English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Lundi 1 février 2016

The life and death of Martin Luther King

Théâtre des Nouveautés - Tarbes

Le théâtre en anglais de retour avec Luther King

01/02/16 : The life and death of Martin Luther King au Théâtre des Nouveautés à Tarbes
01/02/16 : The life and death of Martin Luther King au Théâtre des Nouveautés à Tarbes

Le pari fou de Cathy Rouch et Frédérique Lemaire, professeures d’anglais au Collège Desaix, est devenu en quelques années un rendez-vous incontournable pour tous ceux qui aiment la langue de Shakespeare et le théâtre. Après Sherlock Holmes, Dr Jekyll & Mr Hyde, le comte Dracula et Macbeth, c’est un personnage aussi réel qu’historique qu’elles nous proposent, toujours avec la troupe « Théâtre en anglais », pour cette nouvelle année de théâtre tout en version originale, c'est à dire en anglais présentée au Théâtre des Nouveautés lundi dernier.
Avec « The life and death of Martin Luther King », on quitte le fantastique qui régnait sur les années précédentes pour parcourir cette fois-ci les Etats-Unis des années 50 et 60 avec les cinq comédiens britanniques pour aller sur les traces de celui qui allait incarner la lutte pour l’égalité des noirs américains de l'église baptiste de Montgomery dans l’Alabama à son assassinat à Memphis dans le Tennessee, via le discours qu’il a prononcé le 28 août 1963 devant le Lincoln Memorial à Washington durant la marche pour l'emploi et la liberté en commençant par le célèbre « I have a dream » qui annonçait une nouvelle place pour les afro-américains. Mais ce récit lourd d’histoire, la véritable icône du combat non-violent, a peut-être paralysé la troupe du Théâtre an Anglais qui nous livre une mise en scène et une adaptation très plate, loin de la dynamique et de l’inventivité à laquelle ils nous avaient habitués dans leurs pièces fantastiques.

Stéphane Boularand


Mise en scène : Paul Stebbings
Adaptation : Phil Smith et Paul Stebbings
Music : John Kenny