English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Mardi 22 mars 2016

Les français Proust/Warlikowski

Krzysztof Warlikowski

Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

superbe circulation de Krzysztof Warlikowski dans l’imaginaire de Proust

22/03/16 : Les français mis en scène par Krzysztof Warlikowski au Parvis  , photo de Stéphane Boularand
22/03/16 : Les français mis en scène par Krzysztof Warlikowski au Parvis , photo de Stéphane Boularand

« Longtemps je e suis couché de bonne heure ». Le début des sept tomes de À la recherche du temps perdu de Marcel Proust. Un roman et ses 3000 pages qui ont résisté aux tentatives de mise sur scène. Joseph Losey, Luchino Visconti ou Volker Schlöndorff l’ont appris à leur dépend, en n’arrivant pas au bout du projet ou en ne convainquant pas grand monde. Dans l’interview qu’il nous a accordé, Krzysztof Warlikowski nous expliquait d’ailleurs que « faire une adaptation de À la recherche du temps perdu est une activité complètement sans intérêt. Le roman de Proust est un texte complètement à part, un texte inadaptable ».
Dans « Les français », le metteur en scène polonais choisi une autre approche de ce texte. Plutôt qu’une adaptation, c’est une circulation dans le souvenir de la lecture de Proust que Krzysztof Warlikowski a proposé au public du Parvis mardi et mercredi. Un spectacle dans lequel on retrouve bien les personnages imaginés par Proust, Charles Swann, Oriane de Guermantes, le Baron de Charlus ou Robert de Saint-Loup. Mais Krzysztof Warlikowski nous propose de le suivre dans un récit qui échappe à la narration de Proust pour s’intéresser à l’atmosphère du roman et à la sensibilité de Proust à l’époque qu’il traverse. Celle d’une société qui rejette tout ce qui ne lui ressemble pas, juif et homosexuels comme le sont les personnages de La recherche. Une montée des intolérances en Europe quelques années avant la première guerre mondiale qui résonne avec notre Europe, gagnée par la tentation de l’extrême droite et de la fermeture de ses frontières.
Il suffit d’un peu de temps pour se souvenir de qu’on put lire de l’œuvre de Proust, de s’accommoder au texte polonais traduit au-dessus de la scène et on se laisse véritablement happer par cette superbe circulation au rythme si particulier de La recherche. Après quatre heures et demie de spectacle, le public reste comme assommé par la puissance du spectacle et de l’interprétation de la quinzaine de comédiens. Bien enfoncé dans son siège au fond de la salle, Krzysztof Warlikowski peut sourire. Son pari est brillamment gagné.

Stéphane Boularand


mise en scène Krzysztof Warlikowski
adaptation Krzysztof Warlikowski, Piotr Gruszczyński
collaboration à l’adaptation Szczepan Orłowski
Première partie
Oriane de Guermantes : Magdalena Cielecka
Basin de Guermantes : Marek Kalita
Marie de Guermantes : Agata Buzek
Robert de Saint-Loup: Maciej Stuhr
Baron de Charlus : Jacek Poniedziałek
Charles Swann : Mariusz Bonaszewski
Princesse de Parme : Ewa Dałkowska
Dame d’honneur : Małgorzata Hajewska-Krzysztofik
Alfred Dreyfus : Zygmunt Malanowicz
Narrateur : Bartosz Gelner
Rachel : Agata Buzek
Odette de Crécy : Maja Ostaszewska
Performance : Claude Bardouil / Łukasz Przytarski
Deuxième partie
Rachel : Agata Buzek
Robert de Saint-Loup : Maciej Stuhr
Narrateur : Bartosz Gelner
Baron de Charlus : Jacek Poniedziałek
Charles Morel : Piotr Polak
Albertine Simonet : Maria Łozińska
Charles Swann : Mariusz Bonaszewski
Odette de Crécy : Maja Ostaszewska
Oriane de Guermantes : Magdalena Cielecka
Basin de Guermantes : Marek Kalita
Marie de Guermantes : Agata Buzek
Gustave Verdurin : Wojciech Kalarus
Reine de Naples : Ewa Dałkowska
Sidonie Verdurin : Małgorzata Hajewska-Krzysztofik
Gilberte Swann : Agata Buzek
Performance : Claude Bardouil / Łukasz Przytarski
Violoncelle : Michał Pepol / Marcin Zdunik
Troisième partie
Robert de Saint-Loup : Maciej Stuhr
Charles Morel : Piotr Polak
Baron de Charlus : Jacek Poniedziałek
Narrateur : Bartosz Gelner, Zygmunt Malanowicz
Gilberte Swann : Ewa Dałkowska
Oriane de Guermantes : Magdalena Cielecka
Sidonie de Guermantes : Małgorzata Hajewska-Krzysztofik
Basin de Guermantes : Marek Kalita
Odette de Crécy : Maja Ostaszewska
Gilbert de Guermantes : Wojciech Kalarus
Rachel / Fèdre : Agata Buzek
Performance : Claude Bardouil / Łukasz Przytarski
Scénographie et costumes Małgorzata Szczęśniak
Musique Jan Duszyński, avec « Une page de l’album. Pièce pour violoncelle et bande sonore » par Paweł Mykietyn
Dramaturgie Piotr Gruszczyński
Collaboration à la dramaturgie Adam Radecki
Lumières Felice Ross
Choréographie Claude Bardouil
Vidéo Denis Guéguin
Animations graphiques Kamil Polak
Assistanat à la mise en scène Katarzyna Łuszczyk
Chargée de production Joanna Nuckowska
Direction technique Paweł Kamionka
Régie plateau Łukasz Jóźków
Régie son Mirosław Burkot
Régie lumière Dariusz Adamski
Régie vidéo Maciej Żurczak
Maquillage Monika Kaleta, Joanna Chudyk
Accessoires Tomasz Laskowski
Habilleuses Elżbieta Fornalska, Ewa Sokołowska
Machiniste Kacper Maszkiewicz
Traduction en français Margot Carlier
Surtitres Zofia Szymanowska
scénographie Małgorzata Szczęśniak
musique Jan Duszyński, la « Pièce pour violoncelle et électronique » par Paweł Mykietyn
dramaturgie Piotr Gruszczyński
collaboration à la dramaturgie Adam Radecki
lumières Felice Ross
choréographie Claude Bardouil
vidéo Denis Guéguin
animations graphiques Kamil Polak