Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Les Insomniaques animent les nuits d’Ibos

12/06/10 : Les insomniaques animent les nuits d'Ibos (c)Stéphane BoularandAprès le succès de l’année dernière, les Insomniaques préparent leur seconde édition. « On a eu 300 personnes l’année dernière. C’était bien pour un début. Alors on reprend cette année avec la même motivation et un peu plus de moyens ! » nous dit Jean-Baptiste Labe, jeune Iboscéen et trombone de Boulevard des Airs. Une situation idéale pour s’occuper du festival ! « On voulait faire quelque chose en direction des jeunes d’Ibos » indique Gisèle Vincent, maire-adjointe à la communication. « Alors avec Denis Fegne, adjoint à la culture, on s’est tourné vers Jean-Baptiste et Boulevard des Airs. Ils nous donnent un sacré coup de main pour la programmation et la communication. Ca nous fait plaisir d’être parrainé par un groupe qui a le vent en poupe ! »

« Pour les Insomniaques 2010, on va accueillir les Vieilles Pies, de Toulouse. » commence à détailler Jean-Baptiste Labe. « C’est de la chanson française, de la musique Klezmer, avec du violon, de l’accordéon de la guitare. Ils ont en plus des textes très sympas ; ça donne un joli mélange, dans l’esprit des Têtes raides. Il y aura aussi du Reggae avec Nils, c’est des jeunes du Pouey. Et L’Elite, dans lequel il y aussi un jeune d’Ibos, qui fait des reprises hard-rock. Les Blue Jean Blues seront aussi la pour les changements de plateau ». Avec un tel programme, la soirée devrait être très sympa. Et c’est gratuit !

Denis Fegne est optimiste : « Il y a tout pour que ça marche : une bonne date, un super parrain et la volonté de la ville. Ca à bien marché l’année dernière, on continue cette année avec la volonté de bien asseoir le projet de festival rock et populaire. On a envie de faire vivre ce projet et peut-être le faire grossir ! ». Il n’y a plus qu’à attendre cette seconde édition, le 12 juin prochain et espérer que le beau temps sera au rendez-vous !

Stéphane Boularand

Samedi, à partir de 20h30 à Ibos (entrée gratuite)

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies. Plus d'infos