Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Plasticines / Sweet Saliva

Tarbes - La Gespe, scène de musiques actuelles

Les filles du Rock à La Gespe

01/06/07 : Les Plastiscines à Tarbes, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
01/06/07 : Les Plastiscines à Tarbes, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Pour montrer que les filles n’ont rien à envier aux garçons, même dans leurs derniers bastions, vendredi soir La Gespe nous a proposé un plateau de groupes intégralement féminins. C’est dans l’air du temps, après la parité en politique, il faudra mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard !
Les espagnoles de Sweet Saliva avec leur look camionneur ont ouvert le feu avec du rock solide à mi-chemin entre Ska-p et les Ramones. Puis les Tommys, des anglaises beaucoup plus féminines, ce qui n’aura échappé à personne, ont joué un set bourré d’énergie. Un rock ultra dynamique qui frise le hard, soutenu par une batteuse qui fait inévitablement penser au batteur fou du Muppet Show : la même puissance et la même crinière explosée. Quel manque de pitié pour tous les machos qui considèrent que le rock c’est une histoire de mecs !
Enfin, ce sont les Plastiscines qui ont terminé la soirée. Très attendues par les adolescents du public, ces toutes jeunes rockeuses qui ont a peine 20 ans ont donné toute l’énergie qu’elles étaient capable de produire. Des chansons très courtes jouées à un rythme soutenu. La musique et les textes sont simples mais ne manquent par d’efficacité, « C’est des choses qu’on a écrites entre 17 et 19 ans, sur ce qui peux arriver à une fille de cet age la ». Il y a 3 ans elles n’avaient jamais touché un instrument. Marine et Katty on eut envie de faire quelque chose ensemble, puis elles ont rencontré Louise la bassiste dans un concert et Zazie la batteuse qui a été remplacé il y a 4 mois par Caroline. La suite va très vite en passant de leur chambre au Gibus, puis la 1ère partie d’Indochine, la compil Paris Calling, le contrat chez Virgin, la une de Rock & Folk et le plateau de Taratata. Deux semaines pour enregistrer leur album LP1 et elles reprennent la scène. Bientôt ce sera New York pour la sortie du CD aux Etat-Unis. Un véritable conte de fée pour ces filles de 20 ans. « On a les pieds sur terre, on se dit que si ça s’arrête on en aura bien profité, on s’amuse c’est bien le plus important. Faut pas y penser ». Ca n’est pas du rock qui vient des tripes, mais plutôt une façon se faire plaisir. Des bébés rockeuse qui s’amusent bien et apporte une fraîcheur qui peut compenser le manque de métier

/ Bigorre.org