English Espana Euskadi Italiano Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Semaine Russe

Tarbes - Théâtre des Nouveautés

Le Caucase sous les feux de la rampe

15/12/08 : Semaine Russe à Tarbes  , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
15/12/08 : Semaine Russe à Tarbes , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

La 6ème semaine Russe bat sont plein à Tarbes, entre Le Parvis et le Théâtre des Nouveautés. Depuis jeudi, le cinéma du Parvis a proposé « Danse avec les ruines », « Babel Caucase » de Mylène Sauloy et « Alexandra » du grand réalisateur russe Alexandre Sokourov. Le tout accompagné d’une présentation qui permet de mieux comprendre le contexte dans lequel se déroule ce drame. Sans oublier le buffet Caucasien pour se mettre dans l’ambiance.
Vendredi soir la Tchétchénie était à l’honneur. Un exposé de la situation actuelle par Anne Nerdrum, responsable de la coordination sur la Russie pour Amnesty International a permis de planter le décor et d’expliquer comment cette microscopique Tchétchénie résiste et empoissonne la grande Russie. C’est ensuite douze adolescents des Ateliers de théâtre de La Porte Bleue qui ont pris le relais avec une lecture de « Danser sur les ruines ». Dans ce texte Milana Terloeva raconte au quotidien sa propre adolescence à Orekhovo, « c’est l’histoire simple d’une jeune fille, un miroir promené le long des routes défoncées de ma chère Tchétchénie ». En organisant ce face à face, Marie-Anne Gorbatchevsky arrive à bousculer les distances entre cette Tchétchène qui peut paraître si lointaine et de ces – nos - adolescents. Une fois de plus, elle montre qu’un spectacle peut être d’une efficacité redoutable ! Pour aller encore plus loin, c'est-à-dire venir encore plus près de nous, la lecture s’est terminée sur une note très émouvante avec les témoignages de six femmes Tchétchènes, vivant à Tarbes. Un vécu transcrit en mots grâce à un atelier d’écriture de l’association Portes ouvertes et coordonné par l’association Médianes. Un résultat est fragile et fort à la fois qui peut changer notre perception de ce qui nous entoure.
La semaine russe se termine dimanche après midi au Théâtre des Nouveautés avec à 16h30 un grand spectacle de folklore arménien présenté par les danseurs et musiciens du groupe Azad.

/ Bigorre.org