English Espana Euskadi Italiano Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Festival Pari Passion

L’autre

Compagnie des Tréteaux / Andrée Chedid

Tarbes - Le Pari

L'autre vu par la Compagnie des Tréteaux

24/06/08 : L'autre par la compagnie des Tréteaux, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
24/06/08 : L'autre par la compagnie des Tréteaux, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

La première édition de la « semaine de théâtre amateur » du Pari prend son rythme de croisière. Après le « Hard Copy » du Bug’Art lundi, c’était à la Compagnie des Tréteaux de prendre possession des lieux. Ils présentaient mardi, leur adaptation au théâtre de « L’autre », l’une des plus fortes œuvres d’Andrée Chedid, incontournable poétesse contemporaine. Même si pour les plus jeunes, c’est surtout la grand-mère de « M », Matthieu Chédid.
Après un tremblement de terre, Simm cherche à retrouver un étranger avec lequel il n’a échangé qu’un regard quelques minutes avant la catastrophe. Alors que les secours repartent, il s’obstine et reste seul sur le site du sinistre. C’est un face à face avec cet autre qui reste invisible, une espèce de dialogue solitaire. L’adaptation et la mise en scène de René Trusse permettent au texte d’exprimer toute la virtuosité de sa poésie. En découpant le texte en une alternance entre les parties chantée par la Soprano Marie-Claire Delay, les parties lues et celles qui sont jouées, il donne un rythme, une forme originale à la pièce. Les comédiens, Arnaud Capdevielle, Michèle Carayre, Françoise Delile-Manière, Isabelle Elkine, Sophie Hardoin, Maryse Laffont-Puyoo, Christophe Verzeletti servent le texte avec la sobriété qui convient a cette forme de théâtre. Il y a enfin cette superbe interprétation de Pierre Pomiès dans le rôle de Simm qui donne au spectacle toute son intensité. C’est simple et terriblement efficace.
Un spectacle à ne pas rater donc. On peut compter sur la Compagnie des Tréteaux pour parcourir les villes et villages du département, comme ils le font depuis 46 ans, pour amener des spectacles de cette qualité, là ou il n’y a rien de tel. Il suffit de guetter dans les colonnes de ce journal leurs prochaines dates…

/ Bigorre.org