English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Théâtre de l'Or Bleu

Une Piaf tarbaise à l’affiche en Russie

illustration
illustration

« Anne Garbay m’a contacté il y a 3 ans, car le Central Theater cherchait une comédienne française pour jouer Edith Piaf dans un spectacle de danse-théâtre ». C’est aussi simplement que ça que Monique Huet s’est trouvé dans un projet qui l’a amené à avoir son nom à l’affiche sur la façade du théâtre d’Orel, a quelques centaines de kilomètres de Moscou.
Avant d’en arriver la, il a fallu s’approprier le rôle d’Edith Piaf dans un spectacle qui avait été monté en allemand. « J’incarne Piaf dans des scènes de théâtre entre les chorégraphies. C’est de la danse-théâtre, une forme de spectacle bien plus développée en Allemagne que chez nous. ». C’est Anne Garbay qui a fait le lien entre le spectacle et les Hautes-Pyrénées. Danseuse reconnue en Allemagne ou elle à vécu 24 ans, elle est revenue vivre dans le Gers il y a cinq ans avec le projet de monter ce spectacle en français pour le jouer dans la langue de Piaf. Le reste est une question de rencontre et de travail ! « Ca a été un vrai plaisir de travailler avec Anne et le chorégraphe Wladimir Khinganskiy. J’étais impressionnée, mais chacun a donné une belle qualité de travail, chacun a trouvé sa juste place ! ».
« On devait monter le spectacle pour aller au festival d’Orel, une ville de 300 000 habitant qui est très culturelle et francophile. Le festival a été annulé, mais notre spectacle a quand même été programmé, pour deux représentations dans le théâtre de la ville. Le public a été très enthousiaste ! » C’est le succès avec tous les attributs qui vont avec : « on été eu une conférence de presse avec la Pravda, la télévision russe nous à interviewé. Une véritable reconnaissance de la qualité de notre travail ! ».
Alors, que fait-on en revenant à Tarbes ? « On a envie de continuer, de monter un projet ici, avec ce spectacle ». Il reste donc à trouver les moyens de donner une suite tarbaise à cette belle aventure européenne.

/ Bigorre.org