English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 586 News 512 Spectacles vus

jeudi 1er juillet 2010

Le Tour de France en Hautes-Pyrénées

Retour sur l’étape assassine du Tour de France

illustration
illustration

C’est dans une ambiance pleine de nostalgie qu’une belle brochette d’anciens coureurs cycliste était réunie à la Médiathèque Louis Aragon à Tarbes mercredi soir. Des visages inconnus des plus jeunes, mais des grandes figures pour ceux qui suivaient le Tour de France dans les années 60. Cote à cote : Robert Cazala, André Darrigade et Hubert Arbes qui cumulent à eux trois pas mal de victoires d’étapes du Tour de France et de journées à porter le maillot jaune ! Tout ce monde autour de Jean-paul Rey, journaliste sportif haut-pyrénéen venu présenter son livre « L’étape assassine ».
La scène se situe il y a 100 ans tout juste, lors d’une des premières éditions du Tour de France. Les organisateurs imaginent une étape qui va entrer dans la légende : 326 km pour relier Luchon à Bayonne. Une étape qui aligne six cols qui feront la légende du tour : Le Peyresourde, l’Aspin, le Tourmalet, le Soulor, l’Aubisque, l’Osquich. Jean-Paul Rey nous raconte avec ferveur et admiration ce qu’on affronté les coureurs de l’époque, les Lapize, les Garrigou, les Albini, les Lafourcade, qui partirent de Luchon à 3h30 du matin pour s’attaquer à ces six cols sur des routes qui n’avaient pas encore été bitumée. Il faudra 14 heures au plus rapide pour surmonter cette étape impossible. Lapize lâchera à l’adresse des organisateurs « Vous êtes des criminels ». On retiendra le nom d’étape assassine. Une page d’histoire sportive à découvrir avant de suivre le Tour de France en Hautes-Pyrénées cet été !

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org