English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 586 News 512 Spectacles vus

samedi 13 novembre 2010

Hindi Zahra

Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Ibos

Hindi Zahra au Parvis après le prix Constantin

13/11/10 Hindi Zahra   , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
13/11/10 Hindi Zahra , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

C’est tout juste auréolée du Prix Constantin qu’elle avait reçu la veille des mains de Marc Lavoine à l’Olympia qu’Hindi Zahra est venue samedi soir au Parvis. Une révélation 2010 qui nous a invité, le temps d’un concert, dans l’univers composite qui a fait le succès de son album « Hand Made ». Une mélodie issue de la tradition marocaine sur un rythme reggae, un rythme africain sur un air de soul ou de blues. Il ne semble pas y avoir de limites quand Hindi Zahra va puiser des deux cotés de l’Atlantique pour composer un mélange épicé et coloré dont elle a le secret. Une belle formule qui vient a point pour finir cette semaine consacrée au jazz métis !
Sur la scène du Parvis, ce mélange prend encore un peu plus de relief. En chantant dès la seconde chanson du concert le « Beautiful tango » qu’on entend sur les ondes, on comprend qu’elle a autre chose à nous proposer. Le volume monte d’un cran et les douces mélodies de l’album se trouvent alors soutenues par une musique qui gagne en puissance et en groove. Et même s’il lui manque encore un vrai bassiste pour remplacer les lignes de basses jouées au synthétiseur et un peu plus de contact avec le public, on comprend alors pourquoi elle est programmée dans des salles de concert réputées plus rock, comme le Bikini de Toulouse où elle sera en février prochain. On est alors à la limite de ce que permet un concert au Parvis : c’est difficile de danser quand on est confortablement enfoncés dans un siège de velours rouge ! Son superbe « Stand up » ne changera rien à une situation un peu frustrante tant pour le public que pour elle. Alors, à défaut de bouger on est complètement disponibles pour écouter le savoureux mélange musical d’Hindi Zahra. Et déjà on est sous le charme…

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org