English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Marianne Faithfull

Ibos - Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées

Marianne Faithfull au Parvis

illustration
illustration

C’est une véritable icône de la pop anglaise qui sera sur la scène du Parvis samedi soir. Un nom universellement connu pour avoir été l’égérie des Rolling Stones dans les années 60, avec tout ce que ça comporte légendes, de tumulte, de drogues et de rock’n’roll. De cette époque il restera à cette fille de la « upper class » anglaise beaucoup d’images, quelques cures de désintoxication et dix ans plus tard un superbe album, « Broken English », qui sortira à la fin des années 70. Des titres comme « The ballad of Lucy Jordan » ou la reprise du « Working class heroe » de Lennon qui suffiront à faire de sa voix rugueuse une véritable signature. Le début d’une identité propre dans l’ombre des pop stars, grassement nourrie des nombreuses rencontres qu’elle a pu faire à cette époque. Mais il lui faudra encore quelques années pour que ce terreau devienne fertile.
Ce n’est qu’en 2004 avec « Before the poison », que Marianne Faithfull trouve un nouveau souffle et que la richesse de son passé fructifie. Un 18ème album ou elle retrouve un Nick Cave qui a lui aussi vécu des années 70 bien tortueuses mais aussi une nouvelle génération qui n’était pas née au moment où elle faisait l’actualité people du milieu pop. Des noms comme la chanteuse PJ Harvey ou Damon Albarn du groupe Blur qui vont lui permettre de dépasser enfin le lourd statut d’ex-égérie Rolling Stonienne. La surprenante interprétation qu’elle fera dans « Irina Palm » d’une ménagère de plus de 50 ans qui devient la reine de la masturbation dans un peep show londonien viendra confirmer le changement de stature.
C’est avec tout ce vécu que Marianne Faithfull arrivera samedi soir au parvis. Un mélange de passé mythique, de traversée du désert et de renaissance, qui fait tout l’intérêt du concert. Près de cinquante années à trainer avec ceux qui ont fait notre culture contemporaine, de Jagger à Bowie en passant par Gainsbourg et Godard. Près de cinquante ans à chanter et à jouer sans relâche, à se chercher aussi. Une longue histoire qui a nourrit une artiste qui arrive tardivement mais superbement à maturité. La promesse d’une grande soirée.

/ Bigorre.org

Samedi à 20h30 au Parvis