English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 586 News 512 Spectacles vus

vendredi 20 mai 2011

Pris par le polar

Lycée Théophile Gautier, Tarbes

Le « Pris par le polar » au lycée Théophile Gautier

Pris par le Polar
Pris par le Polar

« C’est l’une des rencontres les plus intéressantes que j’ai pu faire ». C’est ainsi que Adeline Paulian-Pavageau résume sa venue au Lycée Théophile Gautier. Près de deux heures avec les élèves de la 2nde10 et Marie Glayat, leur professeur de français, pour parler du Sang des cordeliers, un des cinq livres en compétition pour le « Pris par le polar » organisé par Karine Fridman du CDDP des Hautes-Pyrénées. « C’est un polar historique qui se déroule au moyen âge, à l’époque ou le couvent des cordeliers de Châteauroux est fondé. Un nouveau couvent qui va s’opposer au couvent bénédictin voisin. La lutte entre les couvent est authentique, et j’ai simplement ajouté un meurtre et une enquête qui va être menée par un jeune moine qui a quitté les bénédictins pour rejoindre les Cordeliers ». On ne racontera pas la suite…
La rencontre avec l’auteur d’un des cinq livres en compétition a permis aux jeunes lecteurs de seconde de poser toutes les questions préparées pour en savoir davantage sur sa façon de travailler et sur la construction du roman. « C’est aussi une belle occasion pour moi d’avoir un véritable retour de lecteur : on a souvent l’occasion de rencontrer des gens, mais pas forcément ceux qui ont lu nos livres comme c’était le cas ici. Je travaille seule derrière mon ordinateur et je ne sais pas bien comment ce que j’écris sera finalement reçu par le lecteur. Un moment très intéressant pour moi ». Un riche face à face comme le Pris par le polar en a le secret ! Il ne restera ensuite que quelques jours pour que ces jeunes lecteurs fassent leur choix entre les livres en compétition. Gageons que le « Sang des cordeliers » aura remporté de nouvelles voix !

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org