English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 586 News 512 Spectacles vus

mercredi 4 juillet 2012

Visa Pour La Nuit

Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Ibos

Le Parvis lance son été de Visa pour la nuit

Faire kifer les anges
Faire kifer les anges

« Chacune des soirées de Visa pour la nuit est un projet unique, élaboré en fonction du lieu avec les acteurs du terrain ; acteurs culturels, associations ou collectivités locales » explique Béatrice Daupagne, secrétaire générale du Parvis. Une balade ou un concert, une pause repas, un film projeté sur grand écran en plein air, c’est huit soirées que le Parvis a conçues sur mesure pour huit sites des Hautes-Pyrénées. Comme « La danse chevillée au corps » de vendredi prochain au Parc des Bois Blancs au cœur du quartier Laubadère à Tarbes. « Altérité » que Bouziane Bouteldja a déjà dansé dans la saison du Parvis, un documentaire sur la rénovation urbaine de Tarbes et la projection de « Faire kiffer les anges » de Jean-Pierre Thorn. C’est bien l’esprit de ces Visa pour la nuit : présenter un spectacle et un film dans un lieu qui va les faire résonner ensemble, qui va nous proposer un éclairage singulier.
Dès le lendemain, samedi 7 juillet, Visa pour la nuit change de lieu et de projet avec une soirée concoctée en partenariat avec le festival Jazz à Luz qui va faire la part belle à l’improvisation en nous proposant une rencontre prometteuse, celle du free jazz de Barry Guy et de la liberté chorégraphique de Thomas Hauert, suivi d’un ciné-concert de l’Association musicale pour la recherche d’un folklore imaginaire sur « Le bonheur » d’Alexandre Medvedkine.
Un concert de musiques arabo-andalouses d’inspiration chrétienne et la projection « Des hommes et des dieux » à l’abbaye de l’Escaladieu, un projet autour d’une montagne accessible à tous les publics dans la vallée du Tech dans le Val d’Azun, un concert exceptionnel de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton au sommet du Pic du Midi, « Chateaubriand, la mélancolie de l’amour » à Cauterets, une rencontre entre le pain et le vin au Château de Crouseilles et pour finir une « Histoire des jardins » au Moulin des Baronnies le 28 juillet. Autant d’invitations à découvrir ou à redécouvrir notre département sous un angle à chaque fois différent.

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org