Les soldes sur Internet

English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 583 News 506 Spectacles vus

Samedi 4 mai 2013

Les Estivales de la Danse

Ils préparent les Estivales de la danse

05/04/13 : Mikael Fau et Benjamin Dur présentent les Estivales de la danse 2013
05/04/13 : Mikael Fau et Benjamin Dur présentent les Estivales de la danse 2013

Après une première édition au début de l’été dernier, Mikaël Fau et Benjamin Dur ont déjà bien avancé sur la préparation de la prochaine édition qui se déroulera du 2 au 6 juillet prochain. Nous les avons rencontrés pour en savoir un peu plus.
Quel bilan tirez-vous de la première édition ?
Un très bon bilan ! Il y a eu 150 stagiaires et plus de 3000 personnes qui ont vu des évènements du festival. Les retours qu’on a eus sont très positifs que ça soit de la part des danseurs ou du public. On remercie ceux qui nous ont aidé, nos partenaires et les écoles de danse de Tarbes qui ont participé au défilé et qui nous ont prêté leurs locaux.
Que nous préparez-vous pour les prochaines Estivales ?
On veut faire au moins aussi bien que l’année dernière ! On avance sur la programmation, avec davantage de compagnies professionnelles. La seconde édition sera parrainée par Giuliano Peparini qui est metteur en scène et chorégraphe. Je travaille actuellement avec lui sur la comédie musicale « 1789, les amants de la Bastille ». Il va intervenir dans le festival et faire un workshop pour les danseurs.
Comment se présente cette nouvelle édition ?
Cette année la ville de Tarbes nous aide encore davantage, en nous apportant une subvention, des lieux de spectacle et sa logistique qui nous permet d’organiser des évènements à l’extérieur. Le Grand Tarbes nous aide aussi. Mais on a encore du travail pour terminer la programmation et surtout continuer notre recherche de partenaires afin de nous permettre d’avoir des tarifs qui soient les plus accessibles possible.
Qu’est-ce qui vous donne envie de revenir à Tarbes pour monter ce festival ?
D’abord parce que j’aime ma ville. Et on a envie de partager notre passion pour la danse. Il y a déjà un public qui a une culture de la danse à Tarbes, avec le Parvis et les écoles, mais on veut aller plus loin et toucher un public plus large en allant à la rencontre des tarbais avec cette semaine estivale qui va proposer des stages et des spectacles de la danse contemporaine aux danses africaines.
Propos recueillis par

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org