Accueil > Articles > Les Estivales de la danse arrivent
English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 580 News 502 Spectacles vus

Samedi 1er juin 2013

Les Estivales de la Danse

Les Estivales de la danse arrivent

01/06/13 : Mikael Fau présente les Estivales de la danse 2013
01/06/13 : Mikael Fau présente les Estivales de la danse 2013

L’été va bien finir par arriver, même si on finit par douter avec cette météo froide et pluvieuse. Et avec l’été c’est les Estivales de la Danse qui reviennent pour installer durablement ce festival qui va faire danser tout Tarbes au début du mois de juillet. « Les Estivales 2013 vont se dérouler autour du centre-ville de Tarbes, pour les danseurs et le public puissent laisser leur voiture et circuler à pied d’un site à l’autre » explique Mikael Fau, le danseur professionnel originaire de Tarbes qui dirige le festival. Tous les publics vont pouvoir pratiquer la danse de l’initiation au perfectionnement, voir des spectacles et vivre au rythme de la danse dans toute sa diversité, du Hip-Hop à la danse contemporaine, sans oublier la Zumba, le flamenco ou le Street Jazz.
Le festival organisé par l’association Art 65 qui démarrera dès mardi 2 juillet par un grand défilé qui vont traverser la ville de la place Marcadieu à la place de Verdun accompagné des musiques ensoleillées des Em Cima. Un lancement en fanfare qui va ouvrir cinq jours de danse, avec des stages au Conservatoire Henri Duparc, des initiations gratuites sur la place de la mairie et une masterclass avec Guliano Peparini, le chorégraphe de « 1789, les amants de la Bastille ». Cinq jours de festival pour voir de la danse aussi, avec un Visa pour la nuit organisé avec le Parvis, des « Estivales en rajoutent » et deux grandes soirées au Théâtre des Nouveautés avec des chorégraphes comme ou Michel Kelemenis ou Hervé Chaussard qui travaille dans le ballet Preljocaj. Si avec tout ça, le soleil n’est pas de la partie, c’est à désespérer de l’été !

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org