Accueil > Articles > Parcours d'Architecture sur les pas d'Edmond Lay
English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 575 News 498 Spectacles vus

Mardi 10 septembre 2013

Journée du Patrimoine

Parcours d'Architecture sur les pas d'Edmond Lay

Didier Sabarros et Jocelyn Lermé avec Edmond Lay   , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
Didier Sabarros et Jocelyn Lermé avec Edmond Lay , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

On apprécie la modernité, les grands volumes et l'intégration de l'IUT de Tarbes dans son environnement. Les journées du patrimoine vont nous permettre de suivre Jocelyn Lermé de l’association Parcours d’Architecture pour en savoir un peu plus sur le travail d'Edmond Lay, architecte du lieu.

Quel est l’objectif de « Parcours d’architecture » ?
Didier Sabarros et moi avons créé cette association pour valoriser les architectures du début du 20ème siècle à maintenant. Des architectures qu’on voit tous les jours mais qui restent malgré tout mal connues.

Quelle découverte proposez-vous pour les journées du patrimoine ?
On propose de visiter trois réalisations majeures d’Edmond Lay, qui a été grand prix d’architecture. Deux réalisations de son début de carrière, sa maison et son atelier de Barbazan-Débat, et l’IUT de Tarbes qu’il a réalisé en toute fin de son activité. Des visites guidées pour élucider les éléments les plus remarquables de ces réalisations.

Qu’est-ce qui caractérisent les réalisations d’Edmond Lay ?
C’est une modernité, au même titre que celle de Le Corbusier ou du Bauhaus, mais avec une grande influence d’architecte américains comme Frank Lloyd Wright qu’il a rencontré ou Paolo Soleri avec lequel il a travaillé quand il est partit aux Etats-Unis. Il utilise les matériaux modernes pour les travailler de façon très organique, très rugueuse et ancrée au sol.

Des caractéristiques qu’on retrouve bien à l’IUT !
Oui, effectivement. Au début de sa carrière son architecture était très rugueuse et massive. A l’IUT cette massivité se transforme en solennité. Il utilise les piliers annelés avec des tambours de bétons superposés les uns sur les autres qu’on avait déjà vu au centre socio-administratif de Laubadère pour en faire des colonnades qui rappellent les colonnades antiques sans écraser mais plutôt en soulignant la majesté accueillante et enveloppante du lieu.

Propos recueillis par

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org


Visite de l’IUT (1, rue Lautréamont à Tarbes) samedi de 14h à 18h.
Visite, de l’atelier (avenue du Pic du Midi à Barbazan-Débat) samedi et dimanche de 10h à 12h et de 13h à 18h.
Visite de la maison d’Edmond Lay dimanche à 15h, sur inscription au 06 49 42 25 72