Accueil > Articles > La grande histoire du petit commerce de Joël Pommerat au Parvis
English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 580 News 502 Spectacles vus

Dimanche 4 mai 2014

Grande et fabuleuse histoire du commerce

Joël Pommerat

Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Ibos

La grande histoire du petit commerce de Joël Pommerat au Parvis

La grande et fabuleuse histoire du commerce de Joël Pommerat, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
La grande et fabuleuse histoire du commerce de Joël Pommerat, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

On l’aura compris, la règle numéro un d’un démarcheur est de ne jamais parler de vendre. Avec sa « grande et fabuleuse histoire du commerce » présentée au Parvis jeudi et vendredi, Joël Pommerat décortique pour nous le quotidien de vendeurs et autres démarcheurs à domicile. Un jeune qui intègre une équipe de vendeurs aguerris routiers perturbée par l’atmosphère bouillonnante de mai 68 ou une équipe de nouvelles recrues sur le retour coachées par un jeune chef dans les années 2000. C'est toujours le même parcours : apprendre les règles de l’art pour arriver à devenir un bon vendeur. Vendre une arme de défense, un livre sur les droits fondamentaux, mais ça aurait pu être des extincteurs ou des panneaux solaires.
Comment ne pas rester sur le pas de la porte, comment vendre sans jamais en avoir l’air, comment balayer toutes les difficultés, financières et autres, qui sont autant d’obstacles à la signature tant espérée au bas du bon de commande. Faire du chiffre pour toucher la commission qui permet de boucler les fins de mois. Comment renoncer à son humanité et à toutes formes de compassion pour endosser les habits du vendeur et devenir un démarcheur performant. Alors même si Joël Pommerat n’évite pas la caricature du vendeur sans morale et qu’on aurait aimé un propos qui ait davantage de portée, on apprécie la belle interprétation de cette histoire du commerce qui nous montre toute la fragilité d’un monde ultra-libéral qui ne résiste pas à une humanité qui ne tarde pas à reprendre ses droits. La morale est sauve.

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org


Texte et mise en scène : Joël Pommerat
Collaboration artistique : Philippe Carbonneaux
Scénographie et lumière : Érice Soyer
Costumes : Isabelle Deffin
Avec : Patrick Bebi, Hervé Blanc, Éric Forterre, Ludovic Molière, Jean-Claude Perrin
Production : Compagnie Louis Brouillard