English Espana Euskadi Italiano Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Elections Régionales

Derniers sondages avant le 2nd tour des élections régionales en Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées

Les 13 régions de la France métropolitaine
Les 13 régions de la France métropolitaine

Même si Louis Aliot, candidat du Front National, est arrivé largement en tête du 1er tour avec 31,83 % des suffrages, c'est Carole Delga - candidate socialiste de l'Union de la Gauche - que les sondages mettent à la tête de la région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées dimanche prochain. Le sondage Ifop réalisé pour La Depeche semble montrer que l'arithmétique électorale fonctionne parfaitement. Carole Delga atteindrait 43 % des votes, ce qui correspond à la somme des 24,41% qu'elle a obtenu au 1er tour, des 10,26 % de Gérard Onesta et des scores plus modestes des autres partis de la gauche.
Ue progression de plus 10% pour Carole Delga, alors que les intentions de vote pour Louis Aliot au 2nd tour atteignent 35%, soit juste quelques points de plus que son résultat du 1er tour, concrétisant l'absence de réserves de voies à l'extrême droite. Et ce ne sont pas les très modestes 0,70% de Jean-Claude Martinez qui lui permette de progresser d'un tour à l'autre.
Le 3eme homme est Dominique Reynié, candidat Les Républicain avec l'appui de l'UDI, qui n'aurait que 22% des suffrages, soit à peine plus de 4 %que les 18,84 % qu'il a obtenu au 1er tour.
Au second tour, la liste qui a obtenu le plus grand nombre de voix obtient une prime majoritaire de 25% du nombre de sièges à pourvoir. Les autres sièges sont répartis à la proportionnelle à la plus forte moyenne entre toutes les listes qui ont obtenu au moins 5 % des suffrages exprimés. La liste arrivée en tête reçoit donc le plus grand nombre de sièges qu’elle ajoute à ceux obtenus par la prime majoritaire. Elle est ainsi quasiment assurée de détenir la majorité au sein du conseil régional. Pour Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, il y a 158 sièges de conseillers régionaux à pourvoir répartis départementalement avec 6 sièges pour l''Ariège, 12 pour l’Aude ; 10 pour l’Aveyron ; 22 pour le Gard ; 38 pour la Haute-Garonne ; 7 pour le Gers ; 32 pour l’Hérault ; 7 pour le Lot ; 4 pour la Lozère ; 9 pour les Hautes-Pyrénées ; 15 pour les Pyrénées-Orientales ; 13 pour le Tarn ; 9 pour le département du Tarn-et-Garonne.
Donc la victoire annoncée de Carole Delga pourrait lui apporter les 39 sièges du premier, et 51 sièges issus de la répartition proportionelle. Soit au total 90 sièges qui lui donnerait une majorité absolue tout à fait confortable. Mais cette avance prévue par les scores des sondages doivent encore est confrontés au résultats du 2nd tour. C'est la mobilisation des trois camps et celle des abstentionnistes qui fera cette majorité.

/ Bigorre.org