English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 585 News 510 Spectacles vus

Jeudi 3 novembre 2016

La mouette

Thomas Ostermeier / Tchekhov

Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Ibos

Thomas Ostermeier revient avec La mouette au Parvis

La mouette mise en scène de Thomas Ostermeier , photo de Arno Declair
La mouette mise en scène de Thomas Ostermeier , photo de Arno Declair

C’est sans aucun doute l’un des événements de la saison de théâtre du Parvis. La dernière production du grand metteur en scène allemand Thomas Ostermeier, véritable star de la scène européenne, plusieurs fois invité par le festival d’Avignon et encore tout récemment ovationné pour son Richard III sera présentée au Parvis mercredi et jeudi. Après avoir séduit les spectateurs tarbais il y a deux ans avec la beauté tourmentée des Revenants d’Ibsen, il revient pour La mouette, une autre grande pièce qu’il vient tout juste de monter au Théâtre de Vidy à Lausanne. Un grand nom de la mise en scène contemporaine et un des chefs d’œuvre de Tchekhov qu’on avait pu voir sur la même scène en 2012 dans une version mise en scène par Arthur Nauzyciel. La rencontre promet d’être spectaculaire !
Le metteur en scène allemand nous annonce une lecture radicalement réactualisée sur une nouvelle traduction française, une perspective revisitée de l’histoire de la jeune actrice Nina, aimée par un jeune auteur, Treplev qui lui a écrit une pièce, auquel elle préférera Trigorine, un écrivain reconnu amant de la mère de Treplev. Une relation impossible et pleine de désillusion tant sur le plan amoureux que social et artistique, comme Tchekhov sait les saisir. Thomas Ostermeier met l’accent sur la profonde solitude existentielle de chacun des personnages de cette tragique comédie sociale et sur ce qu’elle a d’intemporel en multipliant les échos à notre monde actuel. Un grand moment de théâtre en perspective que les amateurs de théâtre ne rateront sous aucun prétexte !

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org