Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

Zvizdal, Holocène #6

Collectif Berlin

Ibos - Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées

L'isolement de la campagne de Tchernobyl filmée par le Collectif Berlin

Zvidal Holocene du Collectif Berlin, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
Zvidal Holocene du Collectif Berlin, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Le collectif Berlin nous invite à une lente et émouvante plongée dans le quotidien de Petro et Nadia. Isolés dans la campagne désertée de la zone interdite de Tchernobyl, les deux octogénaires ont décidé contre vents radioactifs et marée nucléaire de rester là où ils ont toujours vécu. « Une nouvelle maison est comme une mauvaise belle-mère » explique Nadia. Ceux qui étaient voisins s’installent donc ensemble, accompagné d’un chat, une vache, un cheval et quelques poules, pour une vie en autarcie complète en pleine zone contaminée. Mais manifestement la nature à la peau dure car ce petit monde nourri des champignons que Nadia va ramasser ne semble pas aussi sensible qu’un compteur Geiger. La centrale de Tchernobyl est d’ailleurs complètement absente leur quotidien. C’est plutôt toute l’humanité de ce drôle de couple qui n’a pas besoin de beaucoup de mots pour s’exprimer. Les regards sont assez éloquents. Le collectif Berlin mélange les images issues de leurs cinq années de tournages et les celles des trois maquettes qui reconstituent la maison au fil des saisons sur la scène du Parvis. Ainsi va la vie jusqu’à ce que le cheval meure, la vache meure et le Petro aussi. A plus de 85 ans, comme un pied de nez à l’atome. Et Nadia qui se lamente de son sort. Plus de cheval, plus de vache, plus de vieux. Et Nadia de demander si on ne pourrait pas lui en trouver un autre de vieux. Une émouvante tranche de vie dans ce qu'elle à de plus brut.

/ Bigorre.org