English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 605 News 524 Spectacles vus

Elections présidentielles

Déjà cinq candidats ont atteint les 500 parrainages

Palais de l'Elysée
Palais de l'Elysée

A une semaine de le date limite de dépot des parrainages des prétendants candidats à l'élection présidentielle, cinq candidats ont atteint les 500 signatures. Au 7 mars, François Fillon avec 1789 signatures, Emmanuel Macron avec 1074 signatures, Benoit Hamon avec 1039 signatures, Nicolas Dupont-Aignan avec 559 signatures et Nathalie Arthaud avec 557 signatures sont d'ores et déjà qualifiés. Pas très étonnant pour François Fillon et Benoit Hamon qui sont issu des primaires de droite et de gauche. Plus remarquable pour Emmanuel Macron qui est devant le candidat du PS et du PRG alors qu'il n'a pas de parti derrière lui. Et une belle performance pour Nicolas Dupont-Aignan et Nathalie Arthaud. Grande absente, Marine Le Pen qui caracole en tête des sondages et qui n'a recueilli pour le moment que 483 signatures, signe que le Front National ne bénéficie pas d'un solide réseau d'élus. Mais le seuil sera très probablement rapidement franchi. Plus étonnant de trouver François Asselineau a peu près au même niveau avec 480 signature alors qu'il fait une campagne bien plus discrète.
Une dernière semaine qui sera sans doute déterminante pour les candidats qui sont à la peine pour recueillir les 500 signatures dont pas plus d’un dixième émanent d’un même département ou collectivité d’outre-mer et venant d'élus d’au moins 30 départements ou collectivités d’outre-mer. Comme Philippe Pouton qui n'a que 197 signatures, comme Rama Yade qui reste confiante malgré le modeste score de 113 signatures enregistrées par le conseil constitutionnel, comme Jean Lassalle avec 233 signatures. Le suil des 500 signatures semble plus à portée de Jacques Cheminade qui à déjà 370 signatures, de Jean-Luc Mélenchon qui est en difficultés avec 356 signature malgré le réseau d'élu de gauche qui semble ne pas lui apporter l'appui attendu. Dernier délai le vendredi 17 mars 2017 à 18 heures !

/ Bigorre.org