English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 586 News 512 Spectacles vus

vendredi 23 juin 2017

Ecole de danse Dutrey

Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées, Ibos

Belle ondulation animalière des danseurs de l’école Dutrey

illustration
illustration

C’est un superbe gala que l’école de danse de Béatrice Dutrey a présenté sur la scène du Parvis vendredi et samedi. Trois heures de danse contemporaine autour du thème « Animal, animaux ». Un spectacle qui s’ouvre sur une première chorégraphie en forme de reportage animalier à la recherche de cette étrange créature qu’est le danseur avec son mode de vie et d’expression sur la musique aux sonorités de la jungle du Quiet Village d’Arthur Lyman. La suite est dans la même veine. Pas besoin de se déguiser pour évoquer ce que l’expression chorégraphique peut avoir de langage animalier, et ce que la souplesse d’un danseur peut communiquer. Dès les premières années de danse comme l’on montré les plus jeunes qui ont enchaîné avec les apprentis lionceaux. Un gala en forme d’exploration de l’ondulation animalière avec des pépites comme Aux aguets interprété par un groupe de jeunes adultes sur la musique d’AC/DC, une pièce qui a été sélectionnée lors des rencontres chorégraphiques régionales pour aller jusqu’au niveau national début juillet à Monlucon. Comme « Regarde, je joue pour toi », un solo d’Hortense Debu, « Piaffs » du groupe d’adolescentes ou l’excellent duo « Petits bonhommes » de Lune Boussel Mania et Anna Tierney qui a impressionné le public comme il avait déjà été remarqué du jury lors des rencontres régionales. Une chorégraphie qu’on pourrait bien retrouver dans deux semaines au palmarès des rencontres nationales. Un beau bouquet chorégraphique qui se termine avec un final qui laisse des images pleins les yeux des danseurs et du public.

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org