English Espana Italiano Euskadi Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 660 News 560 Spectacles vus Articles les plus vus

Semaine RusseMarie-Anne Gorbatchevsky

La Semaine Russe sur les pas des russes blancs

illustration

illustration

Après nous avoir proposé une superbe semaine russe il y a deux ans avec le théâtre de Nicolaï Kolyada, sa mémorable Cerisaie de Tchekhov ou son éblouissant Hamlet, Marie-Anne Gorbatchevsky revient avec une nouvelle édition. Une 11eme édition qui démarre samedi prochain pour une semaine de lectures, de projections et de spectacles. Nous avons rencontré Marie-Anne Gorbatchevsky pour en savoir un peu plus.

De quoi va nous parler cette édition de La Semaine Russe ?

Elle est consacrée à l’émigration des russes blancs. A toutes les émigrations qu’il a eu sur une période qui de la révolution à 1939. J’ai recueilli des témoignages dans notre région de gens d’origine russe qui racontent comment leur père, leur grand-père a quitté la Russie. Il y aussi des témoignages écrit comme celui de l’arrière-petit-fils du cuisinier du tsar qui raconte le périple de cette famille qui est passée par la Finlande.

Une histoire qui est aussi votre histoire ?

Oui, mon grand-père a fait comme beaucoup de russe en partant de Sébastopol. C’est ce que raconte dans « La fuite » que Macha Makeïeff a présenté au Parvis. Ils sont passé par Constantinople et sont arrivés à Bizerte ou ils sont restés sur leur bateau pendant des années, avant d’être transféré dans des camps.

Que va-ton voir pendant cette semaine ?

La semaine russe commence dès samedi par un atelier pour les enfants pour s’initier à la peinture sur des petits sujets en bois. On va enchainer ensuite sur des lectures comme celle de lundi avec des témoignages que j’ai recueillis. Et il y aura aussi un spectacle jeune public le mardi. Mercredi il y une après-midi consacrée à l’association franco-russe Eurcasia qui se termine avec un groupe de balalaïka qui vient spécialement de Russie. Vendredi, un spectacle qui présente tous les archétypes de la société soviétique sans aucune parole. Et « la Konférans pour le zilétré » qui fait le lien entre l’immigration d’hier et celle d’aujourd’hui pour finir le samedi suivant. Et un cycle des films russe au cinéma du Parvis

Propos recueillis par

Par / ©Bigorre.org / article vu 311 fois

Semaine russe, du 10 au 17 mars au Pari, à la MDA, au cinéma du Parvis et au Théâtre des Nouveautés. Programme complet sur www.theatreorbleu.com. Informations et réservations au 05 62 56 11 70