English Espana Italiano Euskadi A- A+

Agenda Spectacles 677 News 568 Spectacles vus Articles les plus vus

/ Le Parvis (Ibos)

Les idolesChristophe HonoréMarina Foïs

Conversations posthumes de nos idoles

Les idoles de Christohe Honoré au Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Les idoles de Christohe Honoré au Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

C’est à la rencontre de ceux qui ont donné envie à Christophe Honoré de faire du cinéma que le public du Parvis était convié mercredi et jeudi. Bernard-Marie Koltès, Cyril Collard, Serge Daney, Hervé Guibert, Jean-Luc Lagarce et Jacques Demy. Six artistes, metteurs en scène, réalisateurs, comédiens, écrivains, qui ont marqué de leur empreinte les années 80 avec des films comme les Nuits fauves ou Une chambre en ville, des pièces comme Combat de nègre et de chiens qui a été mis en scène par Patrice Chéreau ou comme Derniers remords avant l'oubli. Des livres comme À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie. Six témoins de cette époque qui mélangeait une foi sans doute excessive en la science qui n’a pas apporté le remède attendu, la difficulté de faire évoluer une société très moralisatrice qui estimait que le SIDA ne pouvait toucher que les autres, ceux qui sortaient des sentiers des bonnes mœurs, avant que le sang contaminé de fasse voler en éclat ce regard édifiant.

Six artistes qui n’ont pas fait cause commune de leur vivant, réunis autour d'un destin commun et funèbre. Six artistes que Christophe Honoré réunit sur le plateau du Parvis pour la conversation qu’ils n’ont jamais pu avoir de leur vivant. Un regard croisé sur le SIDA, sur le statut social des malades qu’ils ont été. On pense à Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce, l’impossibilité de dire la maladie. On pense au secret de Jacques Demy révélé depuis par Agnès Varda. Les tabous des uns percutent l’expression des autres, la pudeur et la honte valsent les revendications dans une danse en écho à la chorégraphie de Dominique Bagouet dont parle Christophe Honoré au début du spectacle. Superbe hommage plein de sensibilité et de tendresse pour ces pères spirituels qui n’ont pas eu le temps de s’occuper de leurs successeurs comme Christophe Honoré.

Par / ©Bigorre.org / article vu 188 fois

De Christophe Honoré
Avec Youssouf Abi-Ayad, Harrison Arévalo, Jean-Charles Clichet, Marina Foïs, Julien Honoré et Marlène Saldana
scénographie Alban Ho Van
dramaturgie Timothée Picard
lumière Dominique Bruguière
costumes Maxime Rappaz
collaboration à la mise en scène Teddy Bogaert

Les idoles de Christohe Honoré au Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
Les idoles de Christohe Honoré au Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
Les idoles de Christophe Honoré au Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
Les idoles de Christophe Honoré au Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org