A- A+ Français

News Spectacles vus interview Les plus consultés Vu un 21 septembre

Santé

Le coronavirus COVID-19 s'approche des Hautes-Pyrénées [mis à jour]

coronavirus Covid-19

coronavirus Covid-19

En deux mois le coronavirus a beaucoup progressé. Découvert à Wuhan fin décembre il a depuis circulé dans le monde entier. Il y a déjà 716 cas qui ont été identifiés en France dont 11 qui se sont avérés mortels. 110 cas confirmés à Crépy-en-Valois et à Creil dans l'Oise, 68 cas à Mulhouse dans le Haut-Rhin, 39 cas à La Balme-de-Sillingy en Haute-Savoie qui a aussi été touchée à Les Contamines-Montjoie avec 12 cas. Il y a aussi 20 cas confirmés dans le Morbihan. Mais le virus continue sa progression et les cas d'infection au coronavirus COVID-19 commencent à se multiplier dans le sud-ouest. Il n'y a à ce jour aucun cas en Hautes-Pyrénées, mais ce n'est probablement qu'une question de jours, peut-être de semaines. Le point sur les cas les plus proches des Hautes-Pyrénées.

29 cas identifiés en Occitanie

C'est d'abord l'est de la région qui a été touché avec un premier cas identifié à Montpellier dès le 28 févier. Depuis les cas se sont multiplié en Hérault et dans le Gard avec 10 cas à ce jour dont deux cas identifiés vendredi à Montpellier. Une jeune femme de 27 ans qui travaille dans un établissement de santé privé de l'agglomération montpelliéraine et un homme de 70 ans de retour d'un voyage en Egypte. Le virus avance vers l'ouest avec des cas qui sont apparu dans en Aveyron, dans le Lot, le Tarn-et-Garonne avec trois personnes d’une même famille qui avaient séjourné récemment en Italie. Et depuis jeudi la Haute-Garonne s'ajoute à la liste des départements touchés. Six nouveaux cas sont apparus hier. Un nouveau cas dans le Gard, deux nouveaux cas dans l'Hérault, les deux premiers cas dans le Tarn avec un coupe de personnes âgées de 72 et 73 ans infectées près d'Albi. Et un nouveau cas en Haute-Garonne près de Toulouse qui s'ajoute au cas découvert hier d'un habitant de Muret de retour d'Egypte. L'Agence Régionale de Santé d'Occitanie précise qu'elle travaille à retarder de la propagation du virus. Pas l'arrêter. L'ouest du département avec le Gers et les Hautes-Pyrénées n'est donc que temporairement épargnée.

11 cas identifiés en Nouvelle-Aquitaine

Le coronavirus COVID-19 circule aussi en Nouvelle-Aquitaine en arrivant du nord. Des cas ont déjà confirmés dans les Deux-Sèvres, en Charente, en Charente-Maritime avec une habitante de Royan qui revenait d'un voyage en Italie et un militaire de Rochefort désormais guéri. Deux cas aussi en Lot-et-Garonne avec un couple qui habite près d'Agen, en Gironde avec un français d'origine chinoise qui travaille dans le secteur du vin avec de nombreux voyages en Chine qui sont passé par la région de Wuhan et deux autres cas au retour d'un voyage en Italie dont un ca apparu hier. Le sud de la Nouvelle aquitaire a été touchée le 28 février avec une landaise infectée qui avait été en contact avec un des cas diagnostic dans l'Oise. Mais malgré ce qui avait été annoncé il n'y a - a ce jour - aucun cas dans les Pyrénées-Atlantique car le patient hospitalisé à Bayonne a été déclaré négatif après les tests complémentaires infirmant la contamination par le coronavirus COVID-19.

Mise à jour : premier cas d'infection au coronavirus en Pyrénées-Atlantique, il s'agit d'une femme de 53 ans habitant près de Pau qui revenait d'un rassemblement religieux à Mulhouse. Des investigations sont menées par la cellule régionale de Santé publique France pour identifier les personnes ayant pu être en contact avec la femme infectée..

Comment réduire le risque de contamination

l'Institut national de recherche et de sécurité explique qu'l existe des gestes simples pour préserver sa santé et celle des autres face au COVID-19 :

  • Se laver les mains très régulièrement
  • Tousser ou éternuer dans son coude
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades
  • Utiliser des mouchoirs à usage unique
  • Porter un masque chirurgical quand on est malade

Comme pour toute maladie infectieuse, il est essentiel de respecter les mesures habituelles d’hygiène, notamment se laver fréquemment les mains avec du savon ou les désinfecter avec une solution hydro-alcoolique. Il est également recommandé de veiller à l’hygiène de son environnement. A ce jour le port du masque n’est pas nécessaire pour les personnes qui ne sont pas infectées : son efficacité n’est pas démontrée et les "mesures barrières" sont efficaces. Il n'est recommandé que pour les personnes malades en cas de symptômes d’infection respiratoire (fièvre, toux, difficultés respiratoires) et pour certaines personnes contacts.

Que faire en cas de fièvre, de toux et de difficultés respiratoires

En cas de symptôme évocateurs du COVID-19 comme de la fièvre, de de toux, des difficultés à respirer, au retour d'une zone touchée par le virus, le Ministère de la Santé recommande d'appeler le 15. Une plateforme téléphonique a aussi été mise en place au 0 800 130 000 pour toute les questions non médicales à propos du virus.

Par / ©Bigorre.org / publié le / mis à jour le dimanche 8 mars 2020 à 8h00

Documents à consulter

Sur le même sujet

Jeudi 17 septembre 2020

News

Santé

La COVID-19 présente dans les écoles, collèges et lycées des Hautes-Pyrénées

Jeudi 13 août 2020

News

Santé

50 cas confirmés de COVID-19 à la gendarmerie Mobile de Tarbes

Vendredi 26 juin 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

Cluster de covid-19 à Toulouse

Mercredi 10 juin 2020

News

Santé

Contrairement à l'Ile de France et au Grand Est, le covid-19 n'a pas fait plus de morts que l'hiver précédent en Occitanie

 ▷