English Espana Italiano Euskadi A- A+

Agenda Spectacles  News  Spectacles vus Festivals Artistes Associations culturelles

Présentation News et spectacles vus Agenda

Présentation de Hesteyade de Bigorre

Hesteyade de Bigorre, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

1975…Le comité des fêtes d’Ibos qui compte dans ses membres musiciens et danseurs folkloriques décide d’animer en partenariat avec les conscrits le traditionnel passe-rue le jour de la fête de la St Laurent. La fête locale terminée, toute la troupe estime avoir mérité une journée reposante et gastronomique. Tout naturellement les agapes se terminent par des chansons traditionnelles dont quelques refrains étaient connus.


Denis Pécassou fervent amateur des chants Bigourdans et des chansons d’autrefois fouillait mémoire et tiroirs. Quelques jours après il nous proposait un séduisant recueil qui éveillait le plaisir de chanter : les Plantagulhes étaient nés, la rencontre hebdomadaire n’était qu’agréable moment. Dès le premier chant en tête, Denis membre du comité de Siros, inscrivait IBOS au festival 1976 (deux cars de supporters suivaient). L’ambiance de Siros suscita chez les Plantagulhes l’idée d’en faire autant. Alors Denis, infatigable, passionné, allait de village en village rencontrer des Bigourdans qu’il savait attachés à la langue de Bigorre, les invitant à organiser dans leur commune des soirées Bigourdanes que nous animions.Pas pour faire du spectacle, comme il lui plaisait de répéter, mais pour donner envie de chanter, si possible à deux voix, sans direction, des chants « en era lengue de noste », voire des créations en Bigourdan. Rapidement 26 chorales étaient recensées, 10 conteurs étaient prêts à monter sus l’empont. Le moment était venu de franchir le pas. Bien encouragé par la Nouvelle République des Pyrénées et soutenu par le Conseil Général des Hautes-Pyrénées la première fête du chant et du conte Bigourdans avait lieu à IBOS le 30 Avril 1978. Les Plantagulhes ouvraient la porte à la Hesteyade de Bigorre avec 300 chanteurs, 10 conteurs et 3000 spectateurs.
Depuis de nombreuses chorales se sont constituées, pour venir à la Hesteyade avec un chant en Gascon retrouvé ou une création ou un vieux chant en français. Ce sont plus de 160 villages qui sont venus sous le chapiteau « en pousser une » au rythme de 35 à 50 groupes chaque année sans compter les « mainats » qui ont aussi leur place.


Nous allons vers la 40ème fête du chant et du conte Bigourdan. Elle dira à Denis Pécassou et aux Plantagulhes –La Hesteyade de Bigorre a été la bonne idée-

Plus d'infos

Prochains événements de Hesteyade de Bigorre

Pas d'événements

News de Hesteyade de Bigorre

Pas de news

La suite de news de Hesteyade de Bigorre