English Espana Italiano Euskadi A- A+

Agenda Spectacles Salles de spectacle Cinémas Restaurants Grandes tables Bars & clubs Fastfood & sandwichs Food trucks Hôtels Tarbes gourmand

Présentation & photos News et spectacles vus Agenda

Théâtre des Nouveautés (Tarbes)

Théâtre à l'italienne Construit sur les plans de l’architecte G. Labat en 1886 à la commande de la veuve Daran pour Jean-Marie Laborde, ténor artiste dramatique.
Transformé en cinéma L'Impérial en 1929 pour finir par programmer des films X dans les années 60 avant de fermer ses portes en 1980.
Racheté par la ville de Tarbes, cinq architectes vont travailler sur le projet : Jean-Jacques Durancet, Patrick Guitton, Jean-Pierre Panou et Pierre Sirven. pour rourvrir le 4 février 1983 sous le nom de Théâtre Municipal de Tarbes.
Rénové en 2011, il a maintenant une jauge de 588 places en plein cœur de la ville de Tarbes.

44 rue Larrey
65000 Tarbes

05 62 93 30 93

Photos

Photo ancienne du Théâtre des Nouveautés

Photo ancienne du Théâtre des Nouveautés

Le Théâtre des Nouveautés

Le Théâtre des Nouveauté à Tarbes

Spectacles vus et news de Théâtre des Nouveautés

Samedi 22 septembre 2018

illustration

Nous avons vu

80 ans et pas une ride pour la Mandolinata de Tarbes

Mandolinata de Tarbes

Article vu 152 fois

Samedi 9 juin 2018

Le gala de Campus aavec Robin Wood, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Nous avons vu

Les danseurs de Campus sur les trace de Robin des Bois

Campus

Article vu 230 fois

Samedi 26 mai 2018

Jury et artistes en compétition sur la scène du Théâtre des Nouveautés pour le Pic d'Or 2018, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Nous avons vu

Le Pic d'Or

Belle finale pour le Pic d’Or 2018

ColorisSiAuZoé SimpsonNirmanRomain ProvenceLembe LokkGervaiseLombreCentaureFor The Hackers

Article vu 858 fois

Les autres news

Prochains événements de Théâtre des Nouveautés

mardi 6 novembre 2018

21:00

illustration

Escales d'Automne

concert

des Soliloques du pauvre

ehan-RictusRictusJean-Claude Dreyfus

Théâtre des Nouveautés (Tarbes)

Libre adaptation des Soliloques du pauvre de Jehan-Rictus par un rappeur à découvrir et une grande voix française qui, à plus d’un siècle de distance, dessinent un trait d’union d’une incroyable actualité entre le rap et la poésie des faubourgs.
« Voici qu’aujourd’hui, c’est au tour d’un rappeur de faire ce que seul un rappeur était en mesure de faire : rendre à Rictus toute sa dureté. La force, la portée de ce geste inédit tient à ce qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle interprétation, ni même d’une simple adaptation rappée de Rictus. Non, Vîrus incarne Rictus.
En jetant le corps du Pauvre dans notre oreille, dans nos écouteurs, Vîrus accomplit l’écriture à haute voix de Soliloques faits pour être dits.
Rapper Rictus, ce n’est donc pas faire une fleur à la poésie. Une poésie non pas légère et propre, mais lourde et sale, capable d’accueillir, de recueillir cette « déformation de la langue » que Mallarmé trouvait « géniale » chez Rictus, et de maintenir, dans ces tressaillements, le paradoxe, la haute tension d’un « poème sans poésie ». »

Jehan-Rictus (1867-1933), de son vrai nom Gabriel Randon a publié ses Soliloques à partir de 1897, qui furent admirés et défendus par le monde de la littérature de son temps. Son oeuvre est disponible au Diable vauvert depuis 2009.

Vîrus, considéré comme un des meilleurs lyricistes de l’Hexagone depuis le début des années 2000, se distingue par la noirceur de ses textes et la façon dont il se joue, déjoue et rejoue la langue française. Sa singularité lui a valu d’être le premier rappeur invité à l’École Normale Supérieure pour parler de son rapport à l’écriture et aux langues françaises. Présent dans l’anthologie Rhapsodes, il produit ses albums via son label Rayon du Fond.

Jean-Claude Dreyfus, monstre du théâtre et acteur français mythique né en 1946 à Paris, plusieurs fois nommé aux Césars et aux Molières pour ses interprétations inoubliables, auteur de trois essais, a adapté Rictus en 2005 et a travaillé avec Vîrus sur cette nouvelle adaptation.
Illustrations de La rouille. Composition musicale Banane.

vendredi 9 novembre 2018

20:30

illustration

théâtre de boulevard

Mais n’te promène donc pas toute nue

FeydeauCie Les Passeurs

Théâtre des Nouveautés (Tarbes)

Julien Ventroux, député ambitieux et carriériste, embrasse l’espoir de devenir un jour président de la république. Mais Clarisse, sa femme, semble ignorer les codes et
convenances de la sphère politique ; elle se promène en tenue légère devant son fils, les domestiques, les opposants de son époux et compromet la carrière de ce dernier.

mardi 20 novembre 2018

20:30

illustration

théâtre

Les Tourmentes

Stéphane MallarméJack LondonSylvain Creuzevault

Théâtre des Nouveautés (Tarbes)

Construire un feu d’après Jack London et Un Coup de Dés jamais n’abolira le Hasard d’après Stéphane Mallarmé, Les Tourmentes forment une suite de pièces courtes concentrées sur le travail avec les comédiens, mettant en scène des individus se heurtant à des espaces naturels hostiles. Une manière pour Sylvain Creuzevault de peindre en mille traversées de plateau mille et une épreuves en représentation.

Les autres événements de l'agenda

Comment aller Théâtre des Nouveautés ?

Comment aller à Théâtre des Nouveautés