English Espana Italiano Euskadi A- A+
Bigorre.org sur Twitter Bigorre.org sur Facebook

Agenda Spectacles Salles de spectacle Cinémas Restaurants Grandes tables Bars & clubs Fastfood & sandwichs Food trucks Hôtels Tarbes gourmand >>> Réserver

+ de  l'Astrada (Marciac)

- de   Agenda de l'Astrada

samedi 19 janvier 2019

illustration

21:00 / l'Astrada / Marciac

Anne Paceo

Depuis ses premiers pas comme batteuse sortie des stages d’été des «Enfants du Jazz» à Barcelonnette, Anne Paceo a fait son chemin avec la détermination discrète qui caractérise désormais toute une génération de jazzwomen en France.

dimanche 20 janvier 2019

illustration

16:00 / l'Astrada / Marciac

Blønd And Blønd And Blønd And Blønd

Tø, Glär et Mår Blond, frère et soeurs, chantent ensemble depuis leur plus tendre enfance suédoise.

samedi 9 février 2019

illustration

21:00 / l'Astrada / Marciac

Stéphane KereckiEmile Parisien Quartet

Emile Parisien Quartet
www.emileparisien.com
www.emileparisien.com


© X / D.R.
Si vous avez suivi les aventures discographiques précédentes ("Au Revoir Porc Épic", "Original Pimpant" et "Chien-Guêpe", "Spezial Snack"), vous aimerez les dernières trouvailles de ces chers et fougueux explorateurs. Le quartet d'Emile Parisien ne cesse de nous étonner. Il s'agit de jazz moderne, c'est entendu, contemporain même, inventif indéniablement. Mais à l'alignement mécanique de ces quelques qualificatifs s'est peu à peu substitué un ensemble réellement reconnaissable. Thèmes sans oeillères, énergiques en diable. Présence à soi et au son d'ensemble développant des idées agissantes. Ces quatre-là sont habités de l'audace indispensable pour prendre le jazz à contrepied, l'aimer et le servir d'autant mieux. Revigorant. » Le Quartet d’Emile Parisien présentera quelques bribes d’un nouveau répertoire conçu au Triton, avec l’apport d’une nouvelle personnalité, Julien Loutellier, qui a pris la place de Sylvain Darrifourcq, à la batterie.

dimanche 10 février 2019

illustration

16:00 / l'Astrada / Marciac

Le Ballon Rouge

En à peine moins d’une mi-temps, François Ripoche, Laetitia Shériff et Stéphane Louvain revisitent la déambulation urbaine, parisienne et poétique imaginée en 1956 par Albert Lamorisse.

samedi 9 mars 2019

illustration

21:00 / l'Astrada / Marciac

Dominique A

"La fragilité" est l'occasion de respirer, et ses textures plus vaporeuses laissent passer quelques brises légères, filtrer des lumières plus tamisées, des teintes plus claires.