English Espana Euskadi Italiano Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Régionales

Martin Malvy
Martin Malvy

Nous avons interrogé Martin Malvy (PS) qui candidate aux Elections Régionales sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Régionales

Depuis la décentralisation, les poids des régions est devenu déterminant. Les politiques culturelles régionales nous touchent donc directement. Nous proposons aux candidats aux régionales de Midi-Pyrénées de réagir sur quelques aspects de ce thème :

  • La décentralisation dans le domaine de la culture : une chance et/ou une charge pour Midi-Pyrénées ?
  • Faut-il poursuivre le mouvement de décentralisation à l'intérieur de la région ? Quels peuvent être les moyens d’action et les objectifs ?
  • Comment favoriser l’accès à la culture pour tous ?
  • Comment donner à Midi-Pyrénées un véritable rayonnement culturel national et international ?
  • Quelles évolutions envisagez-vous pour la culture en Midi-Pyrénées ?

Réponse de Martin Malvy (PS)

Mardi 9 mars 2010

Monsieur le Président,
C'est avec intérêt que j'ai pris connaissance de votre correspondance relative a la politique culturelle régionale.
Me soumettant bien volontiers a l'exercice que vous me proposez. je tiens à vous apporter les éléments de reponse suivants :
- La décentralisation dans ie domaine dela culture, une chance et/ou une change pour Midi Pyrénées ?
La décentralisation est un mouvement auquel je suis particulièrement attaché. ayant eu l'honneur. en tant que parlementaire, de discuter et voter les lois qui ont libéré l'initiative territoriale dans notre pays. Cette expérience me conduit à constater que le Gouvernement actuel projette de revenir en arrière en la matière. alors que, dans le même temps. il réduit ses moyens directs d'intervention.
C'est tout particulièrement le cas en matière de Culture, à l'heure ou le département ministériel concerné voit ses crédits drastiquement réduits depuis plusieurs années. au point d'en être réduit a devenir le ministère de la bonne parole.
Ne doutent pas que vous soyez en relation avec la Direction Régionale des Affaires Culturelles. je suis certain que vous avez pu vous faire votre propre opinion à ce sujet.
Face à cette situation. la Région que je préside a pris ses responsabilités. sans pour autant être en mesure de pouvoir pallier la trop grande disparition des interventions de l'Etat.
Nous avons néanmoins doublé le budget régional de la Culture entre 2004 et 2010. ce qui est exceptionnel et sera poursuivi.
Je place la Culture au centre de l'action politique. en ce qu'elle constitue plus que jamais un facteur d`émancipation. Si les Midi Pyrénéens renouvellent leur confiance à la liste que j'ai l'honneur de conduire. le soutien à Faction culturelle restera une priorité de la Région. Ce n'est pas une charge. c'est une chance pour le respect de la diversité.
- Faut-ii poursuivre le mouvement de décentralisation à l'intérieur de la région ? Quels peuvent être les moyens d'action et les objectifs ?
De I'avis de nombreux spécialistes de l'action culturelle, le niveau régional est le bon niveau d'intervention en matière de décentralisation culturelle, la coordination avec les départements et intercommunalités se faisant de manière satisfaisante dans un cadre partenarial.
J'ai tenu à ce que les interventions régionales fassent l'objet de critères précis, que notre action soit techniquement appuyée par un comité d'experts, et que des contrats d'objectifs pluriannuels et/ou des conventionnements soient conclus avec le plus grand nombre envisageable d'acteurs culturels reconnus, qu'ils soient institutionnels ou non, notamment les festivals.
De plus, tous les Grands Projets de Pays, dispositif régional de soutien des territoires, ont un volet culturel - lui aussi dans un cadre pluriannuel, ce qui traduit une territorialisation de notre action et opère un soutien de la dynamique culturelle dans l'ensemble de Midi-Pyrénées.
- Comment favoriser I'accès à la Culture pour tous ?
Les éléments que je développe dans ma précédente réponse ont pour objectif de favoriser l'acces à la Culture pour tous, en toute fidélité avec la conception émancipatrice de cette dernière que je viens de rappeler dans ma réponse à la première question.
Les lieux d'excellence culturelle que nous soutenons sont, à mes yeux, des points d'appui essentiels : tous les partenariats que nous mettons en œuvre avec eux ont un volet consacré à l'accès à la Culture pour tous.
A ce titre, nous avons, par exemple, obtenu que l'Orchestre National du Capitole se déplace en région dans des lieux où il ne s'était jamais produit jusqu'alors. Et à l'autre bout de la chaine. nous créerons un « pass culture » pour les jeunes et élaborerons un schéma régional des lieux d'expression et des spectacles que nous appliquerons.
- Comment donner à Midi-Pyrénées un véritable rayonnement national et
intemational ?
Midi Pyrénées a la chance extraordinaire de voir se dérouler un nombre impressionnant de festivals - plus de 120 sont soutenus par la Région - dont l'impact économique cumulé en fait un secteur de l'économique touristique à part entière, au travers des très nombreux publics, notamment internationaux, qu'ils drainent.
C'est pourquoi le guide des festivals Midi Pyrénées que nous éditons est devenu au fil des années un outil de communication dont la sortie marque le départ de la saison culturelle estivale.
Par ailleurs, les contrats d'objectifs et les conventionnements sont des outils qui assoient dans la durée les acteurs culturels qui en bénéficient, en leur donnant les moyens de leurs ambitions.
Pour ne prendre qu'un exemple, notre dispositif de soutien aux compagnies participant au Festival d'Avignon leur permet de soigner leur communication lors de ce grand rendez-vous des professionnels. L'aide à la diffusion va dans ce sens. Midi Pyrénées a l'image d'une Région dont la Culture est vivante. C'est la raison pour laquelle nous avons fait un effort particulier pour le spectacle vivant.
- Quelles évolutions envisagez-vous pour la Culture en Midi Pyrénées ?
Le budget de l'action culturelle de la Région a plus que doublé depuis 10 ans. Sans pouvoir m'engager sur la poursuite d'un tel rythme, compte tenu des difficultés budgétaires que nous crée le Gouvernement, au travers de la remise en cause de nos moyens financiers, je tiens à ce que la Culture reste au cœur de nos priorités. Des politiques sont en place.
Il faut les poursuivre et les développer. Le champ est vaste. Les emplois associatifs que nous avons créés sont largement utilisés par les associations culturelles.
Je vous ai indique quelques pistes nouvelles. Je ne veux pas oublier le développement du cinéma, avec les tournages, |'aide aux salles pour le passage au numérique ou |'opération " jeunes au cinéma » qui s’adresse à 15 000 lycéens chaque année ou vous dire ce que nous faisons en direction du livre.
En espérant avoir pu répondre a votre attente, et restant a votre disposition, je vous prie de croire, Monsieur le Président, à l'assurance de mes sentiments distingués et les plus dévoués
Martin Malvy

La réponse de Martin Malvy