English Espana Euskadi Italiano Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Législatives

Marie-Laure Bondon
Marie-Laure Bondon

Nous avons interrogé Marie-Laure Bondon (EELV) qui candidate aux Elections Législatives sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Législatives

Parmi les engagements du candidat élu François Hollande, on pouvait lire deux propositions qui touchent précisément la politique culturelle : « Je lancerai un plan national d’éducation artistique. Je soutiendrai la création et la diffusion qui sont le levier de l’accès de tous à la culture. J’établirai entre l’État et les collectivités locales des contrats visant à doter le territoire d’un maillage culturel mieux coordonné et plus efficace. Je ferai voter une loi d’orientation sur le spectacle vivant et je reprendrai le chantier du Centre national de la musique, pour en faire un outil au service de la diversité culturelle. Je reviendrai à un taux de TVA à 5,5% pour le livre et la billetterie, et je lutterai pour la survie des librairies indépendantes. » « Je remplacerai la loi Hadopi par une grande loi signant l’acte 2 de l’exception culturelle française, qui conciliera la défense des droits des créateurs et un accès aux œuvres par internet facilité et sécurisé. La lutte contre la contrefaçon commerciale sera accrue en amont, pour faire respecter le droit d’auteur et développer les offres en ligne. Les auteurs seront rémunérés en fonction du nombre d’accès à leurs œuvres grâce à un financement reposant sur les acteurs économiques qui profitent de la circulation numérique des œuvres. »

Avec ces élections législatives apparaîtra une majorité qui permettra au président d'appliquer une politique culturelle. Nous proposons aux candidats aux législatives pour les deux circonscriptions des Hautes-Pyrénées de réagir sur ce thème.

Le regard sur de la politique culturelle conduite par la majorité sortante :

  • Bilan et critique des initiatives conduites et du soutien aux structures actives.
  • L’action envers les plus jeunes, dans le cadre scolaire en particulier.
  • Loi Hadopi : une protection nécessaire et efficace ?
  • Le rayonnement culturel de la France est-il suffisant ?

La position vis-à-vis de la politique menée par François Hollande ?

  • Voudriez-vous conduire un projet dans la continuité ou en rupture avec l’action passée ?
  • Quelles évolutions ou même révolutions tant au niveau artistique qu’économique voudriez-vous impulser ?
  • Faut-il et doit-on dépenser plus dans ce domaine ? Comment doit évoluer le budget du Ministère de la Culture ?
  • Quel statut pour les professionnels, intermittents du spectacle ?
  • Comment souhaitez-vous développer la culture dans « les régions » ?

Réponse de Marie-Laure Bondon (EELV)

Jeudi 7 juin 2012

CULTURE
Je considère que la culture est un des éléments favorisant le changement dans et de la société . Elle participe à l 'ouverture de l 'esprit et du cœur ; donne accès à un rapport poétique , sensible , imaginatif au monde , face à la conception scientiste et utilitaire portée et soutenue par le productivisme et la pseudo rationalité réductrice et desséchante qui le justifie.
Elle ouvre à la conscience et la valorisation de la différence.
Elle doit bien évidemment prendre toute sa place à l 'école ,car l'accès de tous à la culture doit être une priorité.
Les risques de dérives élitistes des dispositifs doivent être systématiquement évalués , et les conditions d 'appropriation de chacun , surtout des enfants ou publics évoluant dans des milieux proposant un accès restreint à la culture, doivent être intégrées dans des démarches pédagogiques adaptées.
Elle doit s 'appuyer sur les cultures patrimoniales .
L 'offre culturelle publique doit être maintenue.
La répartition des financements se doit d 'être équitable : petites institutions, associations , amateurs , riches d 'initiatives et de créativité, notamment dans les Hautes Pyrénées, ne doivent pas avoir à souffrir de l 'attribution préférentielle de subventions à des manifestations culturelles « vitrines « ou artistes reconnus.
Le statut des artistes est une vraie question qui doit être élargie au-delà du spectacle vivant (plasticiens, auteurs, métiers d'art, etc.).