English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Présidentielles


Nous avons interrogé Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière) qui candidate aux Elections Présidentielles sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Présidentielles

Votre regard sur de la politique culturelle conduite par le Président de la République Nicolas Sarkozy et des Minitres de la culture de ses gouvernements :

  • Est-ce que les objectifs affichés du candidat Sarkozy ont été atteints ?
  • Bilan et critique des initiatives conduites et du soutien aux structures actives.
  • L’action envers les plus jeunes, dans le cadre scolaire en particulier. Est-ce que la part du budget consacré à la culture est suffisante ? Est-elle bien utilisée ?
  • Loi Hadopi : une protection nécessaire et efficace ?
  • Le rayonnement culturel de la France est-il suffisant ?

Votre projet culture

  • Voudriez-vous conduire un projet dans la continuité ou en rupture avec l’action passée ?
  • Quelles évolutions ou même révolutions tant au niveau artistique qu’économique voudriez-vous impulser ?
  • Faut-il et doit-on dépenser plus dans ce domaine ?
  • Quel statut pour les professionnels, intermittents du spectacle ?

Réponse de Nathalie Arthaud (Lutte Ouvrière)

Mercredi 4 avril 2012

Association Bigorre
Est-ce que les objectifs affichés du candidat Sarkozy ont été atteints ?
Non, les objectifs favorables à la collectivité par N. Sarkozy n’ont pas été réalisé, ni dans le domaine culturel ni dans d’autres domaines, comme la défense de l’emploi ou des salaires.
Bilan et critique des initiatives conduites et du soutien aux structures actives.
n’étant pas spécialisée dans les questions relatives aux structures actives, je me garderai de donner un avis sur cette question
L’action envers les plus jeunes, dans le cadre scolaire en particulier.
L’action envers les plus jeunes dans la cadre scolaire est un désastre qui s’ajoute au désastre dont est responsable son prédécesseur. En particulier cette décision de supprimer un fonctionnaire sur deux qui partent en retraite.
Est-ce que la part du budget consacré à la culture est suffisante ? Est-elle bien utilisée ?
La part consacrée à la culture est nettement insuffisante. Tellement ridicule que ça n’a plus de sens de discuter pour savoir si elle est bien répartie.
Loi Hadopi : une protection nécessaire et efficace ?
La loi Hadopi, fondée sur des aspects répressifs et financiers me semble à la fois inefficace au regard de ses objectifs, donc contre-productive.
Le rayonnement culturel de la France est-il suffisant ?
Pour moi parler du rayonnement culturel de la France n’a aucun sens. Il y a une culture universelle, dont font partie l’apport de femmes et d’hommes dans tous les domaines de la création culturelle, qu’ils soient nés ou vivent en France, mais aussi dans tous les pays de notre planète.
Voudriez-vous conduire un projet dans la continuité ou en rupture avec l’action passée ?
Continuité ou rupture avec quel passé ?
Quelles évolutions ou même révolutions tant au niveau artistique qu’économique voudriez-vous impulser ?
Je ne me sens pas en position, ni en droit d’impulser une évolution artistique quelconque. Mon action vise à libérer la création, prise au sens large, de l’emprise des marchands et du marché.
Faut-il et doit-on dépenser plus dans ce domaine ?
 Oui, il faut consacrer plus d’argent à la culture, dans tous ses aspects. Tant à l’éducation, à la formation, qu’à la création.
Quel statut pour les professionnels, intermittents du spectacle ?
Cette notion d’intermittence, pas plus que celle de précarité, n’a sa place dans le domaine des relations sociale. Ceux que l’on désigne sous le terme de gens du spectacle doivent pouvoir bénéficier d’un emploi et d’une rémunération stable s’ils le souhaitent, comme tous les travailleurs.