English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Européennes

Nous avons interrogé Fairouz Hondema-Mokrane (Liste Parti fédéraliste européen) qui candidate aux Elections Européennes sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Européennes

Le député européen exerce 3 pouvoirs :

  • législatif : le Parlement est partie prenante dans l’adoption des actes juridiques communautaires, en "procédure législative ordinaire" (anciennement codécision), en procédure d’approbation ou de consultation, avec dans certains cas un droit d’initiative
  • budgétaire : il établit, avec le Conseil de l’Union européenne, le budget annuel de l’UE,
  • de contrôle : il intervient dans la procédure de désignation du président de la Commission européenne et peut censurer la Commission.

Nous avons contacté les candidats aux élection européennes dans le Sud-Ouest pour les interroger sur leur vision d'une politique culturelle européenne

  • Doit-on aller vers une politique culturelle Européenne commune ? Doit-on parler d'exception culturelle française au sein de l'Europe ?
  • Quel regard avez-vous sur l’action du parlement européen sortant dans le domaine culturel ?
  • Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser la création culturelle européenne et sa diffusion ?
  • Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser l'accès à la culture des citoyens européens ?
  • Comment associer politique économique et politique culturelle de l’UE ?
  • Est-ce que l'action culturelle de l'UE est assez visible par les citoyens européens ?

Réponse de Fairouz Hondema-Mokrane (Liste Parti fédéraliste européen)

Mardi 29 avril 2014

Doit-on aller vers une politique culturelle Européenne commune ? Doit-on parler d'exception culturelle française au sein de l'Europe ?
L'Europe peut parfaitement mener une politique culturelle commune (cf. subventionnement) tout en laissant une part de libertés aux Etats dans la manière de la mettre en oeuvre. le parti fédéraliste européen milite pour une Europe Fédérale avec un pouvoir fort des Régions. Les Régions Européennes sont le mieux à même de connaître leurs particularismes culturels mais cela n'empêche pas d'avoir une politique commune. Des statuts européens pourraient être mis en place pour les artistes pour les aider à diffuser leur art au sein de l'UE.
Quel regard avez-vous sur l’action du parlement européen sortant dans le domaine culturel ?
L'action du parlement européen n'est pas la plus dynamique dans le domaine culturel.
Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser la création culturelle européenne et sa diffusion ?
L'UE doit mener un vrai programme de soutien aux actions culturelles et aux artistes. Le revenu inconditionnel de base que nous soutenons serait également un moyen de soutien aux artistes européens.
Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser l'accès à la culture des citoyens européens ?
L'UE doit participer à l'information des citoyens et les activités culturelles (musée, spectacle, expositions, concerts, ...) devraient être gratuites, dans toute l'UE pour les - de 18ans, les étudiants et les chômeurs.
Comment associer politique économique et politique culturelle de l’UE ?
La culture est un vecteur de l'économie. On ne peut pas faire abstraction de l'économie lorsqu'on parle de culture : le cinéma génère de l'économie, le théâtre, la danse, les peintres et la musique aussi. Il suffit de prendre l'exemple de Lille pour démontrer que la culture permet de dynamiser une ville et génère de l'activité économique (spectateurs, tourisme, ...).
Est-ce que l'action culturelle de l'UE est assez visible par les citoyens européens ?
Non, comme l'ensemble des politiques européennes. La citoyenneté européenne est un jeune concept (1992 avec Maastricht). Petit à petit, les citoyens s'approprient l'Europe mais il faut aussi que l'Europe communique mieux auprès de ses citoyens.
Fairouz HONDEMA-MOKRANE