English Espana Euskadi Italiano Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Départementales

Nous avons interrogé Guy Tournerie (EELV) qui candidate aux Elections Départementales sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Départementales

Nous avons contacté les candidats aux élections départementales pour les interroger sur 2 axes.

La politique culturelle conduite par le Conseil Général des Hautes-Pyrénées:

Le projet culturel pour les Hautes-Pyrénées :

Réponse de Guy Tournerie (EELV)

Mardi 3 mars 2015

EELV et la Culture
Ces propositions de principe sont en rapport avec les attributions de l’Assemblée Départementale. Elles partent du constat de sérieux manquements qui lui sont au moins en partie imputables. Elles ne pourraient être mises en œuvre que dans la discussion avec les partenaires intéressés.
L’intervention des collectivités publiques en matière de Culture et de Patrimoine doit répondre à l’intérêt public. En évoquant les questions culturelles on touche à des domaines extrêmement variés qui, l'un ou l'autre, nous concernent tous. Les engagements personnels y sont essentiels, mais l'exercice des droits de chacun nécessite le plus souvent des interventions publiques pour combler certaines des lacunes immenses que laisse le libre jeu de l'économie dominante. C'est ainsi, par exemple, que l'on note, à Tarbes, de petites associations qui offrent de la musique, de la danse ou du théâtre, et qui ont du mal à survivre, certaines se trouvant même dépourvues de toute subvention.
Pour des écologistes il existe une culture – faite de connaissance et de pratique - de la Nature, au même titre qu’une attention à l'histoire, aux héritages des générations passées, et aussi une ardente obligation de transmettre aux générations futures le Patrimoine, ou « les patrimoines », dans un état de valorisation acceptable.
Tous les champs de connaissance, au-delà des savoirs, portent sur des savoir-faire, et le champ culturel engage la création artistique. Sans dénier l’utilité ni l’agrément des divertissements, nous déplorons les excès qui, par certains types de spectacle limités au simulacre, tendent à confondre simple divertissement et culture, et en arrivent, sous couvert de communication, à rompre tout échange entre les gens.
Au niveau du département, à la recherche de vérité culturelle, une priorité devrait être reconnue à l'installation d'archives départementales répondant enfin à des conditions correctes, en rapport avec les moyens et les obligations légales de notre époque.
La collaboration avec les instances internationales, soit l'UNESCO, soit l'Aragon et toute l'Espagne voisine, mériterait d'être amplifiée. Le patrimoine mondial Pyrénées - Mont Perdu a exigé davantage de considération, ne serait-ce que pour accélérer le rattrapage des 15 années de négligence dans lesquels les instances locales l'avaient contenu.
Il s'agit de définir au meilleur niveau la conduite à tenir à l’égard du Paysage Culturel, englobant l'histoire humaine, avec ses réalisations, et l'histoire naturelle, pour une saisie globale de la notion de Patrimoine.
Les sociétés locales, les associations, les personnes ressources doivent être impliqués pour réhabiliter une relation au monde qui fasse qu'il demeure, ou qu'il redevienne, vivable pour ses habitants comme pour ses visiteurs … sur qui l'économie locale devrait pouvoir compter.
La connaissance et l'usage des langues locales sont essentiels à la compréhension authentique des lieux et du Paysage, elles ne sont ni un handicap ni une fin en soi, mais des véhicules pour l'accès aux valeurs universelles. Elles ont amplement besoin du soutien public, comme beaucoup d'autres champs culturels, notamment dans les milieux ruraux où le Patrimoine essentiel doit se révéler moteur de développement, dans une approche résolument contemporaine des savoir vivre et des savoir faire.
Il faudra donc continuer de s'appuyer sur le meilleur de tout ce qui a déjà été fait, mais aussi infléchir résolument les politiques dans les directions que nous évoquons.
Les méthodes de la science des systèmes vivants – l'écologie – nous conduisent à privilégier la biodiversité, et pour ce qui concerne plus particulièrement les gens, au maintien de leur diversité culturelle dans un contexte universel.
Tout individu est multiple, et le soutien aux arts populaires n'exclut aucune intellectualité, étant reconnu que la vie est faite de créations.
Guy Tournerie, Canton de Tarbes 3, le 03 mars 2015
Avec l'approbation des candidats Henri LOURDOU et Izabelle THINOT
Henri LOURDOU, porte-parole Hautes-Pyrénées.