English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Législatives


Nous avons interrogé Jean Glavany (PS) qui candidate aux Elections Législatives sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Législatives

Le regard sur de la politique culturelle conduite par François Hollande :

  • Bilan et critique des initiatives conduites et du soutien aux structures actives.
  • L’action envers les plus jeunes, dans le cadre scolaire en particulier.
  • Loi Hadopi : une protection nécessaire et efficace ?
  • Le rayonnement culturel de la France est-il suffisant ?

La position vis-à-vis des objectifs de politique culturelle d'Emmanuel Macron ?

  • Considérez-vous que ces sept objectifs définissent la politique culturelle que vous souhaitez pour notre pays ?
  • Quels objectifs soutenez-vous ?
  • Quels objectifs voudriez-vous promouvoir ?
  • Comment souhaitez-vous que cette politique culturelle se développe en Hautes-Pyrénées ?
  • Quelle vision de la culture en Hautes-Pyrénées souhaitez-vous porter à l'Assemblée Nationale ?

Réponse de Jean Glavany (PS)

Réponse partielle

Je suis très sévère sur le volet culturel du quinquennat Hollande. Sa première Ministre de la Culture, sectaire et obsédée par les médias, n'a pas su se battre pour son budget. La seconde ne lisait pas la littérature française et n'avait pour passion que le numérique. La troisième était sans doute la plus efficace et impliquée. Elle a obtenu des moyens mais n'a pas eu le temps nécessaire. Le quinquennat de Macron s'ouvre semble-t-il- mais soyons prudents !- sous de meilleurs hospices. Le Président est manifestement plus concerné par les dossiers culturels que son prédécesseur, la nouvelle Ministre, Françoise Tyssen est, profondément, une femme de culture, non "parisienne" qui plus est, ce qui signifie qu'elle sera sensible à "l'aménagement du territoire culturel". J'ajoute que je souscris à ses 7 objectifs, et que je me battrai pour qu'ils soient mis en œuvre concrètement.
Je veux insister sur un point: je sais que c'est "très à la mode" de critiquer, voire démolir, la réforme des rythmes scolaires. Eh bien moi, je la défends!! Notamment parce qu'elle permet le développement des activités culturelles dans le temps libéré et que c'est très important pour l'épanouissement des enfants. Je veillerai à ce que tout cela ne soit pas remis en cause.

Jean Glavany