English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Politique culturelle : Elections Législatives


Nous avons interrogé Laurent Verdoux (UPR) qui candidate aux Elections Législatives sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux Elections Législatives

Le regard sur de la politique culturelle conduite par François Hollande :

  • Bilan et critique des initiatives conduites et du soutien aux structures actives.
  • L’action envers les plus jeunes, dans le cadre scolaire en particulier.
  • Loi Hadopi : une protection nécessaire et efficace ?
  • Le rayonnement culturel de la France est-il suffisant ?

La position vis-à-vis des objectifs de politique culturelle d'Emmanuel Macron ?

  • Considérez-vous que ces sept objectifs définissent la politique culturelle que vous souhaitez pour notre pays ?
  • Quels objectifs soutenez-vous ?
  • Quels objectifs voudriez-vous promouvoir ?
  • Comment souhaitez-vous que cette politique culturelle se développe en Hautes-Pyrénées ?
  • Quelle vision de la culture en Hautes-Pyrénées souhaitez-vous porter à l'Assemblée Nationale ?

Réponse de Laurent Verdoux (UPR)

Réponse partielle

Je vais répondre à vos questions, mais avant je tiens à mentionner que les objectifs politiques de la culture selon Mr Macron, dans la droite ligne de Mr Hollande n'incarne que le vide car ce ne sont que des concepts très vague et sans substance dans la mesure où les actions ne sont pas mentionnées (concept du programme vide).
Concernant nos propositions, voici les grandes lignes concernant la culture et l'éducation, dont nous voulons imposer le débat à l'assemblée dès notre élection.

1- Protéger le patrimoine et en faciliter l’accès à tous. Augmenter substantiellement les budgets alloués à la sauvegarde des monuments historiques classés et inscrits ainsi que des œuvres d’art françaises. Améliorer l’offre du chèque culture pour en faciliter l’accès au plus grand nombre

2- Assurer l’égal accès pour tous à l’enseignement des sciences, des arts, des sports et stimuler la curiosité et le désir d’apprendre. Assurer financièrement pour chaque enfant la possibilité d’accéder aux lieux d’enseignement des arts et des sports. Mobiliser le service public de l’audiovisuel pour promouvoir la culture. Développer l’éducation populaire et favoriser la connaissance de l’histoire de France par la visite de monuments emblématiques pour les élèves des lycées et collèges

3- Promouvoir la culture comme moyen d’ouverture sur le monde. La France doit dénoncer la «mondialisation » – qui n’est en fait qu’une « américanisation » – et favoriser l’ouverture à toutes les cultures du monde et sur un pied d’égalité. Obligation doit être faite aux grandes chaînes de télévision et stations de radio publiques (dont TF1 déprivatisée) de diffuser des informations et œuvres représentant les points de vue d'autres civilisations : cinéma japonais, chinois, indien, russe, égyptien, tunisien, sénégalais, brésilien, etc

4- Faire de la francophonie une référence culturelle commune mondiale en relogeant cette institution dans des locaux décents et à la hauteur de la valeur de cette institution.

5- Maintenir et approfondir l’exception culturelle française. Soutenir la création artistique française pour les films et les chansons

6- Il faut remettre au goût du jour l'attribution des prix et des bourses d'excellence. La vraie valeur des diplômes doit être réintroduite et les validations par compétence supprimées afin que les évaluations reflètent le niveau réel des élèves.

7- Former des citoyens instruits et libres. Les années d'école élémentaire doivent être consacrées à l'apprentissage de l'écriture, du français, du calcul, de l'histoire et de la géographie françaises. Il faut pour cela réviser les volumes horaires attribués tout en conservant du temps pour les activités artistiques et sportives. Donner la préférence aux méthodes d’apprentissage de la lecture et de l’écriture ayant fait leur preuve.

8- Veiller a l'indépendance et à la neutralite de l'éducation nationale en créant un conseil de l'éducation et un conseil des programmes libérés de l’influence du monde économique, et constitués de membres issus des communautés littéraire, scientifique et éducative. La loi doit prohiber la promotion du consumérisme au sein des établissements et ces derniers privilégier l'utilisation des logiciels libres. La préférence réglementaire doit être donnée aux partenariats publics

9- Bâtir une école moderne et sereine tournée vers l'avenir. En créant un CAPES d'informatique en vue d'un enseignement au lycée, tout en prônant l'utilisation modérée et intelligente des nouvelles technologies. L'ouverture à toutes les cultures du monde doit être valorisée en ne privilégiant pas systématiquement l'apprentissage de l'anglais et des cultures anglo-saxonnes. Les établissements vétustes devront être remis aux normes et rénovés

10- Offrir l'accès au savoir a tous et favoriser la mixité sociale en garantissant l'accueil dans de bonnes conditions des élèves en situation de handicap respectant l'esprit d'égalité et de fraternité républicaines. Il faut enrayer la création de ghettos scolaires en obligeant les mairies à répartir de façon équilibrée les logements sociaux autour des différentes écoles primaires de la commune

11- Valoriser les filières professionnelles en facilitant plus tôt la découverte de la voie professionnelle sans modifier l'obligation de scolarité jusqu'à l'âge de 16 ans. Les concours du type « meilleur ouvrier de France », « meilleur apprenti », « concours général des métiers », doivent être mis en avant

12- Assurer la paix dans les établissements et dans les classes en encadrant les établissements par suffisamment de personnel non-enseignant correctement formés et soutenus : Conseillers d'orientation-psychologues, CPE, assistants d'éducation, surveillants, infirmiers et médecins en adoptant des mesures d'urgence destinées à assurer la couverture de tous les besoins tant que le nombre d'enseignants restera insuffisant. Le rôle et l'indépendance de l'enseignant seront réaffirmés afin de garantir une nécessaire discipline au bon déroulement des cours. Affecter des enseignants chevronnés dans des zones d’éducation prioritaire au moyen de primes mensuelles significatives

13- Rendre attractif le métier d'enseignant en augmentant substantiellement la rémunération des enseignants en début de carrière en assurant leur confort moral, leur liberté pédagogique ainsi que leur sécurité dans et en dehors des établissements difficiles.

Voilà une vision non exhaustive, que nous partageons à l'Union Populaire Républicaine, et des actions à mener des les 5 années de mandat législatif.

Laurent VERDOUX
Candidat aux Législatives 2017
Hautes Pyrénées - Circonscription 1