English Espana Italiano Euskadi A- A+
Bigorre.org sur Twitter Bigorre.org sur Facebook

Politique culturelle / élections européennes 2019 / Renaud Camus

Renaud Camus
Renaud Camus

Nous avons interrogé Renaud Camus (La ligne claire) qui candidate aux élections européennes sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux élections européennes

Nous avons contacté les candidats aux élection européennes dans le Sud-Ouest pour les interroger sur leur vision d'une politique culturelle européenne

  • Doit-on aller vers une politique culturelle Européenne commune ? Doit-on parler d'exception culturelle française au sein de l'Europe ?
  • Quel regard avez-vous sur l’action du parlement européen sortant dans le domaine culturel ?
  • Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser la création culturelle européenne et sa diffusion ?
  • Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser l'accès à la culture des citoyens européens ?
  • Comment associer politique économique et politique culturelle de l’UE ?
  • Est-ce que l'action culturelle de l'UE est assez visible par les citoyens européens ?

Réponse de Renaud Camus (La ligne claire)

Doit-on aller vers une politique culturelle Européenne commune ? Doit-on parler d'exception culturelle française au sein de l'Europe ?

Absolument. La culture doit être placée au centre. L’Europe des Nations à bâtir doit être élevée autour d’elle, et autour du sentiment d’appartenance à une civilisation commune. Il ne faut pas parler d’exception culturelle française mais plutôt, au mieux, de modèle français.

Quel regard avez-vous sur l’action du parlement européen sortant dans le domaine culturel ?

J’ignorais qu’il en eût eu une.

Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser la création culturelle européenne et sa diffusion ?

Multiplier les échanges. Allouer généreusement des bourses d’études et de recherches. Faire en sorte que soit largement présenté dans les écoles le “fait européen”, l’appartenance à une culture, une histoire et une civilisation communes. Créer une Académie européenne des Arts des Lettres et des Sciences ainsi que nous le proposons dans notre programme. Créer, comme nous le proposons également, une station de radio et une chaîne de télévision polyglottes européennes, exclusivement consacrées à la culture, à l’art, aux sciences, à la vie de l’esprit, sans parasitage aucun par la politique, l’idéologie, le documentaire pseudo-sociologique, le show-business, etc. Toute la culture, rien que la culture. Toute l’Europe, rien que l’Europe. Insister sur la musique comme étant l’essence même de l’âme européenne. Resserrer les fonctions et attributions des commissariats et ministères culturels autour de la culture proprement dite — héritage et création —, à l’exclusion des industries culturelles, du divertissement, des diverses façons de meubler les loisirs, tous champs qui pourront revenir sans dommage aux départements chargés de l’industrie, du commerce ou du tourisme. Intégrer en revanche dans le champ de la culture le paysage et sa défense, les sites, comme étant au centre, depuis Théocrite et Virgile, pour ne pas dire Homère, de la conscience et du lyrisme européens. Établir un statut de citoyen d’honneur européen, sur le modèle des trésors nationaux vivants du Japon.

Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser l'accès à la culture des citoyens européens ?

Lutter, bien que ce ne soit pas dans ses attributions à proprement parler, pour la reconstruction de l’École, de l’autorité, du formalisme tempéré par la gentillesse, de la chronologie dans les enseignements, de la régularité dans les périodes solaires, du latin et du grec. Il doit en aller de la culture comme de l’éducation, il ne faut pas forcément en favoriser l’accès à tout prix, il faut surtout les rendre désirables.

Comment associer politique économique et politique culturelle de l’UE ?

Il ne faut surtout pas les associer mais au contraire les séparer de façon aussi marquée que possible. L’Europe et la culture dépérissent du même mal, l’économisme.

Est-ce que l'action culturelle de l'UE est assez visible par les citoyens européens ?

Non, certainement pas. Mais il n’est pas nécessairement indispensable qu’elle soit très visible. Il peut suffire qu’elle soit accessible à ceux qui la désirent.


Renaud Camus


Réponse publiée le dimanche 12 mai 2019, vue 462 fois