R?uire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Aujourd'hui

Les Petits As
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

10:00

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

14:30

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

15:00

La Louisiane
Connaissance du Monde
Cinéma CGR - Tarbes

18:30

La Louisiane
Connaissance du Monde
Cinéma CGR - Tarbes

18:30

Miniature multidisciplinaire
Conservatoire Henri Duparc - Tarbes

20:00

Concert
L’empire des sens
Le Celtic - Tarbes

mercredi 25 janvier 2017

Les Petits As
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

10:00

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

17:15

La Louisiane
Connaissance du Monde
Cinéma CGR - Tarbes

18:00

Concert
Audition des écoles de musique du Grand Tarbes
Conservatoire Henri Duparc - Tarbes

20:00

Concert
Oiseau tempête
Le Celtic - Tarbes

20:30

Théâtre
NOBODY
Cyril Teste / Collectif MxM
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Nobody, performance filmique décapante du metteur en scène Cyril Teste, s’attaque aux effets de la violence du système sur l’individu, sujet de prédilection du dramaturge allemand Falk Richter.

jeudi 26 janvier 2017

Les Petits As
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

10:00

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

14:30

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

19:00

Théâtre
WHAT IF THEY WENT TO MOSCOW ?
Inspiré des Trois Sœurs de Tchekhov / Christiane Jatahy
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

À chaque fois le même étonnement mêlé d’admiration, lorsqu’on voit surgir un talent nouveau, une révélation de la scène. Cette fois-ci, on le doit à une brésilienne qui s’est fait connaître avec une remarquable adaptation de Mademoiselle Julie de Strindberg : Julia qui mêlait déjà cinéma et théâtre…
Aujourd’hui, Christiane Jatahy nous revient avec une adaptation des Trois Sœurs de Tchekhov, sous le titre : Et si elles y allaient à Moscou ? Si cette velléité de la vie qui plombe les personnages chez Tchekhov devenait une possibilité ? Si on partait vraiment ? En ces temps de migration de masse, on entend d’une autre façon cette question de l’utopie : partir ailleurs ? Vivre ailleurs ? Se reconstruire ailleurs ? C’est la grande question de l’utopie individuelle et de l’utopie politique, celle du changement qui transforme la vie. Voilà ce qui est au cœur de cette proposition de théâtre. Car le théâtre, Shakespeare nous l’a appris, est un condensé d’existence et le groupe d’acteurs, une communauté provisoire qui s’essaie à construire un monde possible dans le temps d’une représentation, sur une scène

vendredi 27 janvier 2017

Les Petits As
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

10:00

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

14:00 - 17:00

Immersions Digitales
IUT - Tarbes

14:30

Théâtre
Nikita
Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées
Théâtre des Nouveautés - Tarbes

18:00

Film – débat
Le vent de la révolte
film suivi d’un buffet et débat

festival international des Droits de l’Homme
Bourse du Travail - Tarbes

19:00

Théâtre
WHAT IF THEY WENT TO MOSCOW ?
Inspiré des Trois Sœurs de Tchekhov / Christiane Jatahy
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

À chaque fois le même étonnement mêlé d’admiration, lorsqu’on voit surgir un talent nouveau, une révélation de la scène. Cette fois-ci, on le doit à une brésilienne qui s’est fait connaître avec une remarquable adaptation de Mademoiselle Julie de Strindberg : Julia qui mêlait déjà cinéma et théâtre…
Aujourd’hui, Christiane Jatahy nous revient avec une adaptation des Trois Sœurs de Tchekhov, sous le titre : Et si elles y allaient à Moscou ? Si cette velléité de la vie qui plombe les personnages chez Tchekhov devenait une possibilité ? Si on partait vraiment ? En ces temps de migration de masse, on entend d’une autre façon cette question de l’utopie : partir ailleurs ? Vivre ailleurs ? Se reconstruire ailleurs ? C’est la grande question de l’utopie individuelle et de l’utopie politique, celle du changement qui transforme la vie. Voilà ce qui est au cœur de cette proposition de théâtre. Car le théâtre, Shakespeare nous l’a appris, est un condensé d’existence et le groupe d’acteurs, une communauté provisoire qui s’essaie à construire un monde possible dans le temps d’une représentation, sur une scène

20:00

Concert
Blues Hop Three
+ Van Fritzmool

Le Celtic - Tarbes

20:00

Immersions Digitales
L'Artelier - Tarbes

20:30

Une saison avant la tragédie de Macbeth
Espace Robert Hossein - Lourdes

Située juste avant la célèbre tragédie de Shakespeare qui dépeint les agissements de Lord et Lady Macbeth dévorés par leur ambition, cette pièce superbement écrite offre une lumière nouvelle sur l'histoire de ce couple mythique. Entre faits historiques et fiction, elle révèle les enchaînements et enchevêtrements qui conduisent les protagonistes au bord du gouffre. C'est au cœur de cette énigme fascinante dans un choc esthétique résolument gothique à l'accent punk rock que vit et vibre cette saison avant la terrible tragédie.

21:00

Concert
Les Chtarbés
Le Janis - Tarbes

samedi 28 janvier 2017

Les Petits As
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

09:00 - 17:00

Immersions Digitales
IUT - Tarbes

14:00

Théâtre
Tea time with the director
Le Pari - Tarbes

15:00

Conférence
Kenji Mizoguchi : les contes de la lune vague après la pluie
Médiathèque - Lourdes

19:00

Théâtre
WHAT IF THEY WENT TO MOSCOW ?
Inspiré des Trois Sœurs de Tchekhov / Christiane Jatahy
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

À chaque fois le même étonnement mêlé d’admiration, lorsqu’on voit surgir un talent nouveau, une révélation de la scène. Cette fois-ci, on le doit à une brésilienne qui s’est fait connaître avec une remarquable adaptation de Mademoiselle Julie de Strindberg : Julia qui mêlait déjà cinéma et théâtre…
Aujourd’hui, Christiane Jatahy nous revient avec une adaptation des Trois Sœurs de Tchekhov, sous le titre : Et si elles y allaient à Moscou ? Si cette velléité de la vie qui plombe les personnages chez Tchekhov devenait une possibilité ? Si on partait vraiment ? En ces temps de migration de masse, on entend d’une autre façon cette question de l’utopie : partir ailleurs ? Vivre ailleurs ? Se reconstruire ailleurs ? C’est la grande question de l’utopie individuelle et de l’utopie politique, celle du changement qui transforme la vie. Voilà ce qui est au cœur de cette proposition de théâtre. Car le théâtre, Shakespeare nous l’a appris, est un condensé d’existence et le groupe d’acteurs, une communauté provisoire qui s’essaie à construire un monde possible dans le temps d’une représentation, sur une scène

19:30

, photo de Concert
Cool Jazz Trio
Le Baluchon café-couchette - Lourdes

20:00

Concert
Blues Meadow
+ Eye of Sigmund

Le Celtic - Tarbes

20:30

Mysogéniales, photo de Ballet Bourrelesque
Mysogénial
Lascazères

Au profit des écoles du RPI

21:00

, photo de Concert vocal
Calling all dawns
Collégiale - Ibos

concert exceptionnel avec un rassemblement de 4 groupes polyphoniques palois (Dam de choeur, Hom & Gars, Malanga et Voix-Ci Voix-La) dirigés par Magalie Tauzin. 100 choristes dans un programme conjuguant avec subtilité et bonheur, pièces sacrées anciennes ou nouvelles autour de l'oeuvre moderne de Christopher Tin " Calling all dawns - L’appel des aurores", accompagnée au piano par Stéphane Caillabet et Erick Gouaillard à la percussion.

dimanche 29 janvier 2017

, photo de Les Petits As
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

16:00

, photo de Concert de Musique Classique
Duo Musikanti
ECLA - Aureilhan

Jana Carrère-Dostrasilova au piano et Gilles Rupert au violon.
Deux musiciens palois, l'une tchèque, l'autre béarnais...toute une histoire à écouter !
Gilles RUPERT est un violoniste palois ayant fait ses études au Conservatoire à Pau ainsi qu'à l'Ecole Normale de Musique de Paris dans les classes de violon et musique de chambre. Enseignant dans diverses structures musicales, il est aussi musicien à l'Orchestre de Pau Pays de Béarn depuis 25 ans.
Passionné de musique de chambre, il aborde des répertoires différents avec des formations allant du duo au quintette. Par ailleurs, arrangeur à ses heures perdues, il collabore avec les Trilles du Diable.
Jana CARRÈRE – DOSTRAŠILOVÁ est née en République Tchèque. Diplômée du Conservatoire National de Prague, elle a ensuite approfondi ses études de piano au Conservatoire National de Toulouse, où elle a obtenu le Diplôme supérieur d’interprétation dans la classe de Thérèse Dussaut. Elle a également suivi des études de musicologie (Université Charles à Prague et Université de Toulouse Le Mirail) couronnées par un doctorat en musicologie. Elle se produit en soliste ou accompagnatrice et en formations de musique de chambre. Elle enseigne également le piano et la théorie musicale.
Au programme :
Bach- Sonate n°4 pour violon et piano BWV 1017
Smetana: " De mon pays " pour violon et piano
Say : Sonate pour violon et piano
Fauré : Elégie pour violon et piano op 24
Dvorak: Rondo pour alto et piano op 94

lundi 30 janvier 2017

mardi 31 janvier 2017

20:30

Nicht Schlafen (pas dormir)
ALAIN PLATEL / LES BALLETS C DE LA B
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Alain Platel est, avec Anne Teresa De Keersmaeker, la figure de proue de la danse flamande. Pour cette pièce, il s’inspire de lieder de Gustav Mahler pour exprimer la violence et les confusions de son époque, auxquelles il oppose la joie portée par les polyphonies congolaises.

20:30

, photo de Théâtre
The real importance of being earnest
Le Pari - Tarbes

Auteur : Oscar Wilde
Metteur en scène : Lucille O’Flanagan

Mais qui est donc cet « Ernest » ? Deux femmes se disent amoureuses de lui, deux hommes revendiquent son identité, mais Ernest n’existe pas ! Ou bien... existe-t-il ? Quand les mensonges de Jack et Algy sont dévoilés, les vieux secrets remontent à la surface et l’étonnante vérité est enfin révélée.
Acclamée comme l’une des plus spirituelle pièce de langue anglaise, la romantique comédie de mœurs d’Oscar Wilde est toujours aussi fraîche et pétillante aujourd’hui. Jack et Gwendolen, Cecily et Algernon laisseront-ils enfin libre cours à leurs amours ? Ou leurs romances seront-t-elles réduites à néant par la terrifiante Lady Bracknell ? Découvrez-le dans une nouvelle adaptation du Théâtre en Anglais à la portée du public francophone et fidèle à l’esprit d’Oscar Wilde.

mercredi 1 février 2017

10:00

jeunesse 1-4 ans
Dis tu me racontes une
histoire

Médiathèque Louis Aragon - Tarbes

15:00

Théâtre jeune public
JE BRASSE DE L'AIR
Magali Rousseau / Cie L'insolite Mécanique
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

À partir de 6 ans

Artiste des rouages et des engrenages, constructrice et manipulatrice d’objets mécaniques et poétiques, Magali Rousseau fabrique, depuis plus de dix ans et pour un grand nombre de compagnies, des petites machines de spectacle et autres objets volants à l’aide de poulies, aimants, tiges de métal, petits moteurs et plumes…
Pour son premier spectacle, Magali Rousseau a voulu réunir autour d’elle son petit monde métallique, et nous invite à déambuler parmi ses machines. Des machines drôles, tristes, douces, fébriles, déterminées, désemparées, énergiques, traînant la patte, tournant la tête, pivotant joyeusement sur elles-mêmes, laissant échapper un jet de vapeur qui les propulsent dans l’espace, essayant de s’envoler mais n’y arrivant pas, brassant de l’air, tentant enfin, par leurs pantomimes incertaines, de nous conter leur histoire…

18:30

Concert d'élèves
musiques sudaméricaines
Conservatoire Henri Duparc - Tarbes

20:30

, photo de Théâtre
The real importance of being earnest
Le Pari - Tarbes

Auteur : Oscar Wilde
Metteur en scène : Lucille O’Flanagan

Mais qui est donc cet « Ernest » ? Deux femmes se disent amoureuses de lui, deux hommes revendiquent son identité, mais Ernest n’existe pas ! Ou bien... existe-t-il ? Quand les mensonges de Jack et Algy sont dévoilés, les vieux secrets remontent à la surface et l’étonnante vérité est enfin révélée.
Acclamée comme l’une des plus spirituelle pièce de langue anglaise, la romantique comédie de mœurs d’Oscar Wilde est toujours aussi fraîche et pétillante aujourd’hui. Jack et Gwendolen, Cecily et Algernon laisseront-ils enfin libre cours à leurs amours ? Ou leurs romances seront-t-elles réduites à néant par la terrifiante Lady Bracknell ? Découvrez-le dans une nouvelle adaptation du Théâtre en Anglais à la portée du public francophone et fidèle à l’esprit d’Oscar Wilde.

jeudi 2 février 2017

18:15

Conférence
Les enjeux du tourisme
actuel face aux défis du
développement durable

UTLTB - Université du Temps Libre Tarbes-Bigorre
Université de Pau Pays de l'Adour - STAPS - Tarbes

20:30

Théâtre
MELANCHOLIA EUROPEA (UNE ENQUÊTE DÉMOCRATIQUE)
Bérangère Jannelle / Cie La Ricotta
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

« L’homme se tient sur une brèche dans l’intervalle entre le passé révolu et l’avenir inconnaissable. Chaque génération nouvelle, chaque homme nouveau doit redécouvrir laborieusement l’activité de pensée pour se mouvoir dans la brèche ». Hannah Arendt
Le fascisme ne prend pas forcément le visage d’un monstre : il peut avoir aussi celui d’un animal de compagnie. Il ne se manifeste pas forcément par des insultes haineuses mais il peut s’incruster au cœur d’arguments d’allure rationnelle, d’éléments de langage, de sujets de communication en apparence « convenables ». L’Europe en a fait et continue d’en faire l’expérience. S’inspirant de la pensée de la célèbre philosophe et journaliste Hannah Arendt, Bérangère Jannelle lance avec ses comédiens une exploration sur le concept de « banalité du mal », où il s’agit de se mettre à la place de l’autre, fut-il en apparence le plus éloigné, le plus inatteignable. L’enquête à la fois démocratique, philosophique et théâtrale est menée par cinq « chercheurs », qui fouillent dans les archives de l’Histoire pour mieux scruter l’actualité. À travers les livres, les films, les écrits intimes et officiels, les romans, ils fabriquent ainsi de l’Histoire au présent, questionnent les représentations et nous font vivre leurs confrontations intimes avec ces « élites » politiques, voire intellectuelles et ceux qui les ont combattus. Contre une politique de la puissance et de la brutalité, le théâtre devient le lieu commun de la vulnérabilité et du désir de l’autre. À travers ce théâtre de pensée activée avec les spectateurs, Bérangère Jannelle engage une « guerre politique et poétique, la seule qui vaille ».

20:30

, photo de Théâtre
The real importance of being earnest
Le Pari - Tarbes

Auteur : Oscar Wilde
Metteur en scène : Lucille O’Flanagan

Mais qui est donc cet « Ernest » ? Deux femmes se disent amoureuses de lui, deux hommes revendiquent son identité, mais Ernest n’existe pas ! Ou bien... existe-t-il ? Quand les mensonges de Jack et Algy sont dévoilés, les vieux secrets remontent à la surface et l’étonnante vérité est enfin révélée.
Acclamée comme l’une des plus spirituelle pièce de langue anglaise, la romantique comédie de mœurs d’Oscar Wilde est toujours aussi fraîche et pétillante aujourd’hui. Jack et Gwendolen, Cecily et Algernon laisseront-ils enfin libre cours à leurs amours ? Ou leurs romances seront-t-elles réduites à néant par la terrifiante Lady Bracknell ? Découvrez-le dans une nouvelle adaptation du Théâtre en Anglais à la portée du public francophone et fidèle à l’esprit d’Oscar Wilde.

20:30

Un meurtre presque parfait
Compagnie Il Est Une Fois
Les jeudis du théâtre
Le Palais - Lourdes

vendredi 3 février 2017

18:00

lecture
Contes et récits asiatiques
Médiathèque - Lourdes

19:00

Concert
Honts Deths Sons
Conservatoire Henri Duparc - Tarbes

20:30

LA FEMME ROMPUE
Simone de Beauvoir / Josiane Balasko / Hélène Fillières
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Le monologue de La Femme rompue est l’un des textes les plus sombres de Simone de Beauvoir : Monique, épouse modèle et mère de famille dévouée, se résout mal à l’écroulement de sa vie conjugale… Josiane Balasko, connue pour son grand talent comique, y gagne un très grand rôle dramatique.
Le recueil La Femme rompue fut, à sa parution, assez mal compris par la critique. « Beaucoup de lecteurs, donnant de ce récit la même interprétation simpliste, l’ont déclaré insignifiant. La plupart des critiques ont prouvé par leurs comptes rendus qu’ils l’avaient très mal lu (…) M. Bernard Pivot s’est hâté de déclarer dans le Figaro Littéraire que (…) c’était un roman pour midinettes, un roman à l’eau de rose. L’expression a été reprise dans de nombreux articles, alors que je n’ai jamais rien écrit de plus sombre que cette histoire : toute la seconde partie n’est qu’un cri d’angoisse et l’effritement final de l’héroïne est plus lugubre qu’une mort. » Simone de Beauvoir
C’est que l’on connaissait du « Castor » des thèses plus optimistes sur le couple : prédicatrice convaincue des bienfaits de la vie à deux – pour peu que l’on ait trouvé son « double sur terre », identifiant dans le duo intellectuel et amoureux qu’elle formait avec Jean-Paul Sartre le modèle à suivre, on l’attendait peu dans le registre de la femme malheureuse en ménage… D’aucuns ont voulu y lire un aveu de l’échec de son couple, et donc de son parangon philosophique. Au point que Simone de Beauvoir dut apporter plusieurs fois son démenti : La Femme rompue était justement la parfaite démonstration, en négatif, que sa théorie fonctionnait. Monique voyait sa vie s’effriter justement du fait de l’éloignement de son mari Maurice. Hors le couple, point de salut.
À l’origine de la « mise en théâtre » de ce grand texte de la littérature française, deux femmes : Josiane Balasko, donc, et Hélène Fillières pour la mise en scène, qui endossa jusqu’il y a deux ans le rôle de l’héroïne de la célèbre série TV Mafiosa. Une distribution de femmes de tête que n’aurait certainement pas reniée Simone de Beauvoir…

20:30

, photo de Théâtre
The real importance of being earnest
Le Pari - Tarbes

Auteur : Oscar Wilde
Metteur en scène : Lucille O’Flanagan

Mais qui est donc cet « Ernest » ? Deux femmes se disent amoureuses de lui, deux hommes revendiquent son identité, mais Ernest n’existe pas ! Ou bien... existe-t-il ? Quand les mensonges de Jack et Algy sont dévoilés, les vieux secrets remontent à la surface et l’étonnante vérité est enfin révélée.
Acclamée comme l’une des plus spirituelle pièce de langue anglaise, la romantique comédie de mœurs d’Oscar Wilde est toujours aussi fraîche et pétillante aujourd’hui. Jack et Gwendolen, Cecily et Algernon laisseront-ils enfin libre cours à leurs amours ? Ou leurs romances seront-t-elles réduites à néant par la terrifiante Lady Bracknell ? Découvrez-le dans une nouvelle adaptation du Théâtre en Anglais à la portée du public francophone et fidèle à l’esprit d’Oscar Wilde.

20:30

, photo de Concert
Quintet du Baron Perché
Maison des Associations - quai de l'Adour - Tarbes

20:30

Cantera du Conservatoire
Le Celtic - Tarbes

21:00

Blind test au Janis Pub, photo de Blind test
Le Janis - Tarbes

samedi 4 février 2017

14:00

Blind test au Janis Pub, photo de Visite guidée
Haras National - Tarbes

16:30

Blind test au Janis Pub, photo de Visite guidée
Haras National - Tarbes

20:30

LA FEMME ROMPUE
Simone de Beauvoir / Josiane Balasko / Hélène Fillières
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Le monologue de La Femme rompue est l’un des textes les plus sombres de Simone de Beauvoir : Monique, épouse modèle et mère de famille dévouée, se résout mal à l’écroulement de sa vie conjugale… Josiane Balasko, connue pour son grand talent comique, y gagne un très grand rôle dramatique.
Le recueil La Femme rompue fut, à sa parution, assez mal compris par la critique. « Beaucoup de lecteurs, donnant de ce récit la même interprétation simpliste, l’ont déclaré insignifiant. La plupart des critiques ont prouvé par leurs comptes rendus qu’ils l’avaient très mal lu (…) M. Bernard Pivot s’est hâté de déclarer dans le Figaro Littéraire que (…) c’était un roman pour midinettes, un roman à l’eau de rose. L’expression a été reprise dans de nombreux articles, alors que je n’ai jamais rien écrit de plus sombre que cette histoire : toute la seconde partie n’est qu’un cri d’angoisse et l’effritement final de l’héroïne est plus lugubre qu’une mort. » Simone de Beauvoir
C’est que l’on connaissait du « Castor » des thèses plus optimistes sur le couple : prédicatrice convaincue des bienfaits de la vie à deux – pour peu que l’on ait trouvé son « double sur terre », identifiant dans le duo intellectuel et amoureux qu’elle formait avec Jean-Paul Sartre le modèle à suivre, on l’attendait peu dans le registre de la femme malheureuse en ménage… D’aucuns ont voulu y lire un aveu de l’échec de son couple, et donc de son parangon philosophique. Au point que Simone de Beauvoir dut apporter plusieurs fois son démenti : La Femme rompue était justement la parfaite démonstration, en négatif, que sa théorie fonctionnait. Monique voyait sa vie s’effriter justement du fait de l’éloignement de son mari Maurice. Hors le couple, point de salut.
À l’origine de la « mise en théâtre » de ce grand texte de la littérature française, deux femmes : Josiane Balasko, donc, et Hélène Fillières pour la mise en scène, qui endossa jusqu’il y a deux ans le rôle de l’héroïne de la célèbre série TV Mafiosa. Une distribution de femmes de tête que n’aurait certainement pas reniée Simone de Beauvoir…

20:30

, photo de Théâtre
The real importance of being earnest
Le Pari - Tarbes

Auteur : Oscar Wilde
Metteur en scène : Lucille O’Flanagan

Mais qui est donc cet « Ernest » ? Deux femmes se disent amoureuses de lui, deux hommes revendiquent son identité, mais Ernest n’existe pas ! Ou bien... existe-t-il ? Quand les mensonges de Jack et Algy sont dévoilés, les vieux secrets remontent à la surface et l’étonnante vérité est enfin révélée.
Acclamée comme l’une des plus spirituelle pièce de langue anglaise, la romantique comédie de mœurs d’Oscar Wilde est toujours aussi fraîche et pétillante aujourd’hui. Jack et Gwendolen, Cecily et Algernon laisseront-ils enfin libre cours à leurs amours ? Ou leurs romances seront-t-elles réduites à néant par la terrifiante Lady Bracknell ? Découvrez-le dans une nouvelle adaptation du Théâtre en Anglais à la portée du public francophone et fidèle à l’esprit d’Oscar Wilde.

20:30

Passing se joue la
classique

Maison de quartier de Laubadère - Tarbes

20:30

Azulenca
Tous en Scène
Parc des Exposition de Tarbes - Tarbes

dimanche 5 février 2017

16:00

, photo de Théâtre
The real importance of being earnest
Le Pari - Tarbes

Auteur : Oscar Wilde
Metteur en scène : Lucille O’Flanagan

Mais qui est donc cet « Ernest » ? Deux femmes se disent amoureuses de lui, deux hommes revendiquent son identité, mais Ernest n’existe pas ! Ou bien... existe-t-il ? Quand les mensonges de Jack et Algy sont dévoilés, les vieux secrets remontent à la surface et l’étonnante vérité est enfin révélée.
Acclamée comme l’une des plus spirituelle pièce de langue anglaise, la romantique comédie de mœurs d’Oscar Wilde est toujours aussi fraîche et pétillante aujourd’hui. Jack et Gwendolen, Cecily et Algernon laisseront-ils enfin libre cours à leurs amours ? Ou leurs romances seront-t-elles réduites à néant par la terrifiante Lady Bracknell ? Découvrez-le dans une nouvelle adaptation du Théâtre en Anglais à la portée du public francophone et fidèle à l’esprit d’Oscar Wilde.

lundi 6 février 2017

18:30

, photo de Café Philo
Etal 36 - Tarbes

mardi 7 février 2017

mercredi 8 février 2017

jeudi 9 février 2017

vendredi 10 février 2017

samedi 11 février 2017

dimanche 12 février 2017

15:00

Café-théâtre
Excusez-moi, vous avez l'heure s'il vous plait ?

lundi 13 février 2017

mardi 14 février 2017

20:30

chanson
Michel Fourcade & Ze Princess
Le Pari - Tarbes

Chansons polyglottes, improbables rencontres electrocapella, percussionantes et beatboxées à souhait.

"Outre une réalisation soignée et un son au niveau de nos espérances, ce duo nous entraîne dans un univers bariolé, loufoque et déjanté. Michel Fourcade, bondissant sur les spectateurs à du Django Edwards en lui quand à Ze Princess elle a dû écouter dans sa tendre jeunesse (qui n’est pas si loin) une Nina Hagen au meilleur de sa forme. Distillant compositions saignantes et clin d’oeil multiple (Boris Vian, boby lapointe, Brel et j’en passe) et des chansons empruntées au répertoire, les crayons de Bourvil par exemple, Michel Fourcade and Ze Princess manipulent les mots, les sons avec dérision et humour, savant mélange de théâtres, de chansons, de mimes avec grimaces et bruitages" (press)

mercredi 15 février 2017

14:00 - 17:00

Carnaval
Château de Lourdes - Musée pyrénéen - Lourdes

jeudi 16 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

vendredi 17 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

samedi 18 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

21:00

Concert rap
Seth Gueko
La Gespe, scène de musiques actuelles - Tarbes

Seth Gueko, c’est le nom du personnage de George Clooney dans Une nuit en enfer de Roberto Rodriguez. Mais depuis le début des années 2000, c’est surtout le blaze d’un des artistes les plus créatifs du rap game. Révélé par l’écurie Neochrome et par des mixtapes dont le nom vous reste planté dans la tête comme un coup de fusil à pompe (Barillet plein, Patate de forain, Drive by en caravane, Les Fils de Jack Mess), Nicolas Salvadori - de son vrai nom - continue de réinventer le genre à coup de punchlines improbables et de fulgurances sémantiques. Adoubé par les puristes après trois albums qui se sont taillés une place dans le panthéon du hip-hop tricolore, (La Chevalière, Michtoet le très récent Bad Cowboy), le rappeur saint-ouenais, aujourd’hui âgé de 35 ans, continue de creuser son sillon sans se soucier des sirènes commerciales. Exilé depuis quelques années en Thaïlande, le Gueko a pris de la distance avec le rap tricolore et son tropisme US. Plutôt que de réciter la leçon des States, Seth préfère arroser les amateurs de punchline comme un vietcong posé sur une colline de Diên Biên Phu. Après deux ans d’interminable attente, les aficionados vont être servis. Délaissant le sable chaud des plages de Kata et Karon, Seth Gueko est (enfin) de retour sur le vieux continent avec un nouvel album à la sauce aigre douce dans son escarcelle.

dimanche 19 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

lundi 20 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

mardi 21 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

20:30

Danse
Le Pari
François Verret

Bien ancré dans le présent, le chorégraphe et metteur en scène François Verret s’est lancé en 2013 dans un vaste projet qui met la mémoire du XXe siècle en « chantier ». Danse, théâtre et images se catapultent pour faire le pari de l’invention et changer profondément nos modes de pensée.
Figure d’éternel anticonformiste de la danse française depuis plus de trente ans, François Verret se fait remarquer dès sa première création, Tabula rasa, qui remporte le premier prix du concours chorégraphique de Bagnolet en 1980. Un titre qui, rétrospectivement, inscrit déjà la cohérence de parcours d’un artiste qui n’a eu de cesse de chercher le moyen de changer notre rapport au monde et aux humanités.
En 1993, il fonde et dirige les Laboratoires d’Aubervilliers, un lieu de création artistique, d’échanges transdisciplinaires et de recherche lié à différents champs de la pensée. Un lieu à l’image de son processus de création artistique qu’il partage avec d’autres artistes (plasticiens, acteurs-danseurs, caméramans, musiciens…) et aujourd’hui nourri d’actions artistiques menées sous forme de laboratoires, impliquant des personnes de la société civile en France et en Afrique. La dimension de cette écriture plurielle qui mêle danse, théâtre, images… caractérise chacune de ses pièces. Elles sont également inspirées de la lecture de grands auteurs comme Melville, Musil et Faulkner.
Aujourd’hui, dans une société qui malmène ses sujets et conduit à une perte de repères et de sens, François Verret fait le pari, partagé avec des interprètes de haute volée : « d’inventer quelques voies de passage pour « sortir de la nuit » où nous sommes…
À l’heure où certains n’y croient plus, où d’autres tentent vainement de s’adapter au monde tel qu’il est, escomptant un miracle ou un sauveur, nous parions que nous saurons ré-inventer un art de vivre ensemble, que nous saurons ranimer certaines lumières par l’émotion et le rire. » En soi, déjà, un beau pari…

mercredi 22 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

15:00

LA PART DU COLIBRI
Cie Tandaim / Alexandra Tobelaim
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

À partir de 6 ans

En 2051, sur une petite île, vivent Yaël et sa sœur Anah. Le jeune garçon a un grand regret : il n’a connu ni poule, ni grenouille, ni aucune bête à poils ou à plumes, car il est né après le « grand exode » des animaux, qui ont quitté leur île polluée pour rejoindre la Grande Terre.
Heureusement pour lui, sa grande sœur, qui elle a connu « le temps d’avant », peut lui raconter jour après jour la poule et le cheval, les crocodiles et autres oiseaux à plumes... Avec ses histoires, elle n’arrive toutefois pas à combler le manque de Yaël et l’envie qu’il a d’en goûter un ou deux. Elle décide donc de faire avec lui un aller-retour sur la Grande Terre. Malheureusement, suite à une erreur d’aiguillage, les deux enfants se retrouvent en 2073, où la situation écologique ne s’est guère améliorée : pas un seul animal en vue ! Pis, tout à coup, la terre s’arrête de tourner. Yaël saura-t-il trouver les arguments pour la convaincre de se remettre en mouvement ?
La dramaturgie de La Part du Colibri est construite sur cette idée que les petites rivières font les grands fleuves, et que les comportements individuels peuvent influer sur le devenir collectif. Chacun à son endroit, à son échelle, à son âge peut contribuer à améliorer notre situation collective, et les générations de demain devront s’en convaincre, si elles ne veulent pas connaître, comme Yaël, un monde où ne peut plus survivre un seul animal

jeudi 23 février 2017

00:00

, photo de Festival Contes en Hiver

vendredi 24 février 2017

20:30

Musique & vidéo
LOW / HEROES, UN HYPER-CYCLE BERLINOIS
David Bowie / Philip Glass / Orchestre National Bordeaux Aquitaine / Renaud Cojo

Une odyssée visuelle et sonore dans les œuvres cultes de David Bowie, Low et Heroes, dont Philip Glass a tiré deux symphonies : Renaud Cojo mêle ici de manière spectaculaire musique symphonique et rock, vidéo et intrigue policière, dans un alliage fascinant dont la ville de Berlin est le point chaud...
En 1976, David Bowie plonge au cœur de la guerre froide, troquant au passage le costume de star mégalo et capricieuse pour celui de l’avant-garde européenne. De ce que l’on appellera la « Trilogie berlinoise » se détachent deux albums cultes, Low et Heroes. Basés sur les influences musicales de l’expérimentation minimale et de la découverte du Krautrock (musique électronique allemande aux influences de rock progressif) dont Kraftwerk reste le chef de file, ces deux albums de Bowie auront une influence immense pour quantité de groupes New-age. Bouclant la boucle musicale, Philip Glass signe dans les années 90 deux symphonies à partir de ces albums : des symphonies entraînant le public dans une atmosphère envoûtante, paradoxalement loin de ce minimalisme que l’on associe habituellement à la musique de Glass.
Le metteur en scène bordelais Renaud Cojo est un grand admirateur de Bowie, un « fan furieux et obsessionnel » pour citer la critique Rosita Boisseau (Le Monde). Pour la Philharmonie de Paris, il a composé en 2015 cet Hyper-Cycle Berlinois, odyssée visuelle et sonore au cœur de Berlin mêlant cinéma, musique symphonique, chanson rock et danse. Dans une vision en noir et blanc, abreuvée d’expressionnisme allemand, surgit une ville meurtrie, peuplée de fantômes et de ruines qui renforcent l’étrangeté du Journal de Nathan Adler, texte écrit par Bowie lui-même en 1996 et servant de sous-bassement au spectacle. La musique de Glass est portée par l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine, tandis que les doubles androgynes de Bowie, sur scène et à l’écran, sont incarnés par le chanteur-auteur-compositeur Bertrand Belin et la danseuse canadienne Louise Lecavalier, interprète historique de la compagnie La la la Human Steps et qui a dansé avec Bowie en 1988.

samedi 25 février 2017

18:55

opéra au cinéma
RUSALKA
Antonín Dvořák
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Incarnant une Madame Butterfly bouleversante la saison dernière, Kristine Opolais retrouve sur la scène du Met son personnage fétiche, inspiré de
La Petite Sirène d’Andersen.

dimanche 26 février 2017

lundi 27 février 2017

mardi 28 février 2017

20:30

théâtre
PAUVRETÉ, RICHESSE, HOMME ET BÊTE
Pascal Kirsch / Hans Henny Jahnn
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Antimilitariste convaincu et adversaire résolu du nazisme, l’auteur allemand Hans Henny Jahnn est rarement monté en France. Pascal Kirsch nous donne pour la première fois l’opportunité de découvrir une version française de l’un de ses textes : Pauvreté, Richesse, Homme et Bête.
Et étrange conte que ce Pauvreté, Richesse, Homme et Bête. L’histoire prend place en Scandinavie, dans une région montagneuse et aride de l’ouest de la Norvège. Il est de ces pays où l’on peut craindre ne jamais rencontrer personne, et s’attacher à ceux que rarement l’on croise, présumant dans une œillade fugace la perspective d’une solitude durablement rompue.
C’est précisément ce sentiment qui anime Manao Vinje, rude homme des montagnes vivant en ermite dans sa ferme isolée, et n’ayant pour toute compagnie que celle d’une jument dont la rumeur rapporte qu’elle est habitée par un fantôme. Un jour, descendant dans la vallée, le hasard met sur sa route la fine et pâle Sofia ; l’image ne le quittera plus. De son côté, la solide et déterminée Anna, fille du fermier Frönning installé à quelque distance de la propriété Vinje, est bien décidée à faire du riverain taciturne un époux aimant, et semble prête, pour cela, à toutes les manigances…
L’intrigue est posée, les rebondissements n’auront plus qu’à s’aligner jusqu’au dénouement final. Ceux-là ne manqueront pas : outre le trio amoureux décrit, et l’animal hanté, ils incorporeront à leur ronde infernale deux valets de ferme dont les besoins sexuels, insatiables, leur ôtent tous scrupules à user des pires procédés auprès des femmes tombant entre leurs griffes, deux paysans, qui, avec Yngre le troll errant, forment une méphistophélique triade… Une étrange histoire, pétrie d’humanité et de sauvagerie, flirtant toujours avec un certain symbolisme noir, une alchimie épaisse de souffre et de sortilèges. Dans les plaines glacées du nord, la violente barbarie des géants des légendes n’est jamais très loin de la surface : que vienne souffler l’ardeur de la passion naissante, et la voilà qui affleure.

mercredi 1 mars 2017

20:30

théâtre
PAUVRETÉ, RICHESSE, HOMME ET BÊTE
Pascal Kirsch / Hans Henny Jahnn
Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées - Ibos

Antimilitariste convaincu et adversaire résolu du nazisme, l’auteur allemand Hans Henny Jahnn est rarement monté en France. Pascal Kirsch nous donne pour la première fois l’opportunité de découvrir une version française de l’un de ses textes : Pauvreté, Richesse, Homme et Bête.
Et étrange conte que ce Pauvreté, Richesse, Homme et Bête. L’histoire prend place en Scandinavie, dans une région montagneuse et aride de l’ouest de la Norvège. Il est de ces pays où l’on peut craindre ne jamais rencontrer personne, et s’attacher à ceux que rarement l’on croise, présumant dans une œillade fugace la perspective d’une solitude durablement rompue.
C’est précisément ce sentiment qui anime Manao Vinje, rude homme des montagnes vivant en ermite dans sa ferme isolée, et n’ayant pour toute compagnie que celle d’une jument dont la rumeur rapporte qu’elle est habitée par un fantôme. Un jour, descendant dans la vallée, le hasard met sur sa route la fine et pâle Sofia ; l’image ne le quittera plus. De son côté, la solide et déterminée Anna, fille du fermier Frönning installé à quelque distance de la propriété Vinje, est bien décidée à faire du riverain taciturne un époux aimant, et semble prête, pour cela, à toutes les manigances…
L’intrigue est posée, les rebondissements n’auront plus qu’à s’aligner jusqu’au dénouement final. Ceux-là ne manqueront pas : outre le trio amoureux décrit, et l’animal hanté, ils incorporeront à leur ronde infernale deux valets de ferme dont les besoins sexuels, insatiables, leur ôtent tous scrupules à user des pires procédés auprès des femmes tombant entre leurs griffes, deux paysans, qui, avec Yngre le troll errant, forment une méphistophélique triade… Une étrange histoire, pétrie d’humanité et de sauvagerie, flirtant toujours avec un certain symbolisme noir, une alchimie épaisse de souffre et de sortilèges. Dans les plaines glacées du nord, la violente barbarie des géants des légendes n’est jamais très loin de la surface : que vienne souffler l’ardeur de la passion naissante, et la voilà qui affleure.

jeudi 2 mars 2017

20:30

Le jeu de la vérité
Coté Coeur
Les jeudis du théâtre

vendredi 3 mars 2017

samedi 4 mars 2017

15:00

Conférence
Courants d'art et cinéma
Le voyage à Tokyo, de Ozu

Médiathèque - Lourdes

dimanche 5 mars 2017

lundi 6 mars 2017

18:30

, photo de Café Philo
Etal 36 - Tarbes

mardi 7 mars 2017

mercredi 8 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

jeudi 9 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

vendredi 10 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

samedi 11 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

20:30

Concert
Nicole Rieu
Espace Robert Hossein - Lourdes

21:00

Léo Ferré, photo de Hommage à Léo Ferré
Et Basta
La Gespe, scène de musiques actuelles - Tarbes

Hommage à Léo Ferré

Ferré, rockeur ?
5 musiciens d’horizons différents ont la réponse à la question. Si le poète anarchiste a flirté aussi bien avec l’accordéon, l’orchestre symphonique ou les sons électroniques de Zoo, sa démarche et son écriture sont intimement liées avec l’innocence, la tendresse et la colère qui font l’essence du rock.

Avec Fabien Descombs, Olivier Hernandez, Franck Dieval, Fabrice Nardou et Marc Demereau

dimanche 12 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

lundi 13 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

mardi 14 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

20:30

chanson
Gilles et Auguste
Le Pari - Tarbes

Ce duo décalé de la chanson française assure un spectacle étonnant de tendresse, détonant d inventivité musicale et d un jeu de scène soutenu.
Gilles et Auguste font rire le public, mais ils peuvent aussi le bouleverser. [...]
Leur investissement sur scène est total, et l émotion passe bien. [...]
L univers du cirque n est pas loin, surréalisme et non-sens rencontrent les textes de Gilles, mots qu il fait s entrechoquer à la manière d un Bashung.
Patrick Richard, La Dépêche

mercredi 15 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

jeudi 16 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

vendredi 17 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

Salon Mets & Vins
Espace Robert Hossein - Lourdes

samedi 18 mars 2017

Festival Art & Cinéma
Le Palais - Lourdes

Salon Mets & Vins
Espace Robert Hossein - Lourdes

21:00

07/10/11 : Chinese Man à La Gespe   , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org Concert
Chinese Man
La Gespe, scène de musiques actuelles - Tarbes

Groupe, label, confrérie... dur de désigner au mieux les trois acolytes du Chinese Man.
5 ans après Racing wiyh the Sun, ils reviennent avec un second album, Shikantaza.
Avec ce nouvel album, Chinese man tisse un lien entre la musique de ses débuts et ses nouvelles inspirations. Shikantaza est une invitation au lâcher prise, à saisir le moment présent, un chemin vers l’éveil qu’il appartient à chacun d’emprunter

dimanche 19 mars 2017

Salon Mets & Vins
Espace Robert Hossein - Lourdes

lundi 20 mars 2017

mardi 21 mars 2017

mercredi 22 mars 2017

21:00

Concert
Phil Campbell and The Bastards Sons
La Gespe, scène de musiques actuelles - Tarbes

y’a peu de choses que le légendaire guitariste Phil Campbell n’ait pas fait. En plus de 3 décennies en tant que guitariste pour Motörhead il a été élu 20ème au top 100 des héros écossais, a couvert un promoteur norvégien de fromage fondu et vit sa vie à fond, la guitare à la main, l’humour intact. Il a grandi en admirant des guitaristes tels que Jimi Hendrix, Tony Iommi et Jimmy Page, Campbell commence à jouer dans le circuit professionnel à 13 ans avec le groupe Contrast. Il achète sa première Les Paul en 1973 et, seulement 5 ans plus tard, forme le très populaire groupe de Heavy Metal Persian Risk. Après plusieurs années de tournée, Campbell auditionne en février 1984 pour le poste de guitariste au sein de Motörhead.

jeudi 23 mars 2017

vendredi 24 mars 2017

18:00

Contes et récits asiatiques
Médiathèque - Lourdes

samedi 25 mars 2017