English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 606 News 525 Spectacles vus

A Little More Blue

Maria de Medeiros

Ibos - Le Parvis Scène Nationale Tarbes Pyrénées

A little more blues de Maria de Medeiros

illustration
illustration

Une ambiance noire, cuivre et rose nacré… Entre en scène une silhouette gracile de « femme-adolescente » brune, coupe au carré (avec frange un peu rigide), vêtue d’un jean tout simple et d’un top bleu électrique à col ras et à manches longues, très longues… chaussée d’escarpins argentés à talons hauts, très hauts…
Entourée d’un pianiste, d’un contrebassiste et d’un percussionniste, c’est Maria de Medeiros, une artiste d’origine portugaise, née en 1965, aujourd’hui plus connue du public français comme comédienne et actrice que comme chanteuse : formée au Conservatoire National d’Art Dramatique de Paris, elle vit et travaille en France depuis l’âge de 18 ans* . A little more blues est son premier projet centré sur l’interprétation musicale.
Après une enfance en Autriche, elle revient au Portugal au moment de la « Révolution des œillets » de 1974. Son adolescence est bercée par les chansons brésiliennes de la fin des années 60 et du début des années 70, qui parlent notamment d’exil (le Brésil, lui, n’est pas encore entré en démocratie à cette époque). Maria de Medeiros interprète et nous parle de ses « musiciens-poètes » favoris, auteurs de chansons « à texte » : Gaetano Veloso -dont le positionnement politique, résolument à gauche, lui valut d’être censuré et emprisonné et de s’exiler à Londres en 1968- et aussi Chico Buarque, Milton Nascimiento, Gilberto Gil… Soufflant le froid et le chaud, elle chante aussi le désir et l’amour avec modestie, sincérité, passion et humour…
Au fil des thèmes, sa présence devient de plus en plus forte : un mélange étonnant de retenue et d’énergie communicative, notamment lorsqu’elle projette des soupirs et des mots chargés de sens. Maria de Medeiros parle et chante en portugais, en anglais et en français. Pour son public, auquel elle explique son parcours et son souhait de rendre hommage aux poètes qui lui ont appris à regarder le monde, elle traduit des passages de chansons ou des refrains…
Elle projette également l’adolescente qu’elle a su rester et même la petite fille à qui sa grand-mère chantait des berceuses : elle offre au public l’une de ces berceuses lors de son rappel sur scène en fin de spectacle…
Que du bonheur !
Après l’Italie et Tarbes en janvier, Maria de Medeiros se produira à Annecy le 14 mars et à Paris le 18 mars à l’Avant-Seine Théâtre de Colombes.

Dominique Le Page

* Maria de Medeiros est également réalisatrice. En 1999, elle dirige son premier long-métrage, Capitaines d’Avril (Sélection officielle Cannes 2000), sur la « Révolution des oeillets ».