A- A+ Français

News Spectacles vus interview Les plus consultés Vu un 24 octobre

Santé

Le coronavirus repart à la baisse en Occitanie mais le dépistage n'est pas encore suffisant

Carte des drives de prélèvement sur le site drivecovid.fr

Carte des drives de prélèvement sur le site drivecovid.fr

Le point sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus COVID-19 qui repart à la baisse mais le dépistage est encore insuffisant pour atteindre l'objectif fixé par Edouard Philippe qui annoncait pourvoir tester massivement la population dès le 11 mai.

Après quelques jours de stagnation, la COVID-19 reprend sa baisse en Occitanie. Un lente baisse comme le montre le dernier bulletin de l'Agence Régionale de Santé. Depuis hier le nombre de personnes hospitalisées n'a baissé que de 27 personnes. C'est mieux que les jours précédents, mais elle est beaucoup plus lente que n'avait été la hausse lors de la phase d'expansion. Sur les 7 derniers jours le nombre de personnes hospitalisées a reculé de 130 personnes sur toute l'Occitanie alors que la hausse avait été de 507 personnes lors de la fin de la hausse. Et la baisse a mis 36 jours à effacer 13 jours de hausse. Une baisse très lente donc avec un nombre de nouveaux cas qui ne se réduit pas vraiment comme lors de ces 24 dernières heures ou 35 personnes ont dû être prises en charge par les hôpitaux de la région. Et tous les départements n'évoluent pas au même rythme, entre les Pyrénées-Orientales qui sont en nette baisse comme sur les 8 derniers jours ou le nombre de personnes hospitalisées est passé de 11 à 5. Ou l'Aude qui sur la même durée est passé de 31 à 16. Et des département ou l'évolution est particulièrement lente, témoignant de la difficulté à sortir de cette épidémie comme l'Aveyron qui ne baisse presque par sur 7 jours en passant de 23 à 22 personnes hospitalisées ou le Lot qui va à contre-courant avec davantage d'hospitalisation en passant de 12 à 14 personnes hospitalisées. Une fragilité de la baisse qui rend la phase de déconfinement particulièrement critique et qui doit faire l'objet de tous les scénarii, de l'extinction du coronavirus à sa reprise dans une 2nde vague.

Le dépistage se développe en Occitanie mais c'est encore insuffisant

Dans sa présentation du plan de déconfinement, le Premier ministre avait annoncé que la France était prête pour tester massivement la population à partir du 11 mai. Force est de constater que le dépistage progresse mais que l'objectif annoncé n'est pas encore atteint. L'ARS explique que le nombre de tests réalisés en Occitanie a considérablement augmenté ces dernières semaines. Ces opérations de dépistage s’intensifient partout dans la région pour intervenir dès l’apparition des premiers symptômes et casser les chaînes de transmission du virus. Mais pas question -pour le moment - de procéder à des tests généralisés. Il est réservé aux personnes présentant les symptômes et aux personnes fragiles. Comme les personnes âgées et particulièrement celles qui résident en EHPAD. L'ARS Occitanie explique que depuis fin mars 2020, un dépistage est organisé pour tous les résidents et les personnels, dès qu’un premier cas suspect est signalé dans un établissement pour personnes âgées en Occitanie. A ce jour, 13 609 résidents et 10 652 personnels ont bénéficié de ces dépistages dans 200 établissements. Parmi eux, l'ARS Occitanie dénombre 1196 résultats positifs, pour 767 résidents et 429 personnels pour lesquels les mesures de prise en charge spécifique ont été déployées.

Sur la région il y a plus de 430 lieux de prélèvements avec 36 laboratoires publics et privés mobilisés pour réaliser jusqu’à 20 000 tests par jour. Pour près de 6 millions d'habitants en Occitanie. Le site drivecovid.fr dresse une carte des points de prélèvement sous forme de drive sur le territoire national. Il fait apparaître des centres répartis sur toute la région comme en Hautes-Pyrénées avec les Laboratoires Biomedica de Bagnères de Bigorre, de Lannemezan et de Vic-en-Bigorre. Qui viennent s'ajouter aux points de prélèvement plus traditionnels.

Par / ©Bigorre.org / publié le

Sur le même sujet

Jeudi 22 octobre 2020

News

Santé

Face à la progression de la COVID-19, Jean Castex annonce l'extension du couvre-feu à 38 nouveaux départements

Samedi 17 octobre 2020

News

Santé

Les Hautes-Pyrénées en état d'urgence sanitaire face à la COVID-19 à partir de samedi

Jeudi 1er octobre 2020

News

Santé

Les Hautes-Pyrénées restent en alerte face à la COVID-19

Samedi 26 septembre 2020

News

Santé

Le masque rendu obligatoire après le passage en alerte des Hautes-Pyrénées face à la COVID-19

 ▷