A- A+ English Español Italiano Euskadi 中国

- Lycée Théophile Gautier (Tarbes)

Le Comte de Lautréamont revient à Tarbes 160 ans après sa rentrée au Lycée Impérial

Isidore Ducasse

Isidore Ducasse

En octobre 1859, Isidore Ducasse qui allait devenir le Comte de Lautréamont arrivait à Tarbes après avoir quitté l’Uruguay de son enfance ou son père travaillait au consulat général de Montevideo. Jeune interne, il allait entrer en 6eme au Lycée Impérial pour quatre années avant de traverser son époque comme une météorite qui s’écrasera 11 ans plus tard à Paris. Laissant des Chants de Maldoror salués à quelques décennies de distance par André Breton dans ses « Manifestes du surréalisme » et qui allait l’installer définitivement au panthéon des grands poètes français. On se souvent des conférences et de l’exposition qui avaient permis au public de suivre les traces de ce tarbais de passage, en 2008 dans la chapelle du Lycée Impérial devenu depuis Lycée Théophile Gautier. Avec des pièces exceptionnelles comme l’unique photo de ce frêle jeune homme prise à Tarbes en 1867 par le studio Blanchard, place Maubourguet et retrouvée par Jean-Jacques Lefrère en 1975 chez des descendants de Jean Dazet, tuteur de Isidore Ducasse.

Un siècle et demi que l'Association des Amis Passés, présents et futurs d'Isidore Ducasse a décidé de célébrer les 21 et 22 novembre prochain en faisant les choses en grand. Après avoir accueilli Isidore Ducasse de 1859 à 1863, le Lycée Théophile Gautier va accueillir le public pour l’événement avec la lecture d’extraits des Chants de Maldoror par Charles Berling, des conférences, débats et tables rondes animées par Jean Michel Djian, documentariste et rédacteur en chef de France Culture Papier et la rencontre avec Corcal, scénariste de la BD « Dans la chambre de Lautréamont ». Et une exposition qui promet d’être exceptionnelle. Un bel anniversaire en perspective dont les temps forts qui seront retransmis sur France Culture. Le tout financé par des subventions de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, des aides directes du Lycée Théophile Gautier et des Archives départementales. Et un financement participatif clos début septembre avec plus de 10 000€. Le public peut continuer à apporter son aide en envoyant un chèque à l’AAPPFID.

Par / ©Bigorre.org / publié le

AAPPFID : Appt. 26. Résidence Les Terrasses de Venetis, 26 Square des Hautes Plaines à Vannes