A- A+ English Español Italiano Euskadi

Agenda Expos Lieux News Cinémas Ajouter un événement Billeterie

 ◁  ◉   jeudi 7 novembre 2019   ▷ 

Musée des sapeurs pompiers

09:00 à 12:00 / Musée des Sapeurs-Pompiers de Tarbes / Tarbes

visite guidée

Bar Le Melting Pot

14:30 / Le Melting Potes / Tarbes

jeux de société

Vitrine du musée des Hussards à Tarbes

15:00 / Musée Massey et Musée International des Hussards / Tarbes

visite guidée

Conservatoire Henri Duparc à Tarbes

17:15 / Conservatoire Henri Duparc / Tarbes

Dialogues

retour de stage des élèves de la Cie Empreintes : composition/danse/musique

STAPS

18:15 / Université de Pau Pays de l'Adour - STAPS / Tarbes

conférence

UTLTB - Université du Temps Libre Tarbes-Bigorre : La présidence de Bolsonaro : anatomie d’une régression politique

Conservatoire Henri Duparc à Tarbes

19:30 / Conservatoire Henri Duparc / Tarbes

Dialogues

retour de stage des élèves de la Cie Empreintes : composition/danse/musique

Le Celtic Pub à Tarbes

20:00 / Le Celtic / Tarbes

Karkara

20:30 / Le Pari / Tarbes

La pluieCompagnie des Jolies Choses

La pluie, de Daniel Keene par la Cie Les jolies Choses, du 5 au 10 novembre, Le Pari

Dans ses pièces, le dramaturge australien traque ce qui demeure, creuse le réel, pour mettre à jour la densité et l'étrangeté des liens et des vies.
Ce théâtre de l'épure met en scène des personnages marginaux, des situations souvent très quotidiennes qui débouchent sur une poésie et un universalisme hors du temps.
La Pluie, c’est l’histoire d’Hanna, vieille femme entre ciel et cendres qui, au crépuscule de sa vie, raconte comment, il y a longtemps, alors qu'elle était encore jeune, des centaines de gens que l’on faisait monter dans des trains lui ont confié des objets de toutes sortes qu'elle a rangé dans sa maison, et comment, toute au long de sa vie, elle en a pris soin.
Dans ce texte, qui évoque avec une infinie pudeur la biographie de poussière de ces voyageurs qui ne sont jamais revenus, le silence et la solitude sont la matière
même d’où émerge la parole.
Les personnages de Daniel Keene sont des êtres ordinaires, pour autant il n’y a rien de réaliste dans ce théâtre : c’est un tissage de quotidien et de poésie. Il nous appartient donc que n’existe sur scène que le nécessaire : le texte, les acteurs et l'espace.

Aujourd'hui Suite de l'agenda Voir l'agenda des 60 prochains jours