English Espana Catalunya Euskadi portuguais Deutsch Italiano Vlaamse Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Agenda Spectacles 586 News 512 Spectacles vus

jeudi 11 mars 2010

Bach et les nombres

Les Sacqueboutiers de Toulouse / Bach

Cathédrale de La Sède - Tarbes

Les Sacqueboutiers décodent Bach

11/03/10 : Les Sacqueboutiers de Toulouse   , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org
11/03/10 : Les Sacqueboutiers de Toulouse , photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Le concert de jeudi soir à la cathédrale Notre-Dame de la Sède l’a montré : sur ses dernières années Bach explorait les moyens de repousser les limites de la musique telle qu’elle était en ce milieu du 18ème siècle. Un véritable chercheur en musique qui a puisé dans l’ordre des mathématiques la matière à créer la musique parfaite.
Il aurait probablement utilisé le synthétiseur s’il avait existé pour expérimenter ces musiques nouvelles du 18ème siècle. Mais l’électronique ayant attendu encore plus de deux siècles pour apparaître, c’est avec d’autres instruments qu’il a développé son œuvre. Orgue, basson, cornets, sacqueboutes (l’ancêtre du trombone), Oboe da Caccia créé par Bach lui-même, autant d’instrument contemporains ou même antérieurs à cette époque que Les Sacqueboutiers de Toulouse savent faire revivre pour revenir au plus près des traces de l’expérimentation de Bach.
Une expérimentation qui nécessitait bien quelques explications que Philippe Canguilhem a fourni au public avec beaucoup de pédagogie. Il explique ainsi comment avec quelques notes de la ligne de basse des variations Goldberg, Bach arrive à construire d’étonnants canons à plusieurs voix. Un principe qui donnera plus tard de superbes pièces comme l’ « Art de la Fugue » ou l’« Offrande musicale ». Un concert entre musique et musicologie qui a permis de retrouver ces superbes morceaux en ayant en plus le sentiment de commencer à en posséder quelques clefs. Une belle expérience !

Stéphane Boularand Bigorre.org sur Twitter@bigorre_org

Les Sacqueboutiers de Toulouse
Violon : Hélène Médous
Cornet : Jean-Pierre Canihac
Oboe da Caccia : Philippe Canguilhem
Sacqueboutes : Daniel Lassalle, David Loqueneux
Orgue : Yasuko Bouvar