A- A+
   

Politique culturelle / élections présidentielles 2022 / Jean-Luc Mélenchon

Nous avons interrogé Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) qui candidate aux élections présidentielles sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux élections présidentielles

Votre regard sur de la politique culturelle conduite par le Président de la République Emmanuel Macron et des Ministres de la culture de ses gouvernements :

  • Est-ce que les objectifs affichés par le candidat Emmanuel Macron en 2017 ont été atteints ?
  • Bilan et critique des initiatives conduites et du soutien aux structures actives, en particulier depuis le début de la COVID-19.
  • L’action envers les plus jeunes, dans le cadre scolaire en particulier.
  • Est-ce que la part du budget consacré à la culture est suffisante ? Est-elle bien utilisée ?
  • Le rayonnement culturel de la France est-il suffisant ?

Votre projet culture :

  • Voudriez vous conduire un projet dans la continuité ou en rupture avec l’action passée ?
  • Quelles évolutions ou même révolutions tant au niveau artistique qu’économique voudriez vous impulser ?
  • Faut-il et doit-on dépenser plus dans ce domaine ?
  • Faut-il l'intervention publique pour aider la culture a la sortie de la COVID-19 ?

Réponse de Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise)

 Réponse partielle à nos questions 


Dans son programme, une proposition concerne la culture

60 - La bifurcation dans les arts et la culture : pour un service public du progrès humain

Relégués à un statut « non essentiel » pendant la crise sanitaire, la culture, les arts et les travailleurs de l'art ont été méprisés par le gouvernement pendant des mois. Unique mesure du quinquennat, le « Pass Culture » symbolise la vision purement marchande d'Emmanuel Macron. L'accès à la culture pour toutes et tous, ce n'est pas un bon d'achat ! Nous défendons au contraire une politique publique des arts et de la culture forte, où chacune et chacun d'entre nous est en capacité de s'exprimer, de s'impliquer, et de développer un rapport sensible et critique au monde, sur l'ensemble du territoire national. Il y a nécessité de faire confiance aux travailleurs de l'art. Vecteurs d'altérité et d'émancipation, les arts et la culture sont le cœur du progrès humain.

MESURE CLÉ :

PORTER LE BUDGET CONSACRÉ À L'ART, À LA CULTURE ET À LA CRÉATION À 1 % DU PIB PAR AN

Restaurer un service public de la culture ambitieux pour les acteurs culturels et le public

Reprendre les grands travaux culturels pour abroger les inégalités territoriales en matière de structures de création, d'enseignement, de diffusion et de mémoire artistique et culturelle

Accompagner les collectivités territoriales pour la création d'une dynamique culturelle locale

Étendre la gratuité dans tous les musées, garantir une tarification abordable dans les institutions publiques et encadrer les tarifs abusifs des lieux privés

Créer une médiathèque publique en ligne gratuite regroupant les oeuvres tombées dans le domaine public et une proposition d'œuvres récentes programmées temporairement sur la base de Gallica

Soutenir la création et l'appropriation par tous des œuvres et pratiques culturelles, en revalorisant l'éducation artistique à l'école, les conservatoires, l'éducation populaire et la place de la culture dans les comités d'entreprise

Redonner la priorité à la solidarité et à la diversité dans les dispositifs d'aides publiques existants

Instituer un « domaine public commun » pour financer la création nouvelle, constitué d'une redevance sur les droits patrimoniaux des créateurs à partir de leur décès et d'une taxe sur les usages exclusivement commerciaux des oeuvres qui ne sont plus soumises à droits d'auteur

Abolir tous les privilèges fiscaux liés au mécénat culturel

Créer un fonds pour la création en faveur des communes qui transforment les panneaux publicitaires en espaces d'affichage pour les artistes et l'expression libre

Améliorer le régime des intermittents du spectacle sur la base du socle commun de revendications du mouvement des occupations de théâtres de 2021 et l'étendre aux autres professions culturelles et événementielles discontinues, comme les « extras » de l'hôtellerie-restauration et les guides-conférenciers

Créer un Centre national des artistes-auteurs qui organisera des élections professionnelles afin de concevoir un régime de protection sociale adapté à ces professions

Harmoniser les statuts des personnels enseignants artistiques et réorganiser la filière de la recherche artistique au travers de l'enseignement supérieur

Lancer un plan de formation et de recrutement d'emplois culturels de proximité, notamment à destination des jeunes


Réponse publiée le