A- A+ EnglishEspañolItalianoEuskadi中国

News Spectacles vus Les plus consultés Vu un 11 juillet

Santé

Le pic de l'épidémie de coronavirus se fait attendre en Occitanie

coronavirus Covid-19

coronavirus Covid-19

Depuis plusieurs jours, les bilans de l'Agence Régionale de Santé Occitanie montrent que le coronavirus est toujours en expansion mais que la hausse n'est plus aussi forte qu'au plus fort du développement. Une inflexion du développement qui fait espérer que le pic de l'épidémie approche. Elle n'est pas encore là comme le montre le dernier bilan avec encore 30 hospitalisations de plus en 24 heures, dépassant la barre symbolique des 1000 pour atteindre le nombre de 1013 personnes prises en charge dans les hôpitaux de toute l'Occitanie. Et 13 décès dans les hôpitaux de plus que la veille. L'ARS Occitanie ne communique toujours pas le nombre de décès hors des hôpitaux alors que le coronavirus fait des victimes partout, en particulier dans les EHPAD.

Mais pour la première fois le nombre de patients en service de réanimation n'est pas à la hausse. C'est même avec une toute petite baisse qu'il marque cette rupture avec les hausses de plusieurs dizaines de patients que l'ARS communiquait tous les jours. En passant de 320 à 320 personnes en réanimation, le système médical de la région reste sous pression, mais il échappe - pour aujourd'hui au moins - à un pas supplémentaire vers la surcharge.

Toujours plus d'hospitalisations en Haute-Garonne et dans l'Hérault, mais d'autres département en replis

Derrière la tendance globale de la région Occitanie se cache des disparités entre les 13 départements. Les uns continuent à voir le nombre d'hospitalisation augmenter comme l'Hérault qui a 23 hospitalisations de plus, 2 personnes de plus transférée en réanimation et 4 décès. La Haute-Garonne et l'Aveyron suivent la même tendance un peu moins fortement avec respectivement 11 et 8 hospitalisations de plus en 24 heures. Alors que d'autres départements voient les places se libérer comme les Pyrénées-Orientales avec 9 lits d'hôpital qui se libèrent car il y a plus de personnes qui sortent pour rentrer à domicile que de nouveaux cas hospitalisés. Même chose en Ariège, dans le Gard et dans l'Aude même s'il y a eu des nouveaux décès.

L'Occitanie souffle et aide les régions saturées

Avec cette hausse qui semble s'infléchir et des moyens hospitaliers chargés mais pas saturés, le région Occitanie fait figure de région accueillante pour les habitants de région durement touchées comme le Grand-Est et l’Île de France. Comme les 12 patients venus du Grand Est qui ont été accueillis hier. Et les 6 autres qui sont arrivé cette après-midi à bord d'un A330 militaire dans le cadre de l’opération Résilience pour être hospitalisés dans les services de réanimation du CHU de Toulouse, des cliniques de l’agglomération toulousaine Pasteur, Occitanie et Croix du Sud et au Centre hospitalier de Cahors. Des transferts venants des établissements hospitaliers les plus en tension qui vont se poursuivre dans les tous prochains jours au profit du Grand Est et de la région Île de France en fonction des besoins estimés par le centre national de gestion de la crise sanitaire.

Par / ©Bigorre.org / publié le

Documents à consulter

Sur le même sujet

Vendredi 26 juin 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

Cluster de covid-19 à Toulouse

Mercredi 10 juin 2020

News

Santé

Contrairement à l'Ile de France et au Grand Est, le covid-19 n'a pas fait plus de morts que l'hiver précédent en Occitanie

Samedi 30 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+19 après le déconfinement et pas de signes de reprise du coronavirus en Occitanie

Mardi 26 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+15 après le déconfinement, la baisse du COVID-19 continue en Occitanie

 ▷