A- A+ EnglishEspañolItalianoEuskadi中国

News Spectacles vus Les plus consultés Vu un 31 mai

Santé

Petite reprise de l'épidémie de coronavirus en Occitanie, c'est plus violent dans le Gard

coronavirus Covid-19

coronavirus Covid-19

Hier le bulletin quotidien de l'Agence Régionale de santé Occitanie d'hier faisait apparaître la première fois un nombre d'hospitalisation en baisse. Et on se demandait si on avait atteint le pic de l'épidémie ou si c'était un simple répit dans la hausse. Le bilan que l'ARS publie aujourd'hui montre que c'est un peu entre les deux. Le nombre d’hospitalisations repart à la hausse, mais le nombre de patient en réanimation baisse comme le nombre de décès. Un tableau qui ressemble au plateau dont parle Jérôme Salomon, le directeur général de la santé. La hausse du nombre de personnes hospitalisé à augmenté de 44 lits supplémentaires et correspond à davantage de personnes prises en charge par les hôpitaux d'Occitanie car il faut tenir compte du nombre de personnes qui sortent de l’hôpital. Les 9 décès d'une part et les 42 personnes qui rentrent chez eux. C'est donc 95 personnes qui ont été hospitalises au cours des dernières 24 heures. Un nombre élevé qui indique que le coronavirus est toujours aussi présent et aussi contagieux. Mais la toute petite baisse du nombre de patients pris en charge par les services de réanimation montre que la situation ne s'aggrave pas ni pour les patients, ni pour le système hospitalier de la région qui reste à un haut niveau de pression. Raison de plus pour ne pas prendre des libertés avec le confinement, et continuer plus que jamais à respecter les mesures de distanciation sociale.

Une hausse qui touche la plupart des départements d'Occitanie

Cette reprise de la hausse touche presque tous les départements de la région. Modestement pour les uns comme l'Ariège qui passe de 15 à 18 personnes hospitalisées sans décès ni augmentation du nombre de patient pris en charge en réanimation. Ou comme le Tarn-et-Garonne avec 2 hospitalisations de plus. Il y a même des départements ou la pression baisse comme les Pyrénées-Orientales qui voit le nombre d’hospitalisés passer de 109 à 103 et le nombre de patients en réanimation de 36 à 31. C'est d'autant plus appréciable que les Pyrénées-Orientales ont beaucoup souffert de l'épidémie qui a fait 17 morts dans le département. Et encore l'ARS ne compte toujours que les décès dans un établissement hospitalier, et pas les victimes en EHPAD ou les personnes qui décèdent à leur domicile. Mais pour certains départements c'est une reprise plus vigoureuse des hospitalisations comme en Hautes-Pyrénées avec 9 hospitalisations supplémentaires, une personne de plus en réanimation et deux décès. Mais c'est dans le Gard que la reprise est la plus violente. Le nombre de personnes hospitalisée est passé en 24 heures de 66 à 98 personnes dont 9 de plus en réanimation.

Les hôpitaux d'Occitanie solidaires des patients du Grand Est

Le coronavirus est don très présent en Occitanie, mais le système hospitalier régional est moins en surchauffe que dans les régions le plus touchées que sont le Grand Est et l'Ile de France. Ce qui permet à l'Occitanie d'être solidaire des établissements qui arrivent à saturation en accueillant des patients. Les patients d'Ile de France vont plutôt en Bretagne et l'Occitanie accueille des patients qui arrivent du Grand Est. C'est ainsi que 12 patients venus du Grand Est ont déjà été accueillis vendredi, 6 autres qui sont arrivés samedi après-midi à bord d'un A330 militaire dans le cadre de l’opération Résilience pour être hospitalisés dans les services de réanimation du CHU de Toulouse, des cliniques de l’agglomération toulousaine Pasteur, Occitanie et Croix du Sud et au Centre hospitalier de Cahors. Des transferts venants des établissements hospitaliers les plus en tension qui se poursuivent au gré des besoins estimés par le centre national de gestion de la crise sanitaire. Et aujourd'hui, 6 autres patients du Grand Est arrivent dans les services de réanimation des hôpitaux d'Occitanie. Deux rotations aériennes sont organisées ce dimanche pour accueillir à l'Aéroport de Toulouse-Blagnac les patients du Grand Est qui sont pris en charge par des établissements hospitaliers publics et privés de la région. Deux patients sont transférés dans des cliniques de l’agglomération toulousaine, la Clinique d’Occitanie et la Clinique des Cèdres. Un patient va au Centre hospitalier de Montauban. Un patient à la Clinique Pont de Chaume à Montauban, un autre au Centre hospitalier de Cahors. Et le Centre hospitalier de Bigorre à Tarbes participe aussi à cette solidarité en accueillant un patient du Grand Est. Et même avec l'augmentation d’aujourd’hui, le Centre Hospitalier de Bigorre a encore des lits disponibles en réanimation car il n'y a que 6 patients en réanimation sur les 16 lits avec respirateur qui sont disponibles. Une solidarité entre les systèmes hospitaliers régionaux qui va continuer dès le début de semaine avec 6 autres patients du Grand-Est attendus à Montpellier

Par / ©Bigorre.org / publié le

Documents à consulter

Sur le même sujet

Samedi 30 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+19 après le déconfinement et pas de signes de reprise du coronavirus en Occitanie

Mardi 26 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+15 après le déconfinement, la baisse du COVID-19 continue en Occitanie

Dimanche 24 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+12 après le déconfinement, le coronavirus baisse toujours en Occitanie

Mercredi 20 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+9 après le déconfinement, le coronavirus recule toujours en Occitanie

 ▷