A- A+ EnglishEspañolItalianoEuskadi中国

News Spectacles vus Les plus consultés Vu un 28 mai

Santé

Le Lot passe au vert et les Hautes-Pyrénées restent en vert sur la carte du déconfinement

Le Lot passe au vert et les Hautes-Pyrénées restent en vert sur la carte du déconfinement

Le Lot passe au vert et les Hautes-Pyrénées restent en vert sur la carte du déconfinement

Le point sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus COVID-19 à 10 jours de la date annoncée du début du déconfinement, Jérôme Salomon a présenté la seconde édition de la carte du déconfinement. Le Lot passe au vert, les Hautes-Pyrénées restent en vert et sont donc sur la voie d'un déconfinement avec la première vague des départements, le 11 mai prochain.

Le coronavirus continue son repli en Occitanie. Le bilan quotidien de l'Agence de Santé Occitanie montre qu'il y 24 personnes de moins dans les hôpitaux de la région. Même si le bulletin fait apparaitre quelques bizarreries comme un nombre de décès depuis le début de l'épidémie en baisse sans que le moindre miracle n'ai été annoncé à Lourdes. Et même chose pour le nombre de guéris depuis le début de l'épidémie. Des anomalies qui font douter de l'exactitude des chiffres annoncés, mais la baisse est bien réelle avec 130 hospitalisations de moins en une semaine dont 44 patients de moins en réanimation. Il y a aussi 148 personnes qui sont sorties guéries des hôpitaux et 37 décès. Ce qui fait apparaitre 139 nouvelles hospitalisations sur 7 jours ce qui ne correspond qu'au deux derniers jours de la hausse. Une baisse bien installée donc sur 'ensemble des départements même si le bilan d'aujourd'hui fait apparaitre une reprise dans le Gard avec 3 personnes de plus dans les hôpitaux, l'Aude avec 4 personnes et le Lot avec une personne de plus.

Le Lot passe du rouge au vers

La première édition de la carte du confinement présentée hier par Olivier Véran a fait apparaitre que le Lot était en rouge sur le critère de circulation du virus. Un classement qui a provoqué beaucoup d'étonnement et de réactions auquel l'ARS a répondu. Ce classement a suscité des incompréhensions fortes et légitimes, dans un département qui ne figure pas à ce stade parmi les plus impactés par l’épidémie en cours en Occitanie. A ce jour, le nombre d’hospitalisation pour covid est en baisse dans ce département (de 27 personnes au 22/04 à 15 au 30/04) et le nombre de personnes hospitalisées en réanimation est passé de 9 le 22/04 à une seule personne le 30 avril. Cette carte a été construite au plan national à partir de données directement consolidées par Santé Publique France. L’évaluation de la circulation active du virus repose sur le calcul d’un indicateur unique qui compare le nombre de passage aux urgences pour suspicions de coronavirus et le nombre total de passages aux urgences. Ces indicateurs chiffrés sont renseignés par chacun des centres hospitaliers partout en France. Pour le Lot, l’ARS Occitanie tient à préciser que le nombre de passages aux urgences enregistré représente un faible volume (une centaine de passage aux urgences par jour en moyenne). Une analyse rapide de ces données a conclu ce soir qu’un nombre de prélèvements récemment effectués par des services d’urgence lotois avaient conduit ces dernières semaines à surévaluer le pourcentage de passage aux urgences pour suspicion de coronavirus par rapport à la réalité. L’indicateur retenu au niveau national s’en est trouvé vraisemblablement faussé pour le département du Lot. Les données imputées par erreur vont être rectifiées dans les centres hospitaliers concernés pour que l’indicateur calculé pour le Lot le soit de la même manière que dans les autres départements. Ce qui conduit ce soir avec la seconde édition de la carte du déconfinement de voir que le Lot était passé au vert.

Les Hautes-Pyrénées restent en vert

Sur la carte les Hautes-Pyrénées apparaissent toujours en vert comme les autres départements d'Occitanie sauf le Gers qui reste en orange. Une couleur qui reflète la situation du département sur deux des trois critères posés par le Premier Ministre.

Le taux de cas dans la population sur une période de sept jours

C'est un critère qui dépend du nombre de personnes qui se présentent aux urgences pour une suspicion d'infection au coronavirus COVID-19. Un paramètre que nous n'avons pas suivi et qui peut s'écarter du nombre de personnes hospitalisées qui est de 65 personnes hospitalisées au dernier bilan de l'Agence Régionale de Santé Occitanie. Un qui reste important pour la région avec 28 hospitalisés pour 100000 habitants alors que la moyenne est de 10 sur toute l'Occitanie. De plus ce nombre s'installe progressivement dans une phase de baisse avec 4 personnes de moins aujourd'hui soit 24% de moins depuis le 14 avril dernier. Il faudrait que le nombre de personnes hospitalisées continue à baisser pour que les Hautes-Pyrénées restent en vert.

la disponibilité des capacités hospitalières régionales en réanimation

Avec actuellement 4 personnes en réanimation le Centre Hospitalier de Bigorre à Tarbes qui est le centre de référence pour le coronavirus dans le département est loin de la saturation. Le Préfet Brice Blondel expliquait il y a un mois Il y a aujourd'hui 16 lits qui ont été dégagés avec des appareils de réanimation pour prendre en charge les formes graves de patient atteint de coronavirus et une capacité à monter en charge à 20 lits, voire au-delà sous réserve de disposer du personnel nécessaire et des équipements de sécurité. Il y a donc encore 75% de la capacité en réanimation qui est disponible. Et qui n'a jamais été complètement mobilisée car le nombre de patients en réanimation n'a jamais dépassé 7 personnes. Un critère que les Hautes-Pyrénées devraient remplir sans difficultés donc.

Un critère qui n'est pas présenté : Le système local de tests et de détection des chaînes de contamination ne soit pas suffisamment prêt

La carte de France faisant apparaître des départements en vert, en orange ou en rouge ne prend pas en compte le troisième critère présenté par Edouard Philippe, celui de savoir si le système local de tests et de détection des chaînes de contamination soit prêt. Il est difficile de prévoir aujourd'hui ce que sera la capacité développée en Hautes-Pyrénées pour les tests et la détection des chaînes de contamination. Mais l'ARS développe le dépistage dans toute la région avec plus de 50000 tests effectués en avril par les laboratoires publics et privés qui montent en puissance avec actuellement plus de 3000 tests par jour. L'objectif est d'atteindre 15000 tests par jour en Occitanie avant le 11 mai - jour annoncé de la fin du confinement - sur les 700000 annoncés par Santé Public France au niveau national. Le Directeur Général de l’ARS Occitanie et le Préfet de Région sollicitent les départements et leurs laboratoires non médicaux pour qu'ils contribuent à cette stratégie de dépistage. Une dynamique qui devrait donc permettre de remplir ce dernier critère.

La décision sur la date du déconfinement sera prise le 7 mai

Les trois critères seront évalués le 7 mai pour déterminer départements par départements, la liste de ceux qui pourront être déconfinés le 11 mai, et ceux qui devront attendre encore pour remplir fameux les critères. La carte présentée ce soir n'est qu'une première indication. Il reste donc 8 jours pour suivre au fil des jours les paramètres de l'évolution de l'épidémie en Hautes-Pyrénées pour savoir si les haut-pyrénéens seront déconfinées le 11 mai. Et respecter les mesures de confinement et de distanciation sociale.

Par / ©Bigorre.org / publié le

Sur le même sujet

Mardi 26 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+15 après le déconfinement, la baisse du COVID-19 continue en Occitanie

Dimanche 24 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+12 après le déconfinement, le coronavirus baisse toujours en Occitanie

Mercredi 20 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

J+9 après le déconfinement, le coronavirus recule toujours en Occitanie

Vendredi 15 mai 2020

coronavirus Covid-19

News

Santé

Les Hautes-Pyrénées et le Gard sont lanternes rouges de la régression du coronavirus en Occitanie

 ▷