A- A+ Français

News Spectacles vus interview Les plus consultés Vu un 27 septembre

A la veille du déconfinement, le coronavirus ne baisse plus en Occitanie

coronavirus Covid-19

coronavirus Covid-19

Le point sur l'évolution de l'épidémie du coronavirus COVID-19 entre phases de régression, de stagnation et de reprise comme le fait apparaître le dernier bilan de l'ARS. Une régression mal installée à la veille d'un déconfinement qui s'accompagnera d'une accélération de la circulation du virus.

Après quelques jours de nette baisse, le coronavirus n'a pas régressé ces deux derniers jours. Le dernier bilan publié par l'Agence Régionale de Santé Occitanie montre qu'il y a aujourd'hui 439 personnes hospitalisées dans la région dont 105 patients dans les services de réanimation. C'est presque les mêmes chiffres que vendredi dernier et même un peu plus. Un arrêt de la baisse qui touche tous les départements de la région qui alternent les phases régression du virus et celles de stagnation ou même de reprise depuis le maximum de la l'épidémie qui a eu lieu au début du mois d'avril pour les départements qui ont été touché au début de l'épidémie. En particulier les départements de l'est de la région comme l'Hérault où le 1er cas d'infection au coronavirus avait été enregistré le 28 février, l'Aude qui avait été touché tôt avec le 1er décès de la région, celui d’un patient âgé de 76 ans originaire de Quillan qui été pris en charge par le centre hospitalier de Carcassonne dont l’état de santé s’est rapidement aggravé et a conduit à son décès le matin du 15 mars ou les Pyrénées-Orientales.

Le déconfinement commence alors que l'épidémie ne régresse plus

C'est à un moment ou la régression du virus n'a pas bien installée que la région sera déconfinée demain. La reprise des cours des élèves de grande section de maternelle, de CP et de CM2 dès mardi, la réouverture des établissements d’accueil des jeunes enfants, crèches et assistants maternels. La reprise de l'activité avec les déplacements qui ne devront plus être justifiés jusqu'à 100 kilomètres du domicile, avec l'augmentation du nombre de voyageurs dans les transports en commun au niveau des agglomération et au niveau régional qui correspondra à 50% du plan de transport habituel pour les TER. La réouverture des commerces, y compris des centres commerciaux si le Préfet l'autorise. Autant de moyens qui vont dès les prochains jours permettre aux habitants d'Occitanie de reprendre leur activité hors de chez eux, mais qui donnera aussi au coronavirus les moyens de circuler davantage. Il ne restera alors que les gestes barrière et la distanciation sociale pour l'empêcher de nous entraîner vers une seconde vague.

Par / ©Bigorre.org / publié le