A- A+
   

News Spectacles vus Interview Les plus consultés Vu un 4 December

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Sujet et corrigé du BIA 2021 [mis à jour]

Le sujet de la session 2021 du Brevet d'Initiation Aéronautique avec son corrigé.

Sujet et corrigé du BIA 2021, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Sujet et corrigé du BIA 2021, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Fin d'une année aéronautique pour ceux qui ont préparé le BIA. Une année encore perturbée par la COVID-19 et deux confinements qui ont empêché de voler, de visiter des sites aéronautiques et qui ont le plus souvent conduit à faire une partie de la préparation par écran interposés en distanciel. Une année qui se termine par la session 2021 du Brevet d'Initiation Aéronautique qui s'est déroulé cet après-midi. Deux heures et demie d'épreuves pour la partie obligatoire de la météorologie et de l’aérologie à l’histoire et la culture de l'aéronautique et du spatial en passant par l’aérodynamique, l’aérostatique et les principes du vol, l’étude des aéronefs et des engins spatiaux, la réglementation, de la navigation et la sécurité des vols. Et une demi-heure supplémentaire pour ceux qui se sont inscrits à l’épreuve facultative d’anglais aéronautique.

Des questions bonus

C'est un sujet de 110 questions qu'ont découvert les candidats avec 22 questions de météorologie et de l’aérologie, 22 questions d’aérodynamique, aérostatique et les principes du vol, 22 questions d'étude des aéronefs et des engins spatiaux, 22 questions de navigation, règlementation et la sécurité des vols et 22 questions d’histoire et la culture de l'aéronautique et du spatial. 110 questions au lieu des 100 questions prévues car chaque partie comporte 2 questions bonus. Est-ce une compensation des conditions si particulières de préparation du BIA ? Ou est-ce une évolution pérenne ?

Une évolution qui se confirme vers des questions contextualisées

Le sujet de la session 2021 confirme la tendance est apparue depuis la réforme du BIA de donner un contexte aux questions. Une carte météo, la carte VAC de l'aérodrome de Briare Chatillon sur lesquels viennent s'appuyer plusieurs questions. Encore davantage cette année avec une fiche sur le Fouga Magister avec 10 questions qui s'y rapportent dans l'épreuve d'étude des aéronefs et des engins spatiaux. Un contexte un peu surprenant quand le QNH est 10 hPa au dessous du QFE, c'est à dire que le terrain est près de 300 ft en-dessous du niveau de la mer. Pas en France donc.

Et aussi beaucoup de questions qui restent indépendantes. Mais alors que le sujet de la session 2020 reprenait beaucoup de questions des sessions antérieures, particulièrement de la précédente, la session 2021 est largement composées de nouvelles questions. Sauf l'épreuve d’aérodynamique, aérostatique et les principes du vol qui reprend beaucoup de questions connues.

Une session 2021 qui a aussi des questions trop compliquées

Comme chaque année on ne peut que déplorer la présence de questions qui vont manifestement au-delà de ce qu'on peut attendre de candidats qui ont découvert l'aéronautique 7 ou 8 mois auparavant. Comme dans la partie navigation, réglementation et la sécurité des vols avec la question 4.3 à pour différentier un hélicoptère d'un autogire sur une pastille ou 4.4 avec un problème d'altimétrie. Et la question 4.17 pour déterminer au-dessus de quel niveau le vol VFR est interdit. Il est possible que les candidats sachent qu'au-delà du FL195 et jusqu'au FL660 les espaces sont en classe C. Et que donc leur pénétration est soumise à clairance pour les vols VFR. Pas d'interdiction réglementaire lié à la classe d'espace donc. Les questions de la partie histoire et la culture de l'aéronautique et du spatial avec l'année de création de la première Patrouille de France. Et encore plus anecdotique la signification de l'acronyme PAF. Ou des questions comme la 1.10 de la partie Météorologie et aérologie qui concerne un anticyclone de l'hémisphère sud qui tourne donc en sens inverse de son homologue de l'hémisphère nord. Quelle est l'intention de l'auteur de la question sinon de piéger le candidat ?

Des questions qui pourraient laisser l'impression que l'aéronautique est très compliquée au moment où ces jeunes apprentis aviateurs envisagent d'en faire un loisir ou un métier. On a plus envie de leur mettre le pied à l'étrier que de les décourager.

Par / ©Bigorre.org / publié le / mis à jour le Wednesday, May 19, 2021 at 9:58:44 AM PDT

Documents à consulter

Sur le même sujet

Wednesday, October 12, 2022

Les 17 lycéeens accompagnés par le proviseur du lycée Jean Dupuy et l'Armée de l'Air

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Des lycéens de Jean Dupuy déploient leur ailes

Tuesday, May 31, 2022

Le sujet du BIA 2022, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Sujet et corrigé du BIA 2022

Sunday, May 22, 2022

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Pour se préparer aux épreuves du BIA 2022

Tuesday, April 5, 2022

De la théorie à la pratique pour un jeune préparant le BIA, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

News

BIA - Brevet d'Initiation Aéronautique

Plus que 8 semaines pour se préparer au BIA 2022

 ▷