A- A+ English Español Italiano Euskadi 中国

Spectacles à Tarbes et en Hautes-Pyrénées du  vendredi 29 novembre 2019 

Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées

10:00:00 / Le Pari / Tarbes

théâtre jeune public

Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées : Le garçon sur la brancheCie Paradis Eprouvette

Un jeune garçon en fuite et un vieux clochard Sans Domicile Fixe. Un arbre où se nicher, cachette du clochard, soudain squattée par le jeune fugueur. Un vélo farfelu, fantasque, pour un voyageur immobile. Une relation s’amorce, difficile…et pourtant…

Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées

14:30:00 / Le Pari / Tarbes

théâtre jeune public

Ligue de l'Enseignement des Hautes-Pyrénées : Le garçon sur la brancheCie Paradis Eprouvette

Un jeune garçon en fuite et un vieux clochard Sans Domicile Fixe. Un arbre où se nicher, cachette du clochard, soudain squattée par le jeune fugueur. Un vélo farfelu, fantasque, pour un voyageur immobile. Une relation s’amorce, difficile…et pourtant…

STAPS

17:30:00 / Université de Pau Pays de l'Adour - STAPS / Tarbes

conférence

UTLTB - Université du Temps Libre Tarbes-Bigorre : L'ascension d'Erdogan en Turquie

18:30:00 / Le Parvis / Ibos

théâtre

DoreenAndré GorzDavid Geselson

Comme le journaliste et philosophe André Gorz (1923-2007) l’a fait en publiant Lettre à D., David Geselson invite le monde à entrer dans l’intimité du couple. Ce couple, c’est André Gorz et son épouse Doreen. C’est le soir. Ils ont préparé de quoi manger et boire et nous accueillent chez eux. Dans une heure ils accompliront l'irréversible. En attendant, ils parlent.

Bar Le Melting Pot

19:00:00 / Le Melting Potes / Tarbes

concert

Delta

concert au profit des blessés de l’armée de terre

Les Chanteurs Pyrénéens

19:30:00 / Eglise Saint-Jean / Tarbes

concert

Les Chanteurs PyrénéensMusique des Parachutistes de Toulouse

Le Celtic Pub à Tarbes

20:00:00 / Le Celtic / Tarbes

concert

@seuls,solitone

20:30:00 / Adé

théâtre

C'est quoi le théâtre ?Mégasuper Théâtre

Classique ou contemporain, de texte ou d’objet, tragique, comique ou d’improvisation, le théâtre est un art sur lequel les a priori sont nombreux. Mais c’est quoi le théâtre au juste ?« Qu’est-ce qui nous plait dans le théâtre ? Qu’est-ce qui nous motive à aller voir une pièce ? Qu’est-ce qui fait théâtre ? ».

20:30:00 / Théâtre des Nouveautés / Tarbes

théâtre

La fille de son pèreBruno ChapelleCamille Saféris

Jenifer rêve de faire de la télé, mais quand on est la fille de personne, ce n’est pas gagné ! Paradoxalement, c’est la fille d’un certain « Personne » qui va lui permettre de devenir quelqu’un... Mais ça, c’est compliqué à expliquer ! Comédie sur les fils et fille de... Un Vaudeville trépidant avec l’ascenseur social en toile de fond… Un Feydeau à la sauce d’aujourd’hui

21:00:00 / Le Parvis / Ibos

théâtre

DoreenAndré GorzDavid Geselson

Comme le journaliste et philosophe André Gorz (1923-2007) l’a fait en publiant Lettre à D., David Geselson invite le monde à entrer dans l’intimité du couple. Ce couple, c’est André Gorz et son épouse Doreen. C’est le soir. Ils ont préparé de quoi manger et boire et nous accueillent chez eux. Dans une heure ils accompliront l'irréversible. En attendant, ils parlent.

21:00:00 / La Gespe, scène de musiques actuelles / Tarbes

Miossec

Parmi Les Rescapés on trouve des infidèles, des incendiaires, des hommes et des femmes, leur vie sentimentale. Il y a aussi des urgences et il y a des dimanches ; une ville blanche, des parkings de supermarché, des instants volés, des couleuvres, des pétales et, « sous le ciel, la chair et le sang. » Le résultat, costaud, charnel, se résume en un mot : organique.
Miossec a choisi d’intituler son onzième album studio « Les Rescapés ». Parce que ce mot, pris dans les vents contraires, évoque à la fois la tristesse et l’optimisme. Parce que quiconque est arrivé jusque-là, malgré les blessures, les obstacles, les pertes, les tourments et les désillusions, est l’un d’eux. Et peut-être, aussi, parce que cet album est le résultat d’un long voyage animé par un souffle, une envie bien particulière : que l’on sente l’homme, la femme, derrière chaque son - que l’on sente les êtres vivants.
Les Rescapés vient après près de 4 années de tournée. À celle en grand ensemble d’Ici-bas, ici même (2014) a très vite succédé celle, plus intimiste, plus militante et plus spontanée de Mammifères (2016), passée par des guinguettes, des granges, un vignoble, un musée. Cette dynamique habite Les Rescapés qui compte trois morceaux sur le frisson de la scène, le banal et le divin de la tournée (L’Aventure, On meurt, Pour). « Pour tous les territoires parcourus, pour ceux où on ne vient plus, ceux où on ne passe pas. Pour la géographie du désespoir et celle de la joie, pour la beauté, pour le geste et pour la façon dont elle se manifeste » chante Miossec sur Pour composé avec Benjamin Lebeau. Les autres morceaux sont écrits, composés par Miossec excepté « La Vie Sentimentale » avec Mirabelle Gilis et « Les Infidèles » avec Leander Lyons. Dans cet album transpirent l’envie de porter la musique sur scène et la joie sans cesse renouvelée d’avoir retrouvé l’essence du métier, son utilité.
Les Rescapés se construit de mai 2017 à avril 2018, sur trois périodes distinctes. Brest d’abord, avec Mirabelle Gilis et Leander Lyons, où une première étape s’impose : limiter le champ d’action en réunissant « du matériel d’avant les programmations » - Piano, Roland SH 1000, Orgue Yamaha, Mellotron et une boite à rythme italienne, une Elka. Pour cet album particulièrement, Miossec entend maîtriser de bout en bout le son. Comme une sérigraphie, raconte-t-il, « le disque s’est fait avec les mains, dans un cadre et avec un choix de couleurs sonores précis, volontairement limité ». Ici se lit la volonté de retrouver les contraintes et les principes, tenus, assumés, des débuts.
Viennent ensuite les étapes parisiennes : au studio Badabing de Julien Delfaud avec Laurent Bardainne, Mirabelle Gilis et Sylvain Daniel où les chansons sont enregistrées en live, avec le rajout de basses Roland et de Jupiter. Puis Studio Garage où l’album est mixé et malaxé avec Dominique Ledudal, avec qui, pendant des nuits, l’entente se fait parfaite. Là, les morceaux sont remodelés avec des guitares, toutes jouées par le chanteur, qui ne sonnent pas souvent comme des guitares.
Pour Miossec, cet album est le plus personnel musicalement, depuis Boire (1995). Entre temps qu’est-il arrivé ? Quels drames et quelles peaux a-t-on effleuré ? « Je suis devenu ce que font les années, tout ce qui a pu se passer, les souvenirs perdus ou complètement déformés » chante Miossec dans Je suis devenu. Rescapés de nos erreurs, de nos élans et de nos vertiges dont Miossec a souvent su écrire la bande son, nous voilà donc face à l’urgence et au frisson du présent. Organique.

Cinéma CGR Tarbes

Cinémas

Les cinémas des Hautes-Pyrénées

Expositions à Tarbes et en Hautes-Pyrénées

Jusqu'au samedi 11 janvier 2020 / Le Parvis / Ibos

Kissing the sun, touching the moon, mixing the watersMarco Godinho

Héritier de la pensée conceptuelle, Marco Godinho mène depuis plusieurs années une recherche sur l’exploration sensible des notions d’errance, d’exil, de mémoire et de temps vécu. Sa perception subjective de l’espace et du temps est probablement liée à son parcours personnel. Né au Portugal en 1978, il quitte avec sa famille son pays natal pour s’installer plus au nord au Luxembourg. Son parcours artistique le conduit ensuite à partager sa vie entre son pays d’accueil et Paris, tout en explorant, au cours de voyages fréquents, d’autres cultures, d’autres territoires et sociétés, d’autres langues.

Jusqu'au dimanche 19 janvier 2020 / Musée Massey et Musée International des Hussards / Tarbes

Exposition Campana et la fascination de l’Antiquité

Le musée Massey retourne aux sources de l’esthétique antique en présentant en perspective des œuvres picturales issues du maniérisme, du classicisme et du néo classicisme des XVIIe – XIXe siècles et des pièces céramiques grecques et étrusques de la collection Campana.
Cette dernière, constituée entre 1830 et 1850 par ce noble italien, directeur du Mont-de-Piété, a été vendue en partie à Napoléon III par les Etats pontificaux après un procès retentissant pour malversation intenté à l’indélicat marquis. Plusieurs ensembles d’objets de cette collection furent dispersés à travers les musées de province, dont celui de Tarbes. Cette exposition permet de remettre en lumière la permanence de l’influence de la civilisation gréco-romaine dans l’inspiration artistique européenne aux XVIIe – XIXe siècles.

Jusqu'au vendredi 31 janvier 2020 / Le 103 - Archives municipales / Tarbes

photo

Il était une fois TarbesHenri Paris

Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous avons été contactés pour un don de cent quatre-vingt-dix plaques de verre concernant les casernes tarbaises au début du XX° siècle !
Très vite, est identifié le quartier Soult, où les photographies du quotidien montrent la vie de casernement. Nous pouvons également y voir des exercices militaires et les bâtiments de cet ensemble architectural remarquable tarbais.
Les photographies ont été prises par M. Henri Paris, passionné par la technologie du vérascope Richard, appareil qu’il a acquis en ce début de siècle. Par ses clichés, Henri Paris témoigne de ses périodes d’incorporation en 1909 et 1911, au 24e régiment d’artillerie de Tarbes.
Dans cet important ensemble de clichés, nous pouvons également voir des photographies de son détachement dans l’armée d’Orient pendant la Première Guerre mondiale. C’est un témoignage rare, qui en cette fin de période de commémoration de la Grande Guerre, méritait d’être partagé. La ville de Thessalonique, située sur la mer Egée dans la péninsule des Balkans, enjeu stratégique entre la Grèce et feu l’Empire ottoman, sera le point de départ d’un nouveau front dans le conflit mondial. Les soldats qui constituent l’armée d’Orient resteront mobilisés jusqu’en 1919.

C’est à partir de ce don exceptionnel, remis à la ville de Tarbes par M. Denis Paris, petit-fils d’Henri Paris, à l’automne 2017, que s’est construite cette exposition.