English Espana Italiano Euskadi A- A+

Politique culturelle / élections européennes 2019 / Sophie Caillaud

Sophie Caillaud
Sophie Caillaud

Nous avons interrogé Sophie Caillaud (Allons enfants) qui candidate aux élections européennes sur son projet de politique culturelle.

Questions aux candidats aux élections européennes

Nous avons contacté les candidats aux élection européennes dans le Sud-Ouest pour les interroger sur leur vision d'une politique culturelle européenne

  • Doit-on aller vers une politique culturelle Européenne commune ? Doit-on parler d'exception culturelle française au sein de l'Europe ?
  • Quel regard avez-vous sur l’action du parlement européen sortant dans le domaine culturel ?
  • Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser la création culturelle européenne et sa diffusion ?
  • Quelle doit être l’action de l'UE pour favoriser l'accès à la culture des citoyens européens ?
  • Comment associer politique économique et politique culturelle de l’UE ?
  • Est-ce que l'action culturelle de l'UE est assez visible par les citoyens européens ?

Réponse de Sophie Caillaud (Allons enfants)

Les actions culturelles du parlement sortant témoignent de la mise en place de moyens de diffuser un peu plus le patrimoine européen, comme en témoigne le label patrimoine européen, ou encore les Capitales européennes de la culture, définies tous les ans. Et si la mise en place des CEC connaît un grand succès, le label patrimonial européen est mal connu, d’autant qu’il est très complexe de définir un patrimoine culturel européen qui serait commun à tous les états membres. C’est ainsi dans cette volonté de diffusion que rentre directement notre proposition d’élargissement de la nuit des musées comme nous l’avons développé au sein de notre programme. En effet, possédant le titre de nuit européenne des musées, nous pensons que cette dernière doit promouvoir ce patrimoine européen. D'une part, cet événement constituerait un moyen de montrer aux citoyens européens l’action de l’Union européenne dans le champ culturel, mais aussi d’autre part un lieu de diffusion de l’actualité culturelle de tous les pays membres, par des conférences, prêts d’œuvres, expositions thématiques ... De ce point de vue -là, on évoluerait vers une organisation conjointe événements. D'un point de vue économique et plus précisément du mécénat, si la France est une véritable exception européenne du fait du cadre avantageux qu’elle offre dans la pratique du mécénat, reste à définir les règles du mécénat européen. Géré actuellement par des organismes privés, il apparaît indispensable que le parlement européen définisse un cadre législatif pour inciter les entreprises et particuliers des états membres à s’impliquer dans les projets de rénovation ou de restauration du patrimoine européen. À l’instar de Notre-Dame dont la récolte de fonds en France aura été plus que rapide, des sites patrimoniaux à travers toute l’Europe mériteraient de bénéficier de l’action des mécènes de tous pays de l’Europe.


L'équipe Allons Enfants


Réponse publiée le dimanche 19 mai 2019, vue 224 fois