English Espana Italiano Euskadi A- A+

Agenda Spectacles 757 News 606 Spectacles vus Articles les plus vus Anniversaire

/ Le Parvis (Ibos)

Une saison au Parvis pleine de promesse

Présentation de la saison 2019-2020 du Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Présentation de la saison 2019-2020 du Parvis, photo de Stéphane Boularand (c)Bigorre.org

Une saison chasse l’autre. Quelques semaines après le concert de l’Orchestre du Capitole qui clôt la saison 2018/2019, déjà le parvis annonçait mardi soir la prochaine saison. Une saison pleine de belles propositions qui ne manqueront pas d’être cochées sur le programme et sur le bulletin d’abonnement par le public venu assister au rituel. Comme le concert de Keren Ann qui fera l’ouverture le 2 octobre prochain. Suivront d’autres grandes affiches. En mars avec le concert d’une des plus belles voix du jazz auréolée de cinq Grammy Awards, celle de Dianne Reeves qui sera sur la scène du Parvis. En janvier avec Les 7 Doigts qui font référence parmi des compagnies de cirque. Des grands noms du théâtre aussi avec Ludovic Lagarde qui met en scène Mathieu Amalric dans La collection de Harold Pinter en mars. Ou François Morel qui revient dans les Délits d’humours. On pourrait continuer la liste avec Israel Galvan, Aurélien Bory ou Anne Paceo.

Et on n’en fini pas de parcourir la brochure-programme en s’arrêtant sur d’autres propositions auxquelles on ne résistera pas longtemps. Les flamands de tg STAN qui reviennent avec Trahison de Harold Pinter et avec Après la répétition de Bergman. Doreen qui nous amène au cœur de la relation intime entre le journaliste et philosophe André Gorz et son épouse Doreen. Un spectacle qui a reçu le prix de la meilleure création en langue française du syndicat de la critique. La double inconstance de Marivaux montée par Galin Stoev. Le retour de Jonathan Capdevielle dans Rémi, une adaptation de Sans famille. Bertrand Belin en concert. Et cycles qui agrègent plusieurs spectacles autour d’un regard. Comme Les fantaisies de Noël pour plonger dans l’ambiance des fêtes de fin d’année, un festival de théâtre jeune public en février ou une séquence espagnole en avril. Autant dire qu’il va être difficile de choisir. Mais faut-il vraiment choisir ?

Par / ©Bigorre.org / publié le jeudi 20 juin 2019